Les sorties du 13 décembre 2017

0
1090

On pourrait croire que le huitième épisode de Star Wars soit le seul film à sortir sur les écrans français aujourd’hui, tellement le battage médiatique depuis des semaines, voire des mois, nous a préparés à cette exclusivité mondiale, quelques heures à peine avant le déferlement de la Force dans les salles de la planète entière. Or, la résistance cinématographique est bel et bien vivante ! Le programme des sorties de cette semaine, moins de quinze jours avant les fêtes, s’en ressent vigoureusement, grâce à une petite vingtaine de films pour la plupart au moins intéressants. Notre coup de cœur incontesté, soutenu à la fois par l’infatigable Jean-Jacques et par moi-même, est bien sûr le chant de cygne de Harry Dean Stanton dans le sublime Lucky de John Carroll Lynch, une contre-programmation parfaite comparée à l’adieu infiniment plus pompeux à Carrie Fisher dans le film aux mille écrans ! Et nous suivons sans états d’âme le conseil de notre cher confrère par rapport à l’un des films latino-américains de la semaine, le touchant La Fiancée du désert de Cecilia Atan et Valeria Pivato.

Si ces films-là relèvent globalement du champ aussi vaste qu’arbitraire du cinéma art & essai, la dominance de Star Wars n’a pas complètement fait fuir les divertissements estampillés grand public, dont trois tentent leur chance contre le mastodonte de Disney. Celui qui devrait le plus tirer son épingle du jeu est la suite des aventures en haute montagne de Lucien Jean-Baptiste et sa famille dans La Deuxième étoile, l’antidote comique idéal au trait parfois lourd et solennel employé par Rian Johnson. A moins que vous optiez pour l’humour vache à l’américaine avec Girls trip de Malcolm D. Lee, un énième membre du club d’histoires de femmes dont le lien commun est la vulgarité. Kenneth Branagh se porte au contraire garant d’une certaine classe, en adaptant encore un autre auteur à succès. Sa mise à jour de l’un des plus célèbres romans d’Agatha Christie, quarante ans après la première version réalisée par Sidney Lumet, a d’ores et déjà connu une telle reconnaissance en termes d’entrées à l’étranger – comme par exemple son score américain qui approche de la barre, impressionnante pour ce genre de film, de cent millions de dollars – que d’autres aventures de Hercule Poirot sont en préparation, sans doute avec un casting au moins aussi prestigieux que celui du Crime de l’Orient Express.

Enfin, la seule et unique reprise de la semaine, Billy Elliot de Stephen Daldry, qui nous tient certes à cœur, mais qui ne relève certainement pas de la découverte de joyaux filmiques trop longtemps restés invisibles, nous laisse un peu plus de place et de temps pour évoquer les nombreuses autres sorties actuelles de la semaine. Notamment trois documentaires joliment complémentaires, en l’occurrence la mise en images sur trois heures de la grogne sociale au Portugal dans L’Usine de rien de Pedro Pinho, un croisement ingénieux entre différents principes d’éducation dans Enseignez à vivre de Abraham Ségal et puis un dernier hommage, en cette année du quarantième anniversaire de sa disparition qui en a déjà été riche, à Maria Callas dans le documentaire de montage de matériel d’archives Maria by Callas de Tom Volf.


Les Bienheureux de Sofia Djama (Algérie, Drame, 1h42, distribué sur 23 copies) avec Sami Bouajila, Nadia Kaci et Amine Lansari (critique)

Closet monster de Stephen Dunn (Canada, Drame d’adolescents, 1h30, distribué sur 9 copies) avec Connor Jessup, Aliocha Schneider et Aaron Abrams (critique)

Le Crime de l’Orient Express de Kenneth Branagh (États-Unis, Drame policier, 1h54) avec Kenneth Branagh, Penelope Cruz et Willem Dafoe

La Deuxième étoile de Lucien Jean-Baptiste (France, Comédie, 1h37, distribué sur 436 copies) avec Lucien Jean-Baptiste, Firmine Richard et Anne Consigny

Drôles de petites bêtes de Antoon Krings et Arnaud Bouron (Luxembourg, Animation, 1h28, distribué sur 300 copies)

Enseignez à vivre de Abraham Ségal (France, Documentaire, 1h30, distribué sur 4 copies)

La Fiancée du désert de Cecilia Atan et Valeria Pivato (Argentine, Drame, 1h18, distribué sur 40 copies) avec Paulina Garcia et Claudio Rissi (critique)

Girls trip de Malcolm D. Lee (États-Unis, Comédie, 2h02, distribué sur 125 copies) avec Regina Hall, Tiffany Haddish et Jada Pinkett Smith

L’Intrusa de Leonardo Di Costanzo (Italie, Drame, 1h35) avec Raffaella Giordano, Valentina Vannino et Marcello Fonte

Lucky de John Carroll Lynch (États-Unis, Drame de vieillesse, 1h28, distribué sur 35 copies) avec Harry Dean Stanton, David Lynch et Ron Livingston (les critiques de Jean-Jacques et de Tobias)

Maria by Callas de Tom Volf (France, Documentaire, 1h53, distribué sur 75 copies)

Mariana de Marcela Said (Chili, Drame, 1h34, distribué sur 35 copies) avec Antonia Zegers, Alfredo Castro et Rafael Spregelburd (critique)

Pour quelques barres de chocolat de Vanessa Gauthier (France, Documentaire, 1h03, distribué sur 3 copies)

Soleil battant de Clara et Laura Laperrousaz (France, Drame, 1h35, distribué sur 35 copies) avec Ana Girardot, Clément Roussier et Agathe Bonitzer

Star Wars Les Derniers Jedi de Rian Johnson (États-Unis, Science-fiction, 2h30, distribué sur 1027 copies) avec Mark Hamill, Carrie Fisher et Daisy Ridley

L’Usine de rien de Pedro Pinho (Portugal, Documentaire, 2h57, distribué sur 25 copies) (critique)

Reprise

Billy Elliot (2000) de Stephen Daldry (Royaume-Uni, Drame d’adolescents, 1h50) avec Jamie Bell, Gary Lewis et Julie Walters

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici