News — 13 décembre 2015
European Film Awards 2015 : le palmarès

efa 2015

Deux grands comédiens aux filmographies impressionnantes sont doublement primés aux derniers qui ont eu lieu ce samedi 12 décembre 2015 à Berlin. Charlotte Rampling reçoit le titre de meilleure actrice européenne de l’année pour le très beau d’Andrew Haigh et un prix pour l’ensemble de sa carrière remis par François Ozon qui l’a dirigé dans Sous le sable et Swimming Pool, Michael Caine celui de meilleur acteur européen pour Youth de ainsi que le prix Honorifique de l’Académie. «Cela fait cinquante ans… et je n’avais pas encore remporté de récompenses en Europe [NDLR : eux… les Baftas, non ?]. Et là, j’en gagne deux en une seule soirée. C’est très étrange, car d’habitude, je reste assis parmi le public et j’applaudis quelqu’un d’autre. Je suis incapable d’exprimer ce que cela représente pour moi». Deux ans après La Grande Bellezza, le réalisateur italien réussi pour la deuxième fois le doublé avec Youth. Le film avait ensuite remporté l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

youth michael caine 01

Rappelons que seul Michael Haneke en a fait autant et même mieux, en réussissant cet exploit à trois reprises avec Caché, Le Ruban blanc et Amour. Le prix du réalisateur n’ayant pas été attribué de 1990 à 1999, d’autres en ont été privés. Pedro Almodóvar a été récompensé deux fois comme réalisateur, pour Parle avec elle et Volver (+ meilleur film pour le premier), Gianni Amelio a reçu trois fois (de 1990 à 1994!) le prix du meilleur film pour Portes ouvertes, Les Enfants volés et Lamerica tout comme Lars Von Trier avec Breaking the Waves, Dancer in the Dark et Melancholia (avec en plus le prix du réalisateur pour Dogville) et deux fois encore pour Ken Loach avec Riff-Raff et Land and Freedom. Les votants de l’Académie européenne sont fidèles, pour le moins, à leurs «vedettes» !

Le cinéma britannique domine les résultats, comme le confirment encore le prix du documentaire pour d’Asif Kapadia et du scénario pour du grec Yorgos Lanthimos, tourné en anglais, qui s’ajoute à son prix des costumes remis avant la cérémonie, enfin, étant primé pour sa musique. La France est représentée par de Deniz Gamze Ergüven, coproduction turque, comme meilleur premier long-métrage, et Le Chant de la mer de Tomm Moore, coproduction avec l’Irlande, comme long-métrage d’animation.

Le prix de la comédie européenne de l’année revient à Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence du suédois qui succède dans cette catégorie à des films plus obscurs et clairement moins artistiques.

La soirée était également politique, l’acteur allemand évoquant le soutien de l’Académie au réalisateur ukrainien Oleg Sentsov condamné cette année à vingt ans de prison pour avoir fomenté des attentats terroristes. «Oleg, nous ne t’oublions pas et continuerons à vous soutenir, toi et ta famille». L’Académie a officiellement demandé au cinéaste russe Nikita Mikhalkov, en tant que président de l’association des réalisateurs, de participer aux protestations internationales..

charlotte rampling 45 ANS

Le palmarès complet

  • Meilleur film : Youth de Paolo Sorrentino (Italie)
  • Meilleur réalisateur : Paolo Sorrentino (Youth)
  • Meilleur scénario : Yorgos Lanthimos et Efthimis Filippou (The Lobster) (Grèce)
  • Prix FIPRESCI de la découverte européenne : Mustang de Deniz Gamze Ergüven (France)
  • Meilleur acteur : Michael Caine (Youth)
  • Meilleure actrice : Charlotte Rampling (45 ans) (Grande-Bretagne)
  • Meilleur documentaire : Amy d’Asif Kapadia (Grande-Bretagne)
  • Meilleur film d’animation : Le Chant de la mer de Tomm Moore (France, Irlande)
  • Meilleure comédie : Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence de Roy Andersson (Suède)
  • Meilleur court-métrage : de Jure Pavlovic (Croatie)
  • Prix du public : La Isla Minima d’Alberto Rodríguez (Espagne)
  • Prix Eurimages de la coproduction européenne : Andrea Occhipinti

Rappel des prix techniques

  • Meilleure musique de film : Cat’s Eyes (The Duke of Burgundy) (Grande-Bretagne)
  • Prix Carlo di Palma de la photo : Martin Gschlacht () (Autriche)
  • Meilleur montage : Jacek Drosio (Body) (Pologne)
  • Meilleurs décors : Sylvie Olivé () (Belgique)
  • Meilleurs costumes : Sarah Blenkinsop (The Lobster)
  • Meilleur son : Vasco Pimentel et Miguel Martins () (Portugal)

European Achievement in World : Christoph Waltz

&

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles