Le box-office de la semaine du 19 janvier 2022

0
470

Nightmare Alley © 2021 Kerry Hayes / TSG Entertainment / Searchlight Pictures / 20th Century Studios /
The Walt Disney Company France Tous droits réservés

Le marché français

En manque flagrant de films locomotives, le box-office français passe pour la première fois depuis longtemps sous la barre des deux millions de spectateurs cumulés en cette semaine 4, allant du 19 au 25 janvier. Il n’y a pas à tergiverser, c’est mauvais, même pour cette période de l’année traditionnellement calme, avant le raz-de-marée des vacances de février. Ces dernières vont-elles réussir à inverser la tendance ? Permettez-nous d’être moyennement optimistes à ce sujet, le changement du pass sanitaire en pass vaccinal depuis le lundi 24 janvier ajoutant un (petit) obstacle supplémentaire à une séance de cinéma à l’ancienne, insouciante et accessible à tous. Bref, la tempête est loin d’être passée. Ce n’est sans doute qu’à moyen terme, à l’été prochain voire encore plus tard, que l’exploitation cinématographique en France et dans le monde pourra faire table rase après cette pandémie qui s’installe sur la durée.

L’un des rares gagnants dans cette affaire d’une morosité profondément enracinée reste une fois de plus le cinéma français. Aucun champion national ne se profile certes à l’horizon pour l’instant. En tout cas pas avant le prétendant quasiment infaillible Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon dieu ? de Philippe De Chauveron, prévu de sortir dans dix longues semaines. Et les films millionnaires français sortis en 2022 se font toujours attendre. Néanmoins, la part de marché des productions nationales caracole à d’impressionnants 48 %, c’est-à-dire au moins temporairement plus que la concurrence féroce envoyée avec parcimonie depuis Hollywood.

Les films en continuation

Les exploitants des salles art et essai seraient probablement en proie au désespoir, s’ils ne disposaient pas du Festival Télérama pour booster leurs chiffres en début d’année. En effet, la 24ème édition du festival de rattrapage, qui avait eu lieu tout au long de cette semaine-là, représente cette fois plus d’un dixième de la fréquentation hebdomadaire ! Les plus de 225 000 entrées cumulées dans près de 450 salles participantes ont surtout été bénéfiques à Madres paralelas de Pedro Almodovar et Compartiment N°6 de Juho Kuosmanen, chacun vu ou revu par environ vingt mille spectateurs. Le favori supposé de la prochaine cérémonie des César, Illusions perdues de Xavier Giannoli, se classe troisième avec encore plus de quinze mille amateurs de Balzac à son compte.

Est-ce qu’on retrouvera l’un des films à l’affiche depuis deux ou trois semaines dans la sélection de la prochaine édition du Festival Cinéma Télérama ? Rien n’est moins sûr. La tendance à la baisse de ces sorties plus toutes fraîches est en fait marquée, le meilleur élève restant le film d’animation Tous en scène 2 de Garth Jennings. Tous les autres films perdent au moins un tiers de leurs spectateurs. Ce qui relève tout de même de l’exploit pour Spider-man No Way Home de Jon Watts ! L’ancien et le nouveau champion du Top 10 français a fermement en vue l’objectif des sept millions de spectateurs en fin de carrière. Le redémarrage de l’univers de Scream n’ira jamais jusque là. Sa chute prononcée dès la deuxième semaine laisse même craindre qu’il n’atteigne guère le demi-million de spectateurs en fin de carnage.

Les nouveautés

Trois films ont réussi à redistribuer au moins en partie les cartes au sein du box-office français cette semaine. Sans fanfare, ni résultats surprenants, mais juste en remplissant tant bien que mal leur contrat. Alors que l’on ne peut que saluer la décision de Disney de sortir la nouvelle épopée de Guillermo Del Toro en salles dans la plupart des territoires, le sort commercial qui l’y a attendu est hélas symptomatique de cette époque transitoire, espérons-le, où seuls de rares films de super-héros arrivent à s’imposer réellement. Un hypothétique coup de pouce sous forme de nominations aux Oscars à partir du mardi 8 février risque donc d’arriver trop tard pour permettre au film noir avec Bradley Cooper et Cate Blanchett d’atteindre le même niveau de réussite que les trois films les plus populaires du réalisateur en France : Pacific Rim, Blade 2 et La Forme de l’eau.

Les deux films français conviés à la fête sur des places secondaires ne brillent pas non plus par l’éventuel enthousiasme qu’ils auraient pu susciter auprès du public. De peu exclu du Top 5, le cinquantième long-métrage de Claude Lelouch, L’Amour c’est mieux que la vie et sa distribution hautement hétéroclite, poursuit l’existence de l’univers du réalisateur dans une niche seulement fréquentée par ses admirateurs inconditionnels. Tous les autres l’ont visiblement déserté depuis son dernier film millionnaire Hommes femmes mode d’emploi avec Bernard Tapie, sorti à la rentrée 1996. Ici, on se trouve davantage dans le cas de figure de l’autre projet de trilogie au nom de Le Genre humain, abandonné prématurément au milieu des années 2000.

Enfin, la filmographie de Christopher Thompson, fils de Danièle Thompson et époux de Géraldine Pailhas, n’est nullement aussi étoffée. Il lui aura même fallu attendre dix ans entre son premier film, Bus Palladium avec Marc-André Grondin, et Tendre et saignant. Celui-ci n’a visiblement fait saliver que des spectateurs carnivores purs et durs, d’où sa présence certainement éphémère dans le classement.

Le classement français

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 19 et le mardi 25 janvier 2022 :

  1. Spider-man No Way Home – distribué par Sony Pictures Releasing France – 6ème semaine / – 33 % – 208 524 entrées / 6 652 879 cumul – 11 % part de marché
  2. Adieu Monsieur Haffmann – distribué par Pathé – 2ème semaine / – 35 % – 170 581 entrées / 432 511 cumul – 9 % part de marché
  3. Nightmare Alley – distribué par The Walt Disney Company France – Nouveauté – 142 309 entrées cumulées – 7 % part de marché
  4. Scream – distribué par Paramount Pictures France – 2ème semaine / – 43 % – 122 173 entrées / 334 728 cumul – 6 % part de marché
  5. Tous en scène 2 – distribué par Universal Pictures International France – 5ème semaine / – 27 % – 105 801 entrées / 2 253 265 cumul – 5 % part de marché

6. L’Amour c’est mieux que la vie – distribué par Metropolitan Filmexport – Nouveauté – 105 611 entrées cumulées – 5 % part de marché

7. The King’s Man Première mission – distribué par The Walt Disney Company France – 4ème semaine / – 33 % – 88 329 entrées / 758 443 cumul – 4 % part de marché

8. En attendant Bojangles – distribué par Studiocanal – 3ème semaine / – 31 % – 86 141 entrées / 440 126 cumul – 4 % part de marché

9. Ouistreham – distribué par Memento Distribution – 2ème semaine / – 33 % – 85 285 entrées / 212 260 cumul – 4 % part de marché

10. Tendre et saignant – distribué par UGC – Nouveauté – 72 295 entrées cumulées – 4 % part de marché


Redeeming Love © 2022 Joe Alblas / Mission Pictures International / Pinnacle Peak Pictures / Pure Flix Entertainment /
Universal Pictures Tous droits réservés

Le marché américain

Aux États-Unis, le seul enjeu du week-end dernier était apparemment de savoir si Spider-man pouvait garder ses chances de rattraper Avatar de James Cameron en tant que troisième plus grand succès commercial de l’Histoire du box-office américain. Cela paraît désormais tout à fait possible, puisque – à l’heure où nous écrivons ces lignes – moins de quarante millions de dollars séparent les deux films. Toutefois, le cumul du numéro deux, Avengers Endgame des frères Russo, à 858 millions de dollars paraît hors de portée. Plus révélatrice de l’effet rouleau-compresseur de Spider-man No Way Home est par ailleurs la comparaison avec les autres blockbusters destinés à une grande lucrativité, dont le cumul actuel fait presque pitié.

Ainsi, le seul autre succès à peu près impressionnant de ces derniers mois, Venom Let There Be Carnage de Andy Serkis, toujours à l’affiche outre-Atlantique sur plus de sept-cents écrans, n’a amassé « que » 213 millions de dollars depuis sa sortie il y a quatre mois. Les autres machines à sous récentes s’en sortent encore plus modestement, puisque leur pactole respectif se résume à 164 millions de dollars pour Les Éternels de Chloé Zhao, 160 millions de dollars pour Mourir peut attendre de Cary Joji Fukunaga, 128 millions de dollars pour Tous en scène 2, 107 millions de dollars pour Dune de Denis Villeneuve ou encore 93 millions de dollars pour Encanto La Fantastique famille Madrigal.

Quant à Nightmare Alley, sorti sur les écrans américains le 17 décembre dernier, il n’a même pas encore atteint la barre des dix millions de dollars. Ce week-end, il a dû se contenter d’une seizième place sans éclat.

Enfin, un parfum de réunion Goldeneye à distance soufflait sur les deux seules sorties la semaine dernière dans les multiplexes américains. Un quart de siècle après le James Bond réalisé par Martin Campbell, Pierce Brosnan joue un roi Louis XIV hautement grotesque dans The King’s Daughter de Sean McNamara, arrivé à la huitième place du classement. Et son adversaire redoutable Famke Janssen est a priori le seul aspect susceptible de racheter tant soit peu l’histoire d’amour excessivement inspirante Redeeming Love de D.J. Caruso. Un réalisateur à qui l’on doit quand même des films d’action aussi efficaces que Paranoïak et L’Œil du mal avec Shia LaBeouf, sortis coup sur coup en 2007 et ’08.

Le classement américain

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 23 janvier 2022 :

  1. Spider-man No Way Home – distribué par Sony Pictures Entertainment – 6ème semaine / – 30 % – 14 005 614 $ / 720 891 602 $ cumul
  2. Scream – distribué par Paramount Pictures – 2ème semaine / – 59 % – 12 213 638 $ / 51 161 567 $ cumul
  3. Tous en scène 2 – distribué par Universal Pictures – 5ème semaine / – 28 % – 5 751 920 $ / 128 453 550 $ cumul
  4. Redeeming Love – distribué par Universal Pictures – Nouveauté – 3 530 180 $ cumulés, sans date de sortie en France
  5. The King’s Man Première mission – distribué par 20th Century Studios – 5ème semaine / – 19 % – 1 783 179 $ / 31 514 193 $ cumul

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici