Festival de Gardanne 2014 : deuxième jour

0
46

retour à Ithaque

Deux excellentes avant-premières ont été présentées lors de cette deuxième journée du Festival Cinématographique d’Automne de .

à Cuba

 Il y a deux ans, 7 jours à La Havane avait permis à 7 réalisateurs de faire un portrait de la capitale cubaine en ce début de 21ème siècle. Parmi ces réalisateurs, deux français : Gaspard Noé et Laurent Cantet. Parmi les scénaristes, un écrivain cubain de grande renommée, Leonardo Padura Fuentes. La rencontre entre Laurent  Cantet et Leonardo Padura se prolonge dans , un film dont ils ont écrit conjointement le scénario et qui met en scène un groupe de quadra/quinquagénaires qui s’est réuni pour fêter le retour de l’un d’entre eux après 16 années d’exil en Espagne. Tourné sur le toit d’un immeuble de La Havane et dans la salle à manger de l’appartement de l’un des membres du groupe, le dispositif du film est très théâtral et les premières minutes font craindre que se déroule tout du long un verbiage sans grand intérêt. Toutefois, très vite, le spectateur se sent concerné et même passionné  par ce mélange de nostalgie et de rancœur, d’espoirs et de désillusions. Très intelligemment, les deux scénaristes apportent régulièrement de nouveaux éléments permettant de connaître toujours un peu plus chacun des personnages. Même s’il est limité, le dispositif scénique apporte sa pierre à l’édifice, avec la mer d’un côté, cette mer qui ouvre vers l’extérieur de l’île, et la mer d’immeubles de l’autre côté, ce lien avec ce pays d’origine si attachant. Retour à Ithaque sortira en salles le 3 décembre.

A girl at my door 2

Premier film très prometteur d’une réalisatrice coréenne

Présenté dans la sélection au , est le premier long métrage de la jeune réalisatrice coréenne . Son impact auprès du public cannois a été tel que nul n’aurait trouvé à redire si ce film s’était vu attribuer la Caméra D’or. Tourné dans le sud de la Corée, A Girl at My Door raconte l’histoire de Young-Nam, une jeune policière mutée par sa hiérarchie dans une petite ville côtière  pour  devenir chef de la police locale. La raison de  la mutation : on ne l’apprendra que plus tard ! Entre un père de famille violent avec sa fille et avec les travailleurs immigrés qu’il exploite et ses subordonnés qui lui expliquent que cet homme doit être ménagé dans la mesure où il fait vivre la ville en étant le seul jeune à y être resté, Young-Nam se trouve dans une situation difficile. Situation qui va se compliquer encore plus lorsque va venir la rejoindre la personne qui fut la cause de la mutation de Young-Nam. Tout au long du film, July Jung, grâce à une mise en scène très fluide, arrive à mélanger avec un grand bonheur les différentes facettes du film : policier, social, sentimental. Ce film va sortir le 5 novembre sur nos écrans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici