Sorties de la semaine — 21 août 2019
Les sorties du 21 août 2019
© Ligne 7 Tous droits réservés

Les affaires reprennent doucement du côté des sorties de cinéma. Ce n’est pas encore la rentrée, mais l’offre en cette fin de creux estival est au moins suffisamment variée pour que tout le monde ou presque y trouve son compte. Pour notre part, ce sont comme d’habitude trois films que nous vous conseillons en priorité : une comédie grand public assez légère, ainsi que deux films qui osent explorer la perversion hors des sentiers battus. Depuis son arrivée sur la scène internationale il y a plus d’un quart de siècle, nous sommes des fans inconditionnels de Emma Thompson et c’est donc avec très peu d’hésitation que nous donnons un coup de pouce à de Nisha Ganatra, une comédie située dans le monde des émissions de fin de soirée, si chères au public américain, certes un peu trop sage et prévisible, mais qui constitue néanmoins un divertissement à l’esprit modérément féministe. Si vous avez le cœur à des propositions de cinéma clairement plus radicales, nous nous joignons à notre confrère Jean-Jacques pour mettre en avant l’inclassable Le Déserteur de Maxime Giroux, ainsi que le nouveau film du tandem de réalisateurs Olivier Ducastel et Jacques Martineau, Haut perchés, qui continue, trois ans après Théo & Hugo dans le même bateau, d’œuvrer dans la marge du cinéma gay.

© Shanna Besson / Wild Bunch / Le Pacte Tous droits réservés

La rentrée au cinéma rime très souvent avec une longue et abondante séance de rattrapage des films sélectionnés avant l’été au Festival de Cannes. Vous en aurez un avant-goût dès ce mercredi avec Roubaix une lumière de Arnaud Desplechin, présenté en compétition, mais sans avoir trouvé les faveurs du jury présidé par Alejandro Gonzalez Iñarritu. Ce polar sombre servira par contre parfaitement de préparation à la rétrospective que la Cinémathèque Française consacrera à son réalisateur dès sa réouverture la semaine prochaine. Le ton est sensiblement plus décalé dans , un conte de vacances bizarre dans lequel Guillaum Nicloux orchestre avec son humour pince-sans-rire redoutable la rencontre entre deux enfants terribles de la scène culturelle française, Michel Houellebecq et Gérard Depardieu. Enfin, le dernier film de la semaine qui pourrait valoir le détour est de Alireza Motamedi, la preuve pleine d’ironie que les mœurs iraniennes ne sont pas aussi figées et ternes qu’on pourrait le croire depuis notre point de vue occidental.

Final Cut © Studiocanal / Pathé Distribution Tous droits réservés

Le cocktail des genres est tout aussi explosif parmi les trois films de retour dans les salles dans de belles copies numériques restaurées. Le chef-d’œuvre intemporel dans le lot est évidemment Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, même si ce dernier s’évertue un peu trop à notre goût à remonter tous les dix, quinze ans son épopée magistrale sur la guerre du Vietnam. Nous avons également un grand faible pour l’humour burlesque de Buster Keaton, plus que jamais au sommet de son art dans le court mais poignant . Et puis, cédons éhontément aux sentiments et à la nostalgie qui vont bon train dans de Ettore Scola, une belle chronique familiale comme seul le cinéma italien sait ou plutôt savait le faire …


L’Affaire Pasolini de David Grieco (Italie, Drame, 1h53) avec Massimo Ranieri, Libero De Rienzo et Matteo Taranto

de Andrea Berloff (États-Unis, Gangster, 1h43, distribué sur 191 copies) avec Melissa McCarthy, Tiffany Haddish et Elisabeth Moss

Le Déserteur de Maxime Giroux (Canada, Drame, 1h34, distribué sur 20 copies) avec Martin Dubreuil, Reda Kateb et Sarah Gadon (critique)

de Gene Stupnitsky (États-Unis, Comédie d’adolescents, 1h30) avec Jacob Tremblay, Keith L. Williams et Brady Noon (critique)

Haut perchés de Olivier Ducastel et Jacques Martineau (France, Comédie dramatique, 1h30) avec Manika Auxire, Geoffrey Couet et Simon Frenay

Late Night de Nisha Ganatra (États-Unis, Comédie médiatique, 1h43, distribué sur 232 copies) avec Emma Thompson, Mindy Kaling et John Lithgow

de Adria Garcia (France, Comédie dramatique, 1h27, distribué sur 302 copies) avec Carmen Maura, Pierre Rochefort et Bruno Salomone

de Gail Mancuso (États-Unis, Comédie dramatique, 1h48) avec Dennis Quaid, Kathryn Prescott et Marg Helgenberger

Reza de Alireza Motamedi (Iran, Comédie, 1h34, distribué sur 22 copies) avec Alireza Motamedi, Sahar Dolatshahi et Solmaz Ghai

Roubaix une lumière de Arnaud Desplechin (France, Policier, 1h59) avec Roschdy Zem, Léa Seydoux et Sara Forestier

de André Ovredal (États-Unis, Horreur, 1h48, distribué sur 261 copies) avec Zoe Margaret Colletti, Michael Garza et Gabriel Rush

Thalasso de Guillaume Nicloux (France, Comédie, 1h33, distribué sur 120 copies) avec Michel Houellebecq, Gérard Depardieu et Luc Schwarz

Reprises

Apocalypse Now (1979) de Francis Ford Coppola (États-Unis, Guerre, 3h02) avec Marlon Brando, Robert Duvall et Martin Sheen

La Croisière du Navigator (1924) de Donald Crisp et Buster Keaton (États-Unis, Comédie burlesque, 0h59) avec Buster Keaton, Kathryn McGuire et Frederick Vroom

La Famille (1987) de Ettore Scola (Italie, Drame familial, 2h07) avec Vittorio Gassman, Fanny Ardant et Stefania Sandrelli

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles