La Poison

0
361
La Poison de Sacha Guitry 1951 image du film

La Poison de Sacha Guitry 1951 l'affiche du film

France : 1951
Titre original :
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , ,
Distribution : Gaumont
Durée : 1h25
Genre : Comédie, Drame
Date de sortie : 30 novembre 1951

Globale : [rating:2][five-star-rating]

Pour une rare fois ne s’est pas mis en scène mais nous prive de ce fait de sa voix et de son phrasé au combien reconnaissable et qui font beaucoup pour le charme de son œuvre.

Synopsis : Paul Braconnier et sa femme Blandine n’ont qu’une seule idée en tête : trouver le moyen d’assassiner l’autre sans risque. Paul rencontre dans ce but un célèbre avocat qui lui explique comment procéder. Paul tue ensuite sa femme d’un coup de couteau dans le ventre, pendant qu’elle lui verse du poison…

La Poison de Sacha Guitry 1951 photos du film

Paul () y campe un horticulteur aux prises à une épouse, Blandine, (Germaine Rever) pour le moins revêche, alcoolique et qui affiche 30 ans de mariage dans un laisser-aller total. L’un et l’autre projette de s’assassiner et se révèle plus finaud qu’on ne l’imagine en fomentant son crime avec l’aide innocente d’un célèbre avocat. Il échappe finalement de peu à la mort aux rats en plantant son couteau dans le ventre de Germaine Rever.

C’est l’occasion de nous livrer une grand numéro au tribunal – un peu long – avec cette phrase mémorable « un meurtre rend plus intelligent » damnant même le pion à son défenseur. Se moquant ainsi de la justice, de son hypocrisie, Guitry règle peut-être par la même quelques comptes avec celle qui l’a malmené après-guerre. Il ne manque pas de le rappeler d’ailleurs dans l’intéressant générique de début où il présente nommément acteurs et techniciens et fait allusion au décor de la prison – très réaliste l’assure t-il.

Quant aux villageois, ils ne sont guère présentés sous leur meilleur jour allant de ragots en ragots. Comme toujours chez Guitry on a le droit à une jolie galerie de ces fameux seconds rôles du cinéma français, inégalés depuis, Pauline Carton et Jeanne Fusier-Gir en tête. Louis de Funés y tient un de ses petits rôles du début d’années 50 qui constituèrent le vrai début de sa carrière.

Quelques mauvais raccords au montage ( se fait servir en terrasse un verre qu’il avait à moitié consommé la scène précédente, devant une assiette pleine de légumes, assiette qu’il vient à peine de vider d’une soupe) et comme quoi cela ne date pas d’aujourd’hui des indications de temps (ici octobre et novembre) ne coïncidant pas avec les images (les enfants en robes d’été et chemisettes).

La Poison de Sacha Guitry 1951 image du film

Résumé

Aujourd’hui le cinéma de Guitry est forcément quelque peu daté mais on peut y trouver encore beaucoup de plaisir lorsqu’il y joue lui-même. Plaisir que l’on peut avoir aussi comme au théâtre quand un acteur interprète une de ses pièces en se glissant dans un rôle qu’il a lui-même tenu à l’époque et retrouve par la grâce des mots les mots les intonations du maître, ainsi qu’aimait à l’appeler ses comédiens.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=lfG6OtF7SXo[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici