En juillet les super-héros Marvel débarquent aux Fauvettes

1
1232

Avengers

Alerte à tous les geeks : le cinéma vous ouvre grand ses portes pendant cinq semaines pour un été placé sous le signe des super-héros  ! Du 6 juillet au 9 août 2016, au moins deux des cinq salles du complexe près de la Place d’Italie, dédié aux versions restaurées, seront réservées aux exploits de , des , des ou encore de Captain America. Dix-neuf films rendront ainsi compte de l’évolution commerciale majeure du cinéma du 21ème siècle, puisque les super-héros de – et dans une moindre mesure la concurrence de chez DC Comics – règnent depuis des années et sans partage sur les décisions des producteurs hollywoodiens en termes de blockbusters estivaux. Ce seront quatre épopées des et la trilogie qui ouvriront les festivités dès le 6 juillet, suivies une semaine plus tard par les et Captain America, puis par et d’autres héros à la filmographie jusqu’à présent moins fournie tels que , les Gardiens de la galaxie et .

XMen

Tout a commencé bien sûr dans les années 1960, lorsque Stan Lee et consorts ont couché sur papier le monde fantastique des super-héros par le biais des bandes dessinées . Côté cinéma, le film le plus ancien inclus dans la rétrospective des Fauvettes est de Bryan Singer, sorti au mois d’août 2000. Le monde des mutants sera également représenté par 2 sorti en avril 2003 et Days of future past de 2014 du même réalisateur. Alors que sept films en tout sont sortis jusqu’à présent sur le professeur Charles Xavier, Magneto, Wolverine et les autres, l’« été  » se contente de n’en projeter que quatre, y compris Le commencement de Matthew Vaughn de 2011, dans lequel James McAvoy et Michael Fassbinder reprenaient les rôles rendus célèbres par Patrick Stewart et Ian McKellen.

Spiderman

Presque aussi ancien que les est l’homme araignée , interprété par Tobey Maguire dans trois films réalisés par Sam Raimi, respectivement en 2002, 2004 et 2007. Ils font tous partie du cycle, même si les deux derniers ne sont apparemment disponibles qu’en copie argentique 35 mm – tout comme 2 par ailleurs. Aux abonnés absents est le redémarrage de l’univers avec Andrew Garfield, qui avait enfilé le costume bleu et rouge à deux reprises sous la direction de Marc Webb et aux côtés de Emma Stone : dans The Amazing en 2012 et dans The Amazing Le Destin d’un héros sorti deux ans plus tard. Le nouveau film de l’univers, Homecoming de Jon Watts avec Tom Holland, devrait sortir l’été prochain.

IronMan

Le personnage le plus charismatique de l’univers est sans doute sous les traits de Robert Downey Jr. L’engouement public jusqu’à présent quasiment sans faille pourrait même prendre son origine dans l’opération de séduction de la part de Studios à travers le premier de Jon Favreau sorti en 2008, peu de temps avant le rachat de la marque par Disney. Downey remplit en tout cas souverainement son rôle dans 2 de Jon Favreau en 2010, puis dans 3 de Shane Black en 2013. Il a même été promu chef des , la bande fourre-tout des super-héros , à l’honneur aux Fauvettes par l’intermédiaire des deux films réalisés par Joss Whedon en 2012 et 2015 : et L’Ere d’Ultron.

CaptainAmerica

Un adversaire aussi récent qu’inattendu de Tony Stark est Captain America, interprété par Chris Evans. Tandis que le premier film de son univers, Captain America First Avenger de Joe Johnston sorti en 2011, se démarquait par son patriotisme désuet et que le dernier, Captain America Civil war des frères Russo sorti en avril dernier, est avant tout un nouvel épisode larvé des , Captain America Le Soldat de l’hiver de même des frères Russo et sorti en 2014 nous semble le seul de ses films à ce jour en mesure de développer les traits personnels de ce mythe américain du 20ème siècle.

GardiensDeLaGalaxie

Enfin, trois personnages moins sollicités par les créateurs de Studios auront néanmoins droit de cité aux Fauvettes, à commencer par le deuxième Hulk sans suite, après l’essai problématique de Ang Lee en 2003 avec Eric Bana. Edward Norton a certes depuis été remplacé par Mark Ruffalo dans le rôle emblématique du bonhomme vert au tempérament explosif, mais il aura au moins laissé une trace dans l’univers avec L’Incroyable Hulk de Louis Leterrier sorti en juillet 2008. En dépit de deux films à son nom, devra se satisfaire du premier film de ses aventures mythologiques, réalisées par Kenneth Branagh en 2011. Le plus minuscule des super-héros a voix au chapitre grâce à de Peyton Reed avec Paul Rudd de l’année dernière et donc l’un des films les plus récents programmés dans le cadre du cycle. de James Gunn sont légèrement plus anciens et ils ont surtout su adopter un ton plus irrévérencieux que les sacro-saints affrontements qui commencent à devenir la norme répétitive dans l’univers au cinéma.

https://youtu.be/Iy5R5_T243w

https://youtu.be/xF9FW5_yDxs

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici