Les sorties du 3 août 2022

0
343

Des feux dans la nuit © 2020 Elise Pinelli / Offshore / Hélicotronc / Dulac Distribution Tous droits réservés

Encore une semaine de sorties cinéma au nombre réduit, profondeur extrême du creux estival oblige. Ce seront donc en toute probabilité les deux grosses sorties qui se livreront la bataille des faveurs des rares spectateurs pas partis en vacances en ce début du mois d’août. Côté américain, ce sera Brad Pitt en mode ninja à bord d’un train à grande vitesse, tandis que côté français, la vaillante Marina Foïs devra sécuriser le littoral d’une menace de requin. Le tout sur un ton suffisamment irrévérencieux pour vous permettre de passer quelques heures agréables dans votre salle de cinéma de préférence climatisée.

Puisque ces deux films n’ont nullement besoin de notre soutien, on vous conseille de même trois films aux sujets et à la facture plus consistants. Des rescapés de festival en somme que leurs distributeurs ont cru bon de sortir en plein été. Ainsi, le film turc Les Promesses d’Hasan de Semih Kaplanoglu avait fait une première escale au Festival de Cannes l’année dernière dans la section Un certain regard. L’espagnol En décalage de Juanjo Gimenez avait été présenté entre autres à Venise et à Toronto. Quant à Des feux dans la nuit de Dominique Lienhard, il a été sélectionné dans tant de festivals que sa sortie en France, près de deux ans après son avant-première à Rome, relève presque du miracle.

L’Homme qui aimait les femmes © 1976 Les Films du Carrosse / Les Productions Artistes Associés / MK2 Films /
Carlotta Films Tous droits réservés

Une seule ressortie à signaler cette semaine, quoique celle qui vous occupera pendant tout le mois d’août. En effet, tout prétexte est bon pour se replonger dans le cinéma de François Truffaut. Rien de plus simple à partir d’aujourd’hui, grâce au beau cocktail de sept films produits entre 1968 et ’78 que Carlotta Films ressort en copies restaurées. La folie meurtrière de Jeanne Moreau dans La Mariée était en noir, la cavale guère plus respectable de Catherine Deneuve et Jean-Paul Belmondo dans La Sirène du Mississipi, les contes d’enfants L’Enfant sauvage et L’Argent de poche, le rôle qui avait valu à Isabelle Adjani sa première nomination aux César et aux Oscars, le culte que Charles Denner voue aux femmes dans L’Homme qui aimait les femmes et celui que François Truffaut consacre aux défunts dans La Chambre verte : ils n’auront dès lors plus aucun secret pour vous.

Parmi les autres cycles susceptibles de mieux vous faire passer la relâche estivale des temples de la cinéphilie parisienne, signalons une intégrale des vingt-cinq aventures de James Bond pendant trois semaines à l’UGC Ciné Cité Les Halles, ainsi qu’un hommage encore mieux loti au film noir américain en cinquante films à la Filmothèque du Quartier latin, dont cette semaine Casablanca de Michael Curtiz, Le Troisième homme de Carol Reed, La Nuit du chasseur de Charles Laughton, Le Privé de Robert Altman et Boulevard du crépuscule de Billy Wilder.


Amants super-héroïques de Paolo Genovese (Italie, Comédie dramatique, 2h02, distribué sur 51 copies) avec Alessandro Borghi, Jasmine Trinca et Vinicio Marchioni

L’Année du requin de Ludovic Boukherma et Zoran Boukherma (France, Comédie, 1h27, distribué sur 480 copies) avec Marina Foïs, Kad Merad et Jean-Pascal Zadi

Bullet Train de David Leitch (États-Unis, Action, 2h06) avec Brad Pitt, Joey King et Aaron Taylor-Johnson

Des feux dans la nuit de Dominique Lienhard (France, Drame, 1h34) avec Igor Van Dessel, Ana Girardot et Jérémie Elkaïm

En décalage de Juanjo Gimenez (Espagne, Drame, 1h40) avec Marta Nieto, Miki Esparbé et Fran Lareu

Les Promesses d’Hasan de Semih Kaplanoglu (Turquie, Drame, 2h27) avec Umut Karadag, Filiz Bozok et Gokhan Azlag

Reprises

François Truffaut Les Années d’or (1967-1977) de François Truffaut (France) : La Mariée était en noir, La Sirène du Mississipi (critique), L’Enfant sauvage, L’Histoire d’Adèle H., L’Argent de poche, L’Homme qui aimait les femmes et La Chambre verte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici