My Week with Marilyn

1
476
My Week with Marilyn, photo avec Michelle Williams
Michelle Williams dans My Week with Marilyn

My Week with Marilyn, l'affiche du film avec Michelle WilliamsMy Week with Marilyn

Grande Bretagne : 2011
Titre original : My Week with Marilyn
Réalisateur : Simon Curtis
Scénario : Adrian Hodges
Acteurs : Michelle Williams, Emma Watson, Kenneth Branagh
Distribution : StudioCanal
Durée : 1h39
Genre : Biopic, Drame
Date de sortie : 7 mars 2012

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

Soit disant inspiré de faits réels, My week with Marilyn est LE film que l’on attend avec impatience. Femme fragile et femme enfant, icône ultime de la féminité et sex symbol en puissance, Marilyn Monroe fascine toujours presque 50 ans après sa disparition. les tourments et les amours de cette étoile au charme et à la photogénie unique sont relatés dans le film de Simon Curtis avec Michelle Williams dans le rôle de la belle blonde aux formes légendaires.

Synopsis : Lumières sur les coulisses du tournage de Le Prince et la danseuse, avec Laurence Olivier et Marilyn Monroe. Colin Clark, proche du réalisateur du film Sir Laurence Olivier, nous plonge dès lors dans les coulisses du film et surtout, dans l’intimité de Marilyn.

My Week with Marilyn, photo avec Michelle Williams

MM: Michelle Monroe ?

Quand on regardait Dawson à la télé après les cours, on ne se doutait pas que la petite blondinette qui draguait le héros aux cheveux aussi bizarres que son prénom interpréterait un jour la légendaire Marilyn Monroe. Depuis quelques mois, Michelle Williams a prouvé qu’elle avait l’étoffe d’une grande actrice en passant par des petits films indépendants (Blue Valentine, La dernière Piste) mais qui ont su développer sa crédibilité auprès du public.

Néanmoins interpréter Miss Monroe n’est pas aisé et la première scène fait redouter le pire : légèrement surjouée, on ne se laisse pas berner, Michelle n’a rien de Monroesque dans cette scène à cause de tous ces artifices pour recréer les formes si pulpeuses de la star de Certains l’aiment chaud. Et pourtant, à mesure que l’histoire se tisse, que les minutes passent, on décèle dans son jeu toute cette insécurité, ce manque de confiance en soi mais aussi cette espièglerie et cette folie qui agitaient cette femme fragile. Marilyn possédait ce petit quelque chose d’insaisissable et d’inimitable : à la fois naturelle et superficielle, insouciante et tourmentée. Michelle Williams réussit la prouesse de nous donner l’illusion que parfois c’est bien Marilyn qui se trouve devant nous. Elle a su saisir à merveille toute cette détresse maquillée qui faisait de Norma Jean Baker une femme adulée mais incomprise.

Bien que personne ne puisse parvenir à dégager tout ce que l’on peut lire dans chaque photographie de Marilyn, Miss Williams mérite bien quelques éloges pour avoir réussit à retrouver quelques traits de cette femme de légende et pour avoir pu retrouver ne serait-ce qu’une once de la candeur érotique de ses poses, et tous ces regards tristes qui appellent à l’aide.

Toutes les personnes clés de la vie de Marilyn sont elles aussi présentes et on voit apparaître en filigrane toutes ces tensions avec les équipes de tournage, avec son mari Arthur Miller mais aussi cet amour presque maternel que lui porte Paula Strasberg.

My Week with Marilyn, Michelle Williams en Marilyn Monroe

Info ou intox ?

Histoire vraie ? Histoire romancée ? A l’image de la vie de Marilyn, on ne distinguera jamais le vrai du faux, ce qu’on laisse paraître et ce que l’on cache. Peu importe que cette histoire se soit vraiment passée, peu importe qu’il s’agisse de Marilyn Monroe ou de quelqu’un d’autre. On ne va certainement pas voir ce film en espérant voir un documentaire, alors autant se laisser porter par la magie du cinéma et son lot d’invraisemblance. Le cinéma est là aussi pour nous raconter des fictions, alors acceptons que cela puisse aussi être le cas ici. Cette histoire d’amour platonique se suit avec plaisir, laissant se glisser un sourire sur nos lèvres de temps à autre, ou laissant un petit rire nous surprendre au détour d’une scène émouvante. La vie de Marilyn était faite de toutes ces émotions et le film parvient plutôt bien à rendre ce sentiment à l’écran. Certes, l’histoire ne donne pas dans l’originalité et aurait pu tomber du côté de la bluette insipide mais la fraîcheur et la crédibilité des acteurs, Eddie Redmayne en tête, et la douce légèreté du scénario au rythme enjoué ne nous font jamais sombrer dans l’ennui ou dans le cliché.

Eddie Redmayne, avec son charme innocent du gendre idéal, nous envoûte dès les premières minutes, Kenneth Brannagh nous prouve encore une fois son talent en Sir Olivier, Emma Watson est charmante du début à la fin et Judi Dench, bien que n’apparaissant que quelques minutes, marque par sa douceur et sa présence imposante à l’écran. Un bien beau casting… et qui ne déçoit pas qui plus est.

My Week with Marilyn, images avec Michelle Williams

L’envers du cinéma au cinéma

My week with Marilyn nous offre une belle mise en abyme en nous dévoilant les coulisses du tournage du film Le prince et la danseuse. Et ici, l’envers du décors est à la fois fascinant et effrayant. Telle Marilyn, on ressent toute cette pression et on assiste aux frasques de la pin-up. On la voit oublier son texte, irriter ses partenaires, rater des jours de tournages… De ce côté, le film reste très crédible car il est de notoriété publique que Miss Monroe brillait souvent par son absence sur les plateaux.

L’équilibre entre la vie privé de Marilyn, la romance avec le jeune Colin Clark et les déboires sur le plateau est tenu pendant tout le film donnant un rythme égal à l’heure trois quart que dure ce joli petit film qui n’a pas la prétention d’être un chef d’œuvre mais juste un film sur une femme, sur une icône et sur le cinéma.

Résumé

En choisissant de porter à l’écran une soi-disant romance entre une légende inimitable du cinéma et un jeune assistant réalisateur, Simon Curtis aurait pu réaliser un film sans grand intérêt. Heureusement, l’interprétation des acteurs et la fraîcheur du scénario parviennent à nous convaincre, à nous faire sourire et à nous faire oublier que Michelle Williams n’est pas Marylin Monroe.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=pq11QaueoAo[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici