Le médecin de famille

Le médecin de famille affiche Le médecin de famille

, France : 2013
Titre original : Wakolda
Réalisateur :
Scénario : Lucia Puenzo
Acteurs : , , , , Florencia Bado
Distribution : Pyramide Distribution
Durée : 1 h 33
Genre : Drame
Date de sortie : 6 novembre 2013

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

Romancière et cinéaste, l’argentine Lucia Puenzo ne recule jamais devant les sujets difficiles. C’est ainsi que son premier film, XXY, racontait avec beaucoup de tact l’histoire d’une jeune fille hermaphrodite. Dans Le médecin de famille, présenté au Festival de Cannes 2013, dans la sélection , elle met en scène le séjour du fameux docteur Mengele au sein d’une famille argentine, au pied des Andes, au tout début des années 60. Comme pour son 2ème film, El Niño Pez, c’est un de ses romans, Wakolda, qu’elle a adapté pour le cinéma.

SynopsisPatagonie, 1960. Un médecin allemand rencontre une famille argentine sur la longue route qui mène à Bariloche où Eva, Enzo et leurs trois enfants s’apprêtent à ouvrir un hôtel au bord du lac Nahuel Huapi. Cette famille modèle ranime son obsession pour la pureté et la perfection, en particulier Lilith, une fillette de 12 ans trop petite pour son âge.

Sans connaître sa véritable identité, ils l’acceptent comme leur premier client. Ils sont peu à peu séduits par le charisme de cet homme, l’élégance de ses manières, son savoir et son argent, jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils vivent avec l’un des plus grands criminels de tous les temps.

le médecin de famille 1

l’Argentine d’après guerre

Le médecin de famille est une fiction mais … c’est une fiction très ancrée dans l’histoire de l’Argentine, un pays dans lequel de nombreux nazis sont venus se réfugier après la 2ème guerre mondiale. Comme dans le Chili voisin et dans d’autres pays d’Amérique du Sud, de nombreux allemands s’étaient établis en Argentine bien avant cette guerre et l’ avait imprégné les esprits d’un certain nombre d’entre eux. C’était particulièrement vrai à Bariloche, une ville au pied des Andes dont les paysages qui l’entourent font penser à la Suisse ou à la Bavière. Après la défaite des nazis, il y était donc facile de se fondre au milieu d’autres germanophones et même de changer d’identité. a réellement vécu en Argentine pendant près de huit ans et il y a une période de 6 mois, suivant l’arrestation d’Eichman en mai 1960, que les historiens n’arrivent pas à reconstituer. C’est cette période que Lucia Puenzo a utilisée pour placer l’action de son roman et de son film.

Le médecin de famille 4

L’invité d’une famille

Quand, à l’automne austral de 1960, ils quittent Buenos-Aires, Enzo et Eva ont une destination : Bariloche, une petite ville située entre la Patagonie et le majestueux massif des Andes. Leur but : la réouverture d’un hôtel, celui là même où Eva a grandi. En chemin, ils font la connaissance d’un homme qui va tout faire pour s’introduire dans la famille. Cet homme, c’est le criminel de guerre Josef Mengele mais cela, Enzo et Eva l’ignorent. Il dit s’appeler Helmut Gregor et il parle allemand, Eva aussi, ayant fréquenté à Bariloche une école germanophone. Au bout du voyage, Josef / Helmut s’installe dans l’hôtel. Il se montre particulièrement intéressé par Lilith, la fille de la famille, une jeune adolescente de 12 ans qui en paraît 9. Lui qui n’a cessé de pratiquer des expériences scientifiques plus abjectes les unes que les autres, affirme à la famille qu’il peut soigner Lilith avec un traitement aux hormones. Lilith, qu’il a conquise en montrant de l’intérêt pour sa poupée Wakolda, se montre très intéressée, elle qui est souvent moquée par ses copains de classe pour sa petite taille. Autant sa mère est d’accord, autant son père se montre réticent. L’intérêt de Josef / Helmut pour cette famille grandit encore lorsqu’il apprend qu’Eva est enceinte de jumeaux, lui pour qui les jumeaux sont un terrain d’expérience très important pour ses recherches sur l’importance de l’hérédité. En parallèle avec cette histoire familiale, une espionne du Mossad arrive à Bariloche en se faisant passer pour une photographe.

Le médecin de famille 2

Inquiétude à Bariloche

Alors que dans son roman, c’était plutôt la perception des événements par Mengele qui était mise en avant, dans le film, c’est celle de Lilith qui prédomine.Tout au long du film, sourd en permanence un sentiment d’inquiétude, avec le comportement de Josef / Helmut, ces hydravions mystérieux qui se posent sur le lac de Bariloche, déposant des passagers tout aussi mystérieux et cette école allemande de Bariloche qui présente de forts relents de nostalgie du nazisme. Lucia Puenzo joue aussi habilement avec le symbole que représente les poupées, celle de Lilith, inanimée, et celles que fabrique le père de façon artisanale en cherchant à reproduire le mécanisme du corps humain, ces poupées étant mises en parallèles avec les poupées de chair qui ont servi de terrain de « jeu » à Mengele pendant toute sa vie. Pour la réalisatrice, une des difficultés était la distribution étant donnée la part importante de la langue allemande dans ce film. Concernant Mengele, l’acteur catalan d’origine allemande Alex Brendemühl était fait pour le rôle, d’autant plus que, physiquement, il ressemble beaucoup à son personnage. Pour le rôle d’Eva, Lucia Puenzo a finalement choisi la comédienne uruguayenne Natalia Oreiro qu’elle avait particulièrement appréciée dans Enfance Clandestine et ce, bien qu’elle ne parle pas un mot d’allemand. Cette lacune fut comblée en 2 mois par la comédienne, tout au moins phonétiquement. Le casting concernant Lilith a duré 8 mois et, parmi les centaines de filles qui se sont présentées, c’est Florencia Bado qui fut retenue : un jeu intense, une véritable révélation. Les autres rôles importants sont interprétés par Diego Peretti (Enzo) et Elena Roger (Nora Eldoc, l’espionne israélienne).

Résumé

Il est probable que le cas de Lucia Puenzo aurait intéressé Josef Mengele, lui qui était obsédé par tout ce qui tournait autour de l’hérédité. En effet, Lucia Puenzo est la fille de , primé aux Oscar et aux Golden Globe en 1986, avec L’histoire officielle ! En tout cas, film après film, elle impose sa marque dans le cinéma argentin, par ailleurs si riche : des scénarios qui sortent de l’ordinaire, des réalisations qui préfèrent l’insinuation à l’emphase. Le Médecin de famille représentera l’Argentine aux Oscars 2014.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4TfViwfqTuc[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Jean-Jacques

Cet article a été rédigé par Jean-Jacques Corrio, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles