Les sorties du 22 novembre 2017

0
120

Du programme assez hétéroclite de cette semaine de cinéma, aucune tendance claire n’a l’air de se dégager. Et aucun film vraiment incontournable non plus, à première vue. C’est par conséquent une fois de plus un peu par défaut que nous vous conseillons en priorité une œuvre, qui court le risque de passer inaperçue dans le déluge ininterrompu des sorties hebdomadaires, en l’occurrence de Valeska Grisebach. Il ne s’agit pourtant pas du seul vestige du Festival de Cannes, où il fut présenté dans la section Un certain regard, puisque les spectateurs français auront également l’occasion de découvrir enfin de Kornel Mundruzco, parti bredouille de la compétition, qui est, si nos comptes sont bons, le quinzième de la sélection reine à sortir sur les écrans français, en attendant dans les semaines à venir les retardataires Naomi Kawase et Fatih Akin. D’autres rescapés de festivals prestigieux ne manquent pas non plus à l’appel, grâce à de Anne Fontaine – Festival de Venise, section Orizzonti – et le documentaire à ne pas rater cette semaine : de Wang Bing – idem, mais en 2016.

Du côté du cinéma grand public, nous donnons malgré tout la préférence au cinéma français – quelle surprise ! devraient s’exclamer les lecteurs assidus de notre chronique du mercredi. La différence est néanmoins faible cette semaine, avec d’un côté un pamphlet féministe bon enfant, qui n’avait guère convaincu au box-office américain en dépit de la valeur ajoutée du tennis, et le remake d’un film de genre dont le seul argument pour nous convaincre de lui donner sa chance serait la présence de Diego Luna, et de l’autre une comédie de boulevard qui a plutôt bonne presse, aussi sans doute grâce à sa distribution aventureuse composée de Rossy De Palma, Toni Collette et Harvey Keitel, et une comédie sociale qui s’inscrit dans l’air du temps d’une façon un peu trop opportuniste. Bref, il n’y a pas de quoi se précipiter dans les salles dans le domaine des productions à vocation commerciale, ce qui devrait permettre aux super-héros et autres films franchouillards en continuation de régner sur les entrées jusqu’à la fin du mois.

Enfin, puisque la sélection des reprises est peu fournie cette semaine, voici quelques autres films en ordre dispersé qui pourraient intéresser un public de niche plus ou moins nombreux : le retour en quatre courts-métrages de Ernest et Célestine cinq ans après leur première apparition au cinéma, mais pas par les mêmes réalisateurs ; quelques preuves rassurantes de la bonne santé au moins artistique du cinéma européen, venues de Norvège et de Tchéquie ; un autre film qui prouve le rôle dominant de l’Argentine dans le paysage cinématographique latino-américain ; et enfin un film africain, qui se penche sur l’Histoire récente et douloureuse de Sierra Leone.


Argent amer de Wang Bing (Hong Kong, Documentaire, 2h32, distribué sur 16 copies)

de Valerie Faris et Jonathan Dayton (États-Unis, Drame historique, 2h01) avec Emma Stone, Steve Carell et Elisabeth Shue

de Yvan Attal (France, Comédie, 1h35, distribué sur 405 copies) avec Daniel Auteuil, Camélia Jordana et Yasin Houicha

de Santiago Esteves (Argentine, Thriller, 1h36) avec Matias Encinas, German De Silva et Mario Jara

de Jean-Christophe Roger et Julien Chheng (France, Animation, 0h48, distribué sur 179 copies)

L’Expérience interdite Flatliners de Niels Arden Oplev (États-Unis, Fantastique, 1h49) avec Ellen Page, Diego Luna et Nina Dobrev

de Fabrice Cazeneuve (France, Drame historique, 1h20, distribué sur 1 copie) avec Missia Piccoli, Mathilde Cazeneuve et François Loriquet

de Bohdan Slama (Tchéquie, Comédie dramatique, 1h42, distribué sur 4 copies) avec Zuzana Kronerova, Pavel Novy et Daniel Vizek

La Lune de Jupiter de Kornel Mundruzco (Hongrie, Fantastique, 2h08, distribué sur 61 copies) avec Merab Ninidze, Zsombor Jéger et György Cserhalmi (critique)

de Amanda Sthers (France, Comédie, 1h30, distribué sur 151 copies) avec Toni Collette, Harvey Keitel et Rossy De Palma

Marvin ou la belle éducation de Anne Fontaine (France, Drame d’adolescents, 1h54, distribué sur 157 copies) avec Finnegan Oldfield, Vincent Macaigne et Catherine Salée (critique)

Mazinger Z Infinity de Junji Shimizu (Japon, Animation, 1h30)

L’œil du cyclone de Sékou Traoré (Burkina Faso, Drame, 1h44) avec Fargass Assandé et Maïmouna N’Diayé

de Joachim Trier (Norvège, Science-fiction, 1h56) avec Eili Harboe, Henrik Rafaelsen et Ellen Dorrit Petersen

Western de Valeska Grisebach (Allemagne, Drame, 2h01, distribué sur 40 copies) avec Meinhard Neumann, Reinhardt Wetrek et Syuleyman Alilov Letifov

Reprises

Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia (1974) de Sam Peckinpah (États-Unis, Western, 1h52) avec Warren Oates, Isela Vega et Gig Young

(1953) de Luis Garcia Berlanga (Espagne, Comédie, 2h00) avec José Isbert, Lolita Sévilla et Manolo Moran

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici