La 6ème édition du Festival des Arcs, c’est parti !

0
82

La sixième édition de ce festival consacré au cinéma européen a lieu cette année du samedi 13 au samedi 20 décembre avec en ouverture officielle la projection du film de Morgan Matthews, en présence du réalisateur et de l’acteur Asa Butterfield révélé par Hugo Cabret ou La Stratégie d’Ender. La soirée de clôture se déroulera le 19 décembre avec la traditionnelle remise des prix dont la Flèche de Cristal qui récompensera le film préféré du jury.

Asa Butterfield (à droite)
Asa Butterfield en ouverture (à droite)

Compétition et jury

Cédric Kahn, réalisateur (prix Louis-Delluc 1998 pour L’ennui ainsi que Feux Rouges ou Roberto Succo) et désormais acteur (Tirez la lange mademoiselle d’Axelle Ropert) présidera ce jury de la compétition officielle, accompagné de la directrice de la photo française (Beau Travail de Claire Denis, Home de Ursula Meier), de l’humoriste et comédien français (L’amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder), des actrices françaises (Indochine, De battre mon cœur s’est arrêté…) et (Podium et Un Long Dimanche de Fiançailles au cinéma mais surtout le rôle principal de la série Profilage sur TF1), du compositeur anglais (Shakespeare in love, Billy Elliot) et du comédien , vu aux Arcs en 2012 dans What Richard did et remarqué dans un autre registre dans Transformers 4 de Michael Bay cette année.

Cédric Kahn
Cédric Kahn
Les membres du jury  (Agnès Godard, Linh Dan Pham, Gaspard Proust, Jack Reynor, Odile Vuillemin et Stephen Warbeck)  ont déclaré la 6ème édition du Festival ouverte
Les membres du jury
(Agnès Godard, Linh Dan Pham, Gaspard Proust, Jack Reynor, Odile Vuillemin et Stephen Warbeck)
ont déclaré la 6ème édition du Festival ouverte

Douze films sont en compétition officielle avec un équilibre entre réalisateurs reconnus et débutants, comme c’est régulièrement le cas chaque année aux Arcs grâce à la programmation équilibrée de Frédéric Boyer, directeur artistique du festival :

– le norvégien Bent Hamer reconnu pour ses comédies absurdes (Kitchen Stories, La Nouvelle Vie de monsieur Horten…) revient avec 1001 Grammes, une comédie sentimentale tournée à Paris, avec Laurent Stocker dans un second rôle

– à peine plus d’un an après la présentation à Cannes de The Major (Semaine de la Critique), le russe Yury Bykov revient avec Durak, l’histoire d’un apprenti ingénieur qui veut chasser la corruption

Frank de Lenny Abrahamson (Irlande) où le réalisateur de What Richard Did (avec le juré Jack Reynor) dirige une sacrée distribution (Michael Fassbender pour le moins méconnaissable, Domnhall Gleeson, Maggie Gyllenhaal, Scoot McNairy et Tess Harper) dans un projet étrange (voir image ci-dessous)

Frank 01

de Peter Strickland (Royaume-Uni) qui, après Berberian Sound Studio, propose une nouvelle fois une plongée dans une ambiance cinématographique 70ies avec une étrange histoire saphiste SM avec deux très beaux portraits féminins et un art de la répétition comme instrument narratif. Un très grand art de la mise en scène, certes un peu trop intellectuel mais d’une grande beauté visuelle

– Susanne Bier revient avec un film dont le titre français, Une seconde chance, est peut-être une manière de s’excuser du pathétique Serena, sans aucun doute le pire film de sa carrière après une filmographie de tenue correcte, dont on retient surtout ses premiers (Open Hearts, Brothers et After the Wedding)

à découvrir en compétition encore : Fidélio, l’Odyssée d’Alice de Lucie Borleteau (France), avec Ariane Labed, Melvil Poupaud et Anders Danielsen Lie, le héros suicidaire de Oslo, 31 Août ; Hyena de Gerard Johnson (Royaume-Uni) ; Labyrinthe du Silence de Giulio Ricciarelli (Allemagne) ; le thriller Marshland (La Isla Minima) de Alberto Rodriguez (Espagne) avec Antonio de la Torre (Amours cannibales) ; These are the rules de Ognjen Svilicic (Croatie) ; Underdog de Ronnie Sandahl (Suède) et Waste Land de Pieter Van Hees, avec Jérémie Renier (Belgique)

Once
Once

Encore au programme, un focus sur l’Irlande (voir liste complète en cliquant sur ce lien) avec une douzaine de longs métrages, un programme de courts et des invités prestigieux dont les réalisateurs (My Left Foot, Au nom du père) et John Carney (Once) et l’acteur , vu dans Le Trône de fer, qui pourra croiser l’un de ses partenaires, présent pour l’avant-première de A Second Chance. Autres invités pour accompagner quelques avant-premières des équipes de films dont Gilles Lellouche et Denis Robert (L’Enquête), Kad Merad (Disparue en hiver), Lolita Chammah (Gaby Baby Doll), Pascal Thomas, Vincent Rottiers, Marilou Berry et Louis Do de Lencquesaing (Valentin Valentin), (Amour Fou) (critique), Ruben Ostlund (Snow Therapy), ainsi que Marie Gillain, Marianne Denicourt, Joséphine de Meaux, Aure Atika, Isild le Besco ou Anaïs Demoustier. est invité pour une masterclass et a participé à la soirée d’ouverture ce soir. A noter que Andrew Scott, très attendu dans le nouveau James Bond (voir news) sera présent aux Arcs pour l’avant-première de The Stag.

arcs 2014 ouverture 02

Le festival est aussi une opportunité de réunir des professionnels avec des rencontres autour de Work-in-progress (dix films européens en post-production) dont Sparrows du réalisateur Rúnar Rúnarsson qui avait présenté Volcano à La Quinzaine des Réalisateurs en 2011), le Village des Coproductions Arc 1950 du 13 au 16 décembre avec 25 projets en recherche de coproductions européennes dont The Fox de Matthias Luthardt (Pingpong), Le Géant d’Odessa de Nicolas Engel, réalisateur de courts-métrages musicaux enlevés, Grace Jones: The Musical of My Life de Sophie Fiennes sur lequel on aimerait plus de précisions, Système K de Renaud Barret à qui l’on doit le documentaire Benda Bilili ou What Will People Say, nouveau film de Iram Haq qui avait présenté le troublant I Am Yours en 2013 aux Arcs.

Enfin, last but not least, tous les soirs vers 22h00 une sélection de films de cinéma de genre avec au moins deux films à ne pas manquer, Grabbers de Jon Wright le samedi 13 qui prône l’ivresse pour ne pas se faire manger par un monstre visqueux (reprogrammé dans la semaine) et le romantique fantastique Hideaways de Agnès Merlet le mardi 16.

Le deuxième prix « Femme de cinéma » Sisley / Les Arcs, prix engagé pour la promotion de celles qui font le cinéma européen d’aujourd’hui, sera remis à Lucie Borleteau pour Fidélio, l’Odyssée d’Alice.

Plus d’informations sur le site officiel.

AFFICHE2014-MAIL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici