Critiques de films Drame — 17 juin 2011
Mike

Mike de Lars Blumer (2011)Mike

France : 2010
Titre original : Mike
Réalisateur :
Scénario : Lars Blumer
Acteurs : , , ,
Distribution : Diaphana Films
Durée : 1h26
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie : 22 juin 2011

Réalisation :  [rating:2.0]
Scénario :       [rating:3.0]
Acteurs :         [rating:3.5]
Musique :       [rating:2.0]
Globale :        [rating:2.5]
[five-star-rating]

Pour son premier film en tant que réalisateur, Lars Blumer a choisi de s’inspirer d’un fait divers qui s’est déroulé en Alsace en 2001. Mike raconte l’histoire d’un jeune adulte amoureux des belles voitures qui s’est fait tuer par la police suisse lors d’une course poursuite, après avoir volé un bolide et traversé la frontière.

Synopsis : Kembs. 4284 habitants. Mike, Fred et J-C, 20 ans, ont grandi dans ce village d’Alsace, à la frontière de l’Allemagne et de la Suisse. Ici, il n’y a pas grand-chose à faire… Dans l’indifférence quasi générale, le trio fonce tête baissée, sourire aux lèvres. Il s’amuse entre parties de foot de division d’honneur, plans foireux échafaudés au fond du garage, et virées en moto. Mais Mike a quelque chose en plus : depuis des années, il voue une véritable passion pour les voitures et a la fâcheuse habitude de les voler avant de les remettre à leur place, en toute innocence. C’est son moyen de locomotion très personnel. Plus que tout, il aime les conduire. C’est au volant d’une Porsche qu’il séduit Sandy. Avec elle, une véritable histoire d’amour commence. Elle apparaît comme sa meilleure chance, la plus lumineuse. Mais Mike est à cet âge incertain où des choix et de nouvelles règles s’imposent. Saura-t-il les accepter ?

Mike de Lars BlumerUne histoire drôle et émouvante

Lars Blumer a su, pour son premier essai, s’entourer de la fine fleur du cinéma français. En effet, sont réunis à l’écran plusieurs comédiens de la nouvelle génération. Le québécois Marc-André Grondin en tête, le jeune acteur qui enchaine les succès : C.R.A.Z.Y. 5150 rue des Ormes, Le Caméléon… A ses cotés on retrouve Christa Theret la star de Lol que l’on a vue récemment dans Le Village des ombres. Enfin, on a Olivier Barthelemy, l’un des membres du collectif Kourtrajmé qui a depuis prouvé son talent dans Sheitan et Mesrine : L’Ennemi public no 1. Un casting impressionnant pour ce film à petit budget qui a su séduire les acteurs grâce à son scénario original.

Le scénario est signé Lars Blumer (aidé par Grégoire Vigneron et Laurent Tirard) qui endosse ici le rôle de producteur, réalisateur et scénariste. Il nous livre un film prenant dans lequel on suit un personnage attachant. Mike est présenté comme un jeune homme sans repères qui n’est pas conscient des actes qu’il pratique. Sans réel autorité parentale et avec de mauvaises fréquentations, le jeune Mike vole des voitures pour rouler, s’évader mais en prenant soin de toujours les ramener ensuite, comme un enfant qui commet une bêtise mais la cache en pensant que personne ne s’en apercevra.

Le film propose des personnages caricaturaux souvent tournés à la dérision, chose assumée par le réalisateur de rendre Mike plus léger et moins dramatique. Le portrait dithyrambique des Alsaciens pourrait en vexer plus d’un mais il a le mérite d’être réaliste et d’apporter une touche régionale au film. Le personnage de Mike est émouvant, on s’attache à son caractère réservé et simple. Le scénario monte progressivement en tension pour un final tragique que l’on sent venir et qui semble inévitable, nous laissant sans voix.

Mike de Lars Blumer

Le casting tient ses promesses

La mise en scène est moins réussie. Mike transpire le manque de moyens et malgré les efforts de Lars Blumer, le film ne nous emballe jamais. De bonnes idées sont pourtant mises en place, comme le parallèle avec le commissaire Heinz ou les relations du jeune homme avec son grand père. Malheureusement Lars Blumer manque de style pour son premier film et la réalisation est manquée.

Marc-André Grondin est parfait dans le rôle de Mike. Un personnage qui parle très peu mais qui fait passer beaucoup d’émotions par son regard et ses mimiques. Christa Theret dans le rôle de sa petite amie nous rassure sur son talent après le catastrophique Le Village des ombres, dans un rôle différent de jeune fille de village amoureuse. Même avec un T-Shirt affreux et des baskets crados, la jeune femme reste charmante.

Résumé :

Mike est un premier film réussi signé Lars Blumer. Malgré un manque de budget qui se ressent, le film réussit à capter le spectateur grâce à un scénario prenant et un casting haut de gamme truffé d’acteurs talentueux en devenir.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=mVaFj86zBmI[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Julien

Cet article a été rédigé par Julien Mathon, fondateur et rédacteur du site Critique Film. Lire tous ses articles