Sorties de la semaine — 14 septembre 2016
Les sorties du 14 septembre 2016

showgirls

Un petit dilemme se présente à nous en ce dernier jour de canicule de l’été, tous les météorologues sont d’accord là-dessus : piscine ou cinéma ? Non, trêve de plaisanteries, il s’agit bien sûr du choix de notre film de la semaine. La solution facile serait d’opter pour la ressortie du diablement salace de Paul Verhoeven, l’un de nos petits péchés mignons de cinéma préférés. Mais après, quel mérite y a-t-il à mettre en avant un film sur lequel tout le monde ou presque a d’ores et déjà pu se former une opinion, au fil des vingt ans depuis sa sortie décriée à l’époque ? Nous choisissons donc un autre conte au féminin, guère moins sexué celui-là, malgré l’opinion défavorable de notre cher confrère Jean-Jacques et en faisant confiance au reste de la communauté de critiques qui a porté de Justine Triet aux nues depuis sa présentation à la Semaine de la Critique de Cannes au mois de mai dernier.

demons

Car les autres sorties de cette mi-septembre courent sérieusement le risque de provoquer chez nous une sensation déplaisante de déjà-vu. Seul le conte canadien d’une enfance nullement idyllique de Philippe Lesage pourrait déroger à cette appréhension tenace. Et éventuellement le drame égyptien de Mohamed Diab, qui colle certes à l’actualité brûlante avec son huis-clos un brin opportuniste, mais à qui l’on est prêt à donner le bénéfice du doute. Le reste sent hélas le réchauffé, bénin mais potentiellement ennuyeux, avec Michael Moore qui se rend une fois de plus compte dans Where to invade next à quel point le système américain a d’urgence besoin d’une révision en profondeur, Sophie Marceau qui donne dans le film du même nom de Audrey Estrougo, Matthew McConaughey qui s’improvise en rebelle dans le trop sage Free State of Jones de Gary Ross, Vincent Rottiers qui persévère à camper de jeunes têtes brûlées dans de Laurent Teyssier et surtout Michael Douglas et Diane Keaton dans un film de Rob Reiner qui sent bien la fin de carrière, Ainsi va la vie.

macadamcowboy

Heureusement qu’il y a les films en reprise pour redonner des couleurs à cette sélection hebdomadaire forte en nombre, mais plus discutable en termes de qualité. En plus de Showgirls, déjà mentionné et qui a servi de prétexte aux programmateurs des Fauvettes à Paris pour une rétrospective partielle de l’œuvre de Paul Verhoeven pendant les quatre semaines à venir, deux films de 1969, une année charnière pour le cinéma américain, sont de retour sur nos écrans. de Dennis Hopper et de John Schlesinger comptent parmi les premiers signes magistraux d’un bouleversement profond de l’industrie hollywoodienne, qui donnera naissance pendant la décennie suivante au mouvement informel du Nouvel Hollywood.


Ainsi va la vie de Rob Reiner (Etats-Unis, Comédie, 1h34) avec Michael Douglas, Diane Keaton et Sterling Jerins

Chronique d’une vie de Mauricio Cuervo (Colombie, Drame, 1h28) avec Victor Hugo Morant, Jimmy Vasquez et Claudia Aguirre

Clash de Mohamed Diab (Egypte, Drame, 1h37, distribué sur 65 copies) avec Nelly Karim, Hany Adel et Tarek Abdel Aziz

de Dario Cerruti, Laurent Nègre et Yacine Brahem (Suisse, Comédie, 1h11, distribué sur 10 copies) avec Aude Bourrier, Joseph Chanet et Caroline Gasser

Les Démons de Philippe Lesage (Canada, Drame, 1h58, distribué sur 13 copies) avec Edouard Tremblay-Grenier, Pascale Bussières et Pier-Luc Funk

de Oliver Dickinson (France, Documentaire, 1h18, distribué sur 1 copie)

Free State of Jones de Gary Ross (Etats-Unis, Guerre, 2h19, distribué sur 251 copies) avec Matthew McConaughey, Gugu Mbatha-Raw et Keri Russell

de Hannes Holm (Suède, Comédie dramatique, 1h56, distribué sur 35 copies) avec Rolf Lassgard, Bahar Pars et Zozan Akgun

de Mallory Grolleau (France, Drame, 1h24, distribué sur 9 copies) avec Aurore Laloy, Daniel Berlioux et Philippe Gouin

 

Simshar de Rebecca Cremona (Malte, Drame, 1h41, distribué sur 10 copies) avec Lotfi Abdelli, Jimi Busuttil et Sekouba Doucouré

La Taularde de Audrey Estrougo (France, Drame carcéral, 1h38, distribué sur 188 copies) avec Sophie Marceau, Marie-Sohna Condé et Marie Denarnaud

Toril de Laurent Teyssier (France, Thriller, 1h23, distribué sur 96 copies) avec Vincent Rottiers, Sabrina Ouazani et Bernard Blancan

Victoria de Justine Triet (France, Comédie, 1h36, distribué sur 237 copies) avec Virginie Efira, Vincent Lacoste et Melvil Poupaud (critique)     

de Todd Phillips (Etats-Unis, Comédie dramatique, 1h54, distribué sur 307 copies) avec Jonah Hill, Miles Teller et Ana De Armas

Where to invade next de Michael Moore (Etats-Unis, Documentaire, 2h00, distribué sur 119 copies)

Les reprises

 

Easy rider (1969) de Dennis Hopper (Etats-Unis, Drame, 1h34, distribué sur 1 copie) avec Dennis Hopper, Peter Fonda et Jack Nicholson

Macadam cowboy (1969) de John Schlesinger (Etats-Unis, Drame, 1h53) avec Dustin Hoffman, Jon Voight et Sylvia Miles

Showgirls (1995) de Paul Verhoeven (Etats-Unis, Satire, 2h11, distribué sur 6 copies) avec Elizabeth Berkley, Kyle MacLachlan et Gina Gershon

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles