Les 10 pires comédies vues au cinéma

1
634
Bienvenue chez les ch'tis

Le cinéma, c’est bien. Mais quelques fois, ça craint. Nous avons choisi de vous faire part des pires comédies que nous ayons pu voir dans notre vie. « Nous » fait référence aux rédacteurs de Critique-film.fr. Les avis sont totalement subjectifs donc ne sautez pas en l’air si vous vous rendez compte qu’on a détesté votre film préféré, on se rattrapera dans quelques jours avec un article consacré aux meilleures comédies.


Bienvenue chez les ch'tis

1. Bienvenue chez les Ch’tis (2008), de Dany Boon

L’avis d’Anaïs : « Bienvenue chez les Ch’tis est basé sur un accent, une seule région et ne possède aucun scénario. Ce film ne m’aura esquissé un sourire que lors de la scène de la tournée du facteur. Dans le même genre, je rigole beaucoup plus devant un spectacle des Vamps ou des Bodin’s… Sans compter qu’une fois qu’on a vu la bande-annonce, on a vu le film ! »

Et celui d’Axel : « La première fois que je l’ai vu j’ai pas accroché à cause de la langue, que je trouvais juste insupportable. La deuxième fois je me suis endormi, et la troisième fois n’a jamais eu lieu. »

2. LOL – Laughing Out Loud (2008), de Lisa Azuelos

On commence avec Julie qui a détesté LOL parce que « c’est l’histoire d’une parisienne bobo (qui ne représente pas la stricte vérité) contrariée par ses problèmes de coeur et point barre. Tout le monde fantasme sur ces personnages qui n’existent PAS et qui sont plus exaspérants qu’autre chose. Enfin bref, j’pourrais faire une thèse pour démontrer que ce film est sans intérêt… Le seul + Jocelyn Quivrin, RIP :'(  »

3. Louise-Michel (2008), de Gustave Kervern, Benoît Delépine

On continue avec Laurie : « Ah la la, j’adhère pas du tout à ce type d’humour décalé-dégueulasse-déplacé, si j’avais pu sortir de la salle avant la fin ça n’aurait rien changé ! »

4. Brice de Nice (2005), de James Huth

Pas de tee-shirt jaune pour Claudine : « Les seules répliques drôles sont dans la bande-annonce, et encore… L’humour est vraiment de mauvaise qualité et aucun des acteurs ne parvient à sauver le film ! Jean Dujardin n’a fait que « surfer » sur la vague du succès de son personnage. Il en a profité, tant mieux pour lui. »

Brice de nice

5. Les Visiteurs en Amérique (2000), de Jean-Marie Poiré

Beaucoup d’hésitations du coté de Franck, mais il a fini par trouver sa pire comédie. Ce sera un film avec Jean Reno et Christian Clavier qu’il n’apprécie pas. « Que choisir ? « Les Visiteurs en Amérique » ? Et puis, c’est difficile de dire ce qu’est une comédie. Ce qui fait rire les uns fait-il rire les autres ? Si je vous dis que l’auteur qui me fait le plus rire, c’est Zola, vous allez mieux comprendre mon problème… »

6. Mes Amis, Mes Amours (2007), de Lorraine Levy

Valentin VS Elbé : « J’aurais aussi dit Bienvenue chez les Chtis mais je vais essayer de faire original, et donc choisir un film de mon acteur détesté par excellence : Pascal Elbé. Ce sera donc Mes Amis, Mes Amours, adaptation du roman éponyme de l’imbuvable et antipathique Marc Levy. Pourquoi ? Parce que vicéralement je trouve Elbé nul quel que soit le film, idem pour Virginie Ledoyen, et puis voila 🙂 »

7. Astérix aux jeux olympiques (2008), de Thomas Langmann, Frédéric Forestier

L’avis de Marielle : « Ce film est vraiment mauvais et je pense qu’il aurait été préférable de consacrer un peu plus de temps et d’argent au scénario et à trouver de meilleurs gags, plutôt que de dépenser autant pour le casting (qui n’arrive vraiment pas à me convaincre). »

8. Le Derrière (1998), de Valérie Lemercier

Selon Erika, Lemercier s’est plantée : « Le film le plus pathétique que j’ai vu de toute ma vie, et pourtant j’en ai vu des navets. Valérie Lemercier se ridiculise pendant tout le film et elle n’apporte rien à l’histoire qui ne repose sur rien de solide à la base. Le principe aurait pu être intéressant mais la réalisation et la mise en scène ont tout gâché et rien dans ce film ne mérite qu’il soit à retenir. Vraiment dommage pour la première réalisation de Lemercier, qui l’a fait descendre dans mon estime. »

Le derrière

9. Une Femme très amoureuse (1997), de Ariel Zeitoun

Franck, le retour : Une autre comédie que je n’ai pas appréciée : Une femme très très amoureuse, qui fut le premier (et, dieu merci s’il existe, dernier) rôle de Nagui au cinéma. Censurée par la rédaction en chef à l’époque où je bossais dans la PQR, ma critique n’a jamais vu les pages d’un journal. C’est dire si j’avais trouvé ça mauvais…

10. Incognito (2009), de Eric Lavaine

Mon avis : « Dubosc était déjà tombé bas mais là il est en chute libre. Son personnage n’évolue plus et les acteurs qui l’accompagnent dans Incognito sont tout aussi mauvais. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici