Gladiator

0
319
Gladiator

GladiatorGladiator

USA-UK : 1999
Titre original : Gladiator
Réalisateur :
Scénario : John Logan, William Nicholson, David Franzoni
Acteurs : , Connie Nielsen
Production : United International Pictures (UIP)
Durée : 2h35
Genre : Péplum, Drame
Date de sortie : 20 juin 2000

Réalisation : [rating:5.0]
Scénario :      [rating:4.0]
Acteurs :       [rating:4.5]
Musique :      [rating:4.5]
Globale :        [rating:4.5]
[five-star-rating]

Gladiator marque le retour du peplum au cinéma alors qu’il avait disparu depuis de nombreuses années. Un retour en fanfare pour un film devenu culte depuis que tout le monde le connait et qui reste un monstre signé par le talentueux Ridley Scott au sommet de son art. Retour sur le film.

Synopsis : Le général romain Maximus est le plus fidèle soutien de l’empereur Marc Aurèle, qu’il a conduit de victoire en victoire avec une bravoure et un dévouement exemplaires. Jaloux du prestige de Maximus, et plus encore de l’amour que lui voue l’empereur, le fils de Marc Aurèle, Commode, s’arroge brutalement le pouvoir, puis ordonne l’arrestation du général et son exécution. Maximus échappe à ses assassins mais ne peut empêcher le massacre de sa famille. Capturé par un marchand d’esclaves, il devient gladiateur et prépare sa vengeance.

GladiatorGladiator : monstre du cinéma moderne

Gladiator est le long-métrage de tous les superlatifs : budget colossal, acteurs charismatiques, réalisateur au sommet de son art, pluie de récompenses (dont 5 Oscars) et recettes impressionnante (457 640 427 de dollars)… Et pourtant rien n’était écrit d’avance. En effet, Ridley Scott qui avait réalisé le fantastique Blade Runner au début des années 80 avait sombré dans la médiocrité avec comme dernier film GI Jane qui l’avait laissé pour mort cinématographiquement parlant.

Ridley Scott peut être mort mais avec toujours autant de talent. La confiance des producteurs obtenue et avec un budget impressionnant (103 000 000 de dollars), le réalisateur se met à tenter un mélange d’images tournées en caméra 35 mm et d’images numériques (encore peu utilisées à l’époque). Les combats sont saisissants grâce à l’utilisation de longs travelings et d’une caméra perchée en hauteur qui permet d’avoir une vue d’ensemble des champs de combats. Cette technique est aussi utilisée lors de scènes plus calmes, comme celle dans laquelle on voit Russell Crowe marcher dans un champ de blé, frôlant de sa main les épis. Des combats intenses et réalistes à l’image du combat d’ouverture mettant en scène les troupes de Maximus face aux envahisseurs barbares. Une maîtrise totale de la mise en scène au service du grand spectacle destiné au grand public.

Gladiator de Ridley ScottUn scénario épique

L’histoire est quant à elle émouvante, touchante. Maximus est attachant en victime (on a tué sa famille) et semble « résigné » à vivre une vie de combats et de spectacles. Il fait tout malgré lui, déteste ce à quoi il est réduit (se battre pour amuser la galerie) mais continue sans se plaindre jusqu’à ce qu’il parvienne à faire tourner les choses à son avantage : obtenir les faveurs du public, avoir la vie sauve le plus longtemps possible pour pouvoir venger sa famille. De nombreux thèmes classiques du cinéma sont présents mais ils restent intéressants grâce à une véritable empathie provoquée par les personnages. La quête du pouvoir, la vengeance, la tromperie. Notons que des thèmes plus difficiles sont évoqués comme l’inceste.

Le casting est franchement bon : Russell Crowe (American Gangster, Robin des Bois) est séduisant et attachant en guerrier sensible, Joaquin Phoenix (La Nuit nous appartient, 8mm) incarne à merveille un tyran sans cœur, et Connie Nielsen est un peu en-dessous du casting mais apporte la touche féminine nécessaire au film.

Par ailleurs la bande originale est superbe, signée Hans Zimmer. Douce et harmonieuse, elle accompagne parfaitement les images du film, les moments les plus tristes (la musique accentue l’émotion) comme les moments de guerre.

Résumé :

Gladiator est un l’un des meilleurs films de Ridley Scott, un long-métrage grand spectacle qui ravira tout le monde avec des combats épiques, une belle histoire d’amour et un héros charismatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici