News — 29 janvier 2018
Grammy Awards 2018 : le palmarès

Critique-film étant un site de cinéma (comme son nom l’indique), nous ne ferons pas un récapitulatif complet du palmarès des Grammy Awards (les trophées de la musique aux Etats-Unis) mais signalerons les quelques lauréats liés au cinéma, au sens large. La soirée était animée par l’humoriste James Corden, vu au cinéma dans New-York Melody de John Carney et Into the woods de Rob Marshall.

Le grand vainqueur de la soirée est avec six trophées dans les catégories dites générales (qui regroupent tous les styles musicaux) et R’n’B, obtenus grâce à son dernier album, 24K Magic, sa chanson éponyme et une autre qui a marqué les derniers mois, That’s What I Like. L’acteur , découvert avec la série Atlanta et qui sera bientôt Lando Calrissian jeune dans Solo : A Star Wars story avec Alden Ehrenreich en jeune Han Solo, était cité à six reprises grâce à son alias musical Childish Gambino. Il a été récompensé pour la chanson Redbone en R’n’B. Jay-Z cité huit fois, repart sans rien. Seul Paul McCartney a reçu plus de citations en une seule année (9, en 1966), sans rien recevoir ce soir là.

Plusieurs catégories couvrent les sorties cinéma. Les membres de l’équipe musicale de La La Land avaient plusieurs citations et ont été plusieurs fois honorés. Le compositeur a reçu les prix du meilleur album de musique de film et de la meilleure compilation pour lui-même et son coproducteur Marius de Vries pour La La Land. Benj Pasek et , eux aussi oscarisés pour la chanson City of stars, ont reçu le prix du meilleur album de spectacle musical pour Dear Evan Hansen. Le duo était notamment opposé à Bette Midler pour sa recréation de Hello, Dolly !

La catégorie de la chanson de film ne leur a pas permis de réaliser le doublé, battus par How Far I’ll Go de Vaiana, la légende du bout du monde, composée par Lin-Manuel Miranda et interprétée par Auli’i Cravalho. John Williams reçoit un bien tardif prix du meilleur arrangement pour un thème instrumental ou a cappella pour une réinterprétation d’un thème de Arrête-moi si tu peux (le film de Spielberg sorti en 2002), Escapades for Alto Saxophone and Orchestra. Il était en lice contre Justin Hurwitz pour Another Day of Sun de La La Land et I Like Myself de Seth MacFarlane, arrangé par le compositeur Joel McNeely.

Carrie Fisher, nommée posthume aux Emmy Awards pour son apparition dans la série Catastrophe en septembre dernier, a reçu son premier Grammy, pour le meilleur album «parlé», pour l’enregistrement de , ses mémoires publiées en 2016. Elle avait été nommée en 2009 dans la même catégorie pour Wishful drinking. Face à elle on retrouvait Bruce Springsteen pour sa lecture de Born to Run ainsi que Bernie Sanders et Mark Ruffalo pour Our Revolution: A Future to Believe In.

L’humoriste a été préféré à ses collègues Jerry Seinfeld (Jerry Before Seinfeld), Sarah Silverman (A Speck of Dust) et Kevin Hart (What Now?) dans la section album comique pour The Age of Spin & Deep in the Heart of Texas. Le réalisateur Mark Romanek (Photo obsession) était cité pour le clip « The Story of O.J. » du très malchanceux Jay-Z.

, que nous citons ici pour sa mémorable apparition dans a reçu deux prix : meilleure interprétation pop en solo pour Shape of You et meilleur album pop pour ÷. L’acteur Rubén Blades (Predator 2 ; Fear the Walking Dead), également reconnu pour ses enregistrements de chansons salsa, reçoit le prix du meilleur album de musique latine pour Salsa Big Band. Aimee Mann, qui avait signé la BO de Magnolia, a battu Yusaf alias Cat Stevens (album The Laughing Apple) avec Mental Illness en album folk.

Tony Bennett, «l’autre Frank Sinatra depuis que le vrai est mort» a reçu le Grammy du meilleur album pop traditionnel pour Tony Bennett Celebrates 90, préféré entre autres à Bob Dylan pour Triplicate et à Seth MacFarlane encore pour In Full Swing. Et citons pour le plaisir, le prix posthume remis à Leonard Cohen pour la chanson You Want It Darker (interprétation rock) et les récompenses pour (album dance/electro pour 3-D The Catalogue) et les Foo Fighters avec Run (chanson rock).

Rubén Blades

Autres nommés dans les catégories cinéma

Compilation

  • Baby Driver
  • Les Figures de l’ombre, produit par
  • Les Gardiens de la galaxie vol. 2: Awesome Mix Vol. 2
  • Vaiana, la légende du bout du monde

Musique de film ou de série télé

  • Dunkerque
  • Les Figures de l’ombre – Benjamin Wallfisch, Pharrell Williams et Hans Zimmer
  • Premier contact – Jóhann Jóhannsson
  • Le Trône de fer : Saison 7 – Ramin Djawadi

Chanson de film

« City of Stars » (La La Land) – Justin Hurwitz, Benj Pasek et Justin Paul (interprétée par Ryan Gosling et Emma Stone)

« I Don’t Wanna Live Forever (Fifty Shades Darker) (Cinquante Nuances plus sombres) – Jack Antonoff, Sam Dew et Taylor Swift (interprétée par Zayn et Taylor Swift)

« Never Give Up » (Lion) Furler et Greg Kurstin (interprétée par )

« Stand Up for Something » (Marshall), Andra Day et Diane Warren (interprétée par Andra Day et )

Voir liste intégrale des nominations et récompenses en cliquant ici.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles