Le box-office de la semaine du 22 novembre 2017

0
270

La semaine dernière, numéro 47, allant du 22 au 28 novembre 2017, la météo n’était pas encore marquée par la morosité. C’est peut-être aussi pour cela que le box-office français a perdu beaucoup de sa superbe sur cette période hebdomadaire, avec une perte nette d’un demi-million de spectateurs par rapport à la semaine passée. Ce qui le fait approcher du record négatif de l’année 2007 dans le passé récent sur cette mi-saison de disette, prise en sandwich entre les vacances, avec le Disney de Noël comme seule source d’espoir. A l’heure actuelle, Coco a déjà démarré en trombe sur les écrans français, mais son exclusivité au Grand Rex n’a guère aidé le cumul des entrées, qui plafonne en dessous des 2 800 000 entrées. Curieusement, à la fois parce que c’est une observation récurrente au fil des derniers mois et qu’il n’y a pas d’explication de cause à effet, ce sont les productions françaises à qui cette faiblesse du marché profite le plus, avec une fois encore une part de marché de plus de 50 %. De quoi rattraper aisément le déséquilibre par rapport à la concurrence américaine, qui avait régné sans partage sur l’été 2017. Enfin, puisque nous entamons la dernière ligne droite, avec un mois seulement avant de faire les comptes sur l’année écoulée, il est exclu que le chiffre de cette année-ci rivalise avec les records de quelques cuvées récentes. Des prévisions raisonnables, voire optimistes, pourraient en effet tabler sur environ 185 000 de spectateurs annuels, ce qui n’est après tout pas si mal.

A environ 6 500 entrées, l’écart entre la première et la deuxième place du Top 10 n’est pas aussi dérisoire que ne l’a été celui d’il y a deux semaines, où la différence – et le sacre qui va avec – se jouaient à trois mille spectateurs près. Il n’empêche que la victoire hypothétique du Brio de Yvan Attal aurait pu apporter un peu plus de variété à un classement, qui reste ennuyeusement monotone cette semaine. Justice league de Zack Snyder garde donc la position en tête, un lot de consolation nullement durable pour ce film de super-héros dont les résultats planétaires n’ont pu que décevoir la Warner. Pathé devrait par contre être davantage satisfait du démarrage correct, avec en prime la meilleure moyenne par copie, du Brio, un film français qui surclasse du coup sa concurrence directe, comme Marvin ou la belle éducation de Anne Fontaine et Madame de Amanda Sthers. Une seule autre nouveauté se hisse à peu près honorablement parmi les dix premiers, un échec commercial plus marqué côté marché américain, sous forme de remake de L’Expérience interdite de Joel Schumacher. Et là aussi, le revers de la médaille se laisse immédiatement mesurer par l’absence de Battle of the Sexes, à la distribution pourtant plus prestigieuse, grâce à ses têtes d’affiche Emma Stone et Steve Carell. Enfin, parmi les chantres de la stabilité, en dehors des difficilement détrônables Au revoir là-haut et Epouse-moi mon pote, il y en a un qui relève carrément de l’aberration ! Le film d’animation L’Étoile de Noël aurait fait exactement autant de spectateurs en deuxième semaine qu’au cours de ses premiers sept jours d’exploitation ! Cette coïncidence nous paraît hautement suspecte, à tel point que nous serions tentés de demander un recomptage.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 22 et le mardi 28 novembre 2017 :

1. Justice league – distribué par Warner Bros. – 2ème semaine / – 50 % – 418 969 entrées / 1 253 462 cumul – 15 % part de marché
2. Le Brio – distribué par Pathé – Nouveauté – 412 414 entrées cumulées – 15 % part de marché
3. Au revoir là-haut – distribué par Gaumont – 5ème semaine / – 29 % – 170 918 entrées / 1 739 214 cumul – 6 % part de marché
4. Epouse-moi mon pote – distribué par Studiocanal – 5ème semaine / – 29 % – 150 065 entrées / 2 316 908 cumul – 5 % part de marché
5. L’Expérience interdite Flatliners – distribué par Sony Pictures Releasing – Nouveauté – 143 410 entrées cumulées – 5 % part de marché


6. Happy Birthdead – distribué par Universal Pictures France – 2ème semaine / – 39 % – 140 264 entrées / 370 918 cumul – 5 % part de marché
7. Jalouse – distribué par Studiocanal – 3ème semaine / – 37 % – 125 090 entrées / 640 341 cumul – 4 % part de marché
8. L’Étoile de Noël – distribué par Sony Pictures Releasing – 2ème semaine / stable – 94 568 entrées / 189 136 cumul – 3 % part de marché
9. Thor Ragnarok – distribué par Walt Disney Studios France – 5ème semaine / – 39 % – 86 905 entrées / 2 389 954 cumul – 3 % part de marché
10. Le Sens de la fête – distribué par Gaumont – 8ème semaine / – 32 % – 80 390 entrées / 2 885 345 cumul – 3 % part de marché


C’était la semaine de Thanksgiving aux États-Unis, avec tout ce que cela implique en termes de traditions familiales, dont sans doute un nombre conséquent de sorties cinéma. Après son succès éclatant au Mexique – et en attendant des résultats d’ores et déjà prometteurs chez nous, avec le sixième meilleur démarrage parisien de l’année –, Coco enchante les Américains, jeunes et moins jeunes. Il n’a en effet aucun problème à déloger Justice league de la première place du Top 10 américain, l’épopée de super-héros accusant une baisse de fréquentation de plus de 50 %. On ne retrouve dans le Top 20 ce genre de faiblesse atypique en cette période faste outre-Atlantique que chez les films au thème de Halloween. Le déclin le plus négligeable revient au Crime de l’Orient Express de Kenneth Branagh, certes sorti du Top 5, quoique toujours avec près de deux millions de dollars d’avance sur son compagnon de fortune Daddy’s home 2. Alors que la saison des prix de cinéma bat désormais son plein, l’un des candidats sérieux, Call Me By Your Name de Luca Guadagnino, à la sortie française le 28 février 2018 savamment positionnée juste avant la 90ème cérémonie des Oscars, a fracassé la moyenne des recettes par écran pour l’année 2017, générant plus de 400 000 dollars dans seulement quatre salles de cinéma. En comparaison, les deux films en tête du classement ont obtenu une moyenne environ dix fois moindre. Enfin, Denzel Washington, l’une des dernières vedettes à disposer encore d’un public de fans inconditionnels qui lui avaient évité pendant longtemps des échecs cuisants au box-office américain, obtient ses plus mauvais résultats depuis des années avec Roman J. Israel Esq de Dan Gilroy.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 26 novembre 2017 :

1. Coco – distribué par Buena Vista – Nouveauté – 50 802 605 $ / 72 908 930 $ cumul
2. Justice league – distribué par Warner Bros. – 2ème semaine / – 56 % – 41 090 491 $ / 171 903 874 $ cumul
3. Wonder – distribué par Lionsgate – 2ème semaine / – 17 % – 22 674 238 $ / 69 807 297 $ cumul – sortie française le 20 décembre
4. Thor Ragnarok – distribué par Buena Vista – 4ème semaine / – 22 % – 16 863 294 $ / 277 650 571 $ cumul
5. Daddy’s Home 2 – distribué par Paramount – 3ème semaine / – 8 % – 13 217 419 $ / 72 636 870 $ cumul – sans date de sortie en France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici