Le box-office de la semaine du 26 janvier 2022

0
830

Les Promesses © 2021 Jérôme Prébois / 24 25 Films / France 2 Cinéma / Les Films du Camélia / Wild Bunch Distribution
Tous droits réservés

Le marché français

En cette semaine 5, allant du 26 janvier au 1er février, il fallait calculer de près afin de se faire une image précise du box-office français. Hélas, il n’y avait pas grand-chose à compter, puisque la fréquentation hebdomadaire est désormais arrivée au creux de la vague entre les vacances de fin d’année et celles d’hiver. Enfin, c’est ce que nous espérons. Car avec cent mille spectateurs de moins que la semaine précédente, déjà pas terrible, les affaires des exploitants, bientôt délivrés de l’interdiction de vendre des friandises dans leurs salles, ne pourront aller que mieux. Dans sa globalité, le mois de janvier 2022 était lui aussi source d’inquiétude, avec à peine dix millions de tickets vendus selon les premières estimations.

Accrochons-nous donc à la seule et unique nouvelle à peu près bonne de la semaine. Il s’agit encore et toujours de la même, c’est-à-dire de la part de marché des productions françaises, une fois de plus au beau fixe. Or, ces 53 % plutôt impressionnants ont été générés dans un marché atypique, d’où les locomotives hollywoodiennes restent absentes. Néanmoins, cette grosse part d’un petit gâteau fait d’autant plus plaisir qu’elle augure de bonnes choses pour les semaines à venir, lorsque le cinéma français pourra bénéficier pleinement du coup de pouce des vacances.

Les nouveautés

La relève est-elle enfin assurée ou non ? Histoire de point de vue, dirait-on, les deux premiers films du classement étant séparés de moins de six-cents entrées. En fonction du mode de calcul, en incluant les avant-premières ou pas, vous arriverez à un champion différent. Puisque l’on a quand même un peu marre de rester bouche bée chaque semaine devant la longévité commerciale du dernier Spider-man, permettez-nous de considérer la comédie française Presque de Bernard Campan et Alexandre Jollien comme le nouveau leader, aussi peu légitime et bref son règne soit-il !

Avec une part de marché bien en dessous des 10 %, c’est probablement le premier de la classe le moins dominant depuis très, très longtemps. Et ce n’est pas non plus sur ce film-là qu’on aurait parié pour mettre un terme au long règne de Spider-man No Way Home de Jon Watts. De toute façon, Philippe Lacheau et sa bande devraient y mettre leur grain de sel dès la semaine prochaine.

Une autre bataille féroce a été livrée entre les deux nouveautés à la quatrième et la cinquième place. Finalement, c’est le drame politique Les Promesses de Thomas Kruithof qui s’est imposé d’une très courte tête – moins de cent spectateurs ! – au détriment de l’anime My Hero Academia World Heroes’ Mission de Kenji Nagasaki. Tout en bas du classement, le premier film de l’actrice Sandrine Kiberlain Une jeune fille qui va bien a très modestement réussi, là où les films de Édouard Baer (Adieu Paris) et de Mike Mills (Nos âmes d’enfants) ont plus misérablement échoué.

Les films en continuation

C’en est donc fini du règne de Spider-man No Way Home. S’il est très peu probable que les aventures de super-héros avec Tom Holland réclament dans les semaines à venir leur trône – d’autant moins que l’acteur a un nouveau blockbuster dans les tuyaux avec Uncharted de Ruben Fleischer, à l’affiche dès le 16 février –, on devrait les voir très doucement descendre dans le classement. Autant dire que les sept millions d’entrées en fin de course sont quasiment impossibles à rater. Quel fort bel exploit en temps de pandémie du coronavirus, même si cette exception confirme malheureusement la règle que la plupart des autres films doivent sévèrement batailler pour trouver leur public ! A l’image du redémarrage de l’univers Scream, dont la carrière éclair devrait à présent avoir trouvé sa fin précoce.

Et si le meilleur élève de la semaine, Ouistreham de Emmanuel Carrère et sa quasi-stabilité en troisième semaine, avait de quoi terminer son cycle d’exploitation en salles avec un cumul supérieur à celui du cancre, Scream toujours, sortis l’un comme l’autre le 12 janvier ? Ce n’est guère probable, mais des choses plus inouïes sont déjà arrivées dans l’histoire imprévisible du box-office français. Restons néanmoins raisonnables en ne leur prédisant respectivement qu’un tout petit demi-million d’entrées en fin de course.

Un chiffre symbolique auquel Nightmare Alley de Guillermo Del Toro ne pourra prétendre que s’il arrive à se maintenir jusqu’au coup de pouce vacancier tant anticipé. Et si, accessoirement, il récolte quelques nominations majeures aux Oscars mardi prochain. L’avenir commercial de Tous en scène 2 de Garth Jennings nous paraît plus favorable, avec les deux millions et demi de jeunes spectateurs assez faciles à atteindre d’ici les premiers jours du mois de mars.

Le classement français

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 26 janvier et le mardi 1er février 2022 :

  1. Presque – distribué par Apollo Films – Nouveauté – 151 276 entrées cumulées – 8 % part de marché
  2. Spider-man No Way Home – distribué par Sony Pictures Releasing France – 7ème semaine / – 28 % – 150 691 entrées / 6 803 570 cumul – 8 % part de marché
  3. Adieu Monsieur Haffmann – distribué par Pathé – 3ème semaine / – 19 % – 137 914 entrées / 570 425 cumul – 7 % part de marché
  4. Les Promesses – distribué par Wild Bunch Distribution – Nouveauté – 130 294 entrées cumulées – 7 % part de marché
  5. My Hero Academia World Heroes’ Mission – distribué par CGR Events – Nouveauté – 129 395 entrées cumulées – 7 % part de marché

6. Nightmare Alley – distribué par The Walt Disney Company France – 2ème semaine / – 31 % – 97 546 entrées / 239 855 cumul – 5 % part de marché

7. Tous en scène 2 – distribué par Universal Pictures International France – 6ème semaine / – 22 % – 82 348 entrées / 2 335 613 cumul – 4 % part de marché

8. Ouistreham – distribué par Memento Distribution – 3ème semaine / – 5 % – 80 654 entrées / 292 914 cumul – 4 % part de marché

9. Scream – distribué par Paramount Pictures France – 3ème semaine / – 34 % – 80 086 entrées / 414 814 cumul – 4 % part de marché

10. Une jeune fille qui va bien – distribué par Ad Vitam Distribution – Nouveauté – 68 056 entrées cumulées – 4 % part de marché


Clean © 2021 Tom Concordia / Fable House / IFC Films Tous droits réservés

Le marché américain

Du côté du box-office américain, c’était le maintien quasiment immuable du statu quo cette semaine. Tant mieux pour notre emploi du temps surchargé de bloggeur amateur, puisque cela nous a fait gagner quelques précieuses minutes, grâce au recyclage du collage des affiches de la semaine dernière. Mais ce manque de vivacité ne laisse rien augurer de bon en termes de reprise rapide de la fréquentation aux États-Unis, encore fermement sous l’emprise du virus. Strictement rien ne bouge donc, jusqu’à la septième place. En dessous, les mouvements restent mineurs, comme par exemple cet élargissement du parc de salles pour Nightmare Alley, qui n’a entrainé aucun sursaut du côté du chiffre crucial de la moyenne par copie.

Dans ce marché moribond, les nouveautés se sont faites rares, puisqu’il faut descendre jusqu’à la vingtième place pour en trouver une qui n’est pas un film de concert des Beatles, exploité exclusivement sur les écrans Imax. Ça s’appelle Clean de Paul Solet, une sorte de Justicier dans la ville dans lequel l’éboueur Adrien Brody fait le ménage dans sa bourgade d’une façon particulièrement violente. Pour redémarrer la carrière d’un acteur réduit ces dernières années à des apparitions succinctes dans les films de Wes Anderson, on peut certainement rêver mieux. Enfin, le Grand Prix du dernier Festival de Cannes, Compartiment N°6 de Juho Kuosmanen, débute timidement sur trois écrans à la trentième place. Est-ce le point de départ d’une carrière américaine honorable pour le candidat finlandais à l’Oscar du Meilleur Film International ? Verdict dès de l’annonce des nominations la semaine prochaine.

Le classement américain

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 30 janvier 2022 :

  1. Spider-man No Way Home – distribué par Sony Pictures Entertainment – 7ème semaine / – 21 % – 11 003 528 $ / 735 889 808 $ cumul
  2. Scream – distribué par Paramount Pictures – 3ème semaine / – 40 % – 7 225 634 $ / 62 014 414 $ cumul
  3. Tous en scène 2 – distribué par Universal Pictures – 6ème semaine / – 18 % – 4 665 410 $ / 134 374 270 $ cumul
  4. Redeeming Love – distribué par Universal Pictures – 2ème semaine / – 49 % – 1 769 710 $ / 6 451 475 $ cumul, sans date de sortie en France
  5. The King’s Man Première mission – distribué par 20th Century Studios – 6ème semaine / – 7 % – 1 658 524 $ / 33 948 960 $ cumul

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici