Dragon Ball Z : le renouveau de la série

0
1757

Article sponsorisé
Le 5 juillet 2015 fut un grand jour pour les passionnés de la série issue du manga créé par Akira Toriyama en 1984, Dragon Ball Z. Cette date marque effectivement le retour en force de Son Goku et sa bande sur les écrans de télévision pour une nouvelle série baptisée « Dragon Ball Super ». Après avoir revécu en version remastérisée (Dragon Ball Kai) l’histoire de Son Goku, de son affrontement contre son frère aîné, Raditz, jusqu’à la défaite de Majin Boo ou Kid Buu, les fans de la série, grâce à Dragon Ball Super, replongent enfin avec délices dans la « véritable » suite aussi réelle que spirituelle de Dragon Ball Z, le dernier épisode étant diffusé en 1996. Il faut alors dire que Dragon Ball Super n’est autre que le renouveau d’une série culte ayant connu ses heures de gloire chez notamment les enfants et préados, voire les adultes français, mais également ceux du monde entier qu’est Dragon Ball Z.

Dragon Ball Super : la véritable continuité de la série culte Dragon Ball Z

Le tout dernier épisode de la série mythique Dragon Ball Z fut diffusé au Japon le 31 janvier 1996, un moment qui a marqué la fin de toute une époque, notamment celle de Son Goku et compagnie. Mais quelques jours après, une toute nouvelle série a étonnamment fait son apparition : Dragon Ball GT.

La déco Dragon Ball Z pour les fans et geeks sans complexes

Avant que l’on entre dans le vif du sujet, si vous aussi, vous avez grandi avec Dragon Ball Z, et que jusqu’à aujourd’hui, vous êtes toujours un fan invétéré de cette œuvre d’Akira Toriyama, pourquoi ne pas assumer fièrement votre passion dans votre domicile grâce à des articles déco DBZ ? Pour ce faire, vous pouvez par exemple opter pour un magnifique tableau Dragon Ball Z pour votre intérieur, ou encore des posters grand format, des figurines… Vous trouverez de superbes tableaux Dragon Ball Z, avec vos personnages préférés à accrocher à vos murs : tableau Son Goku et Vegeta Super Sayian Blue, tableau des personnages Dragon Ball Super, tableau évolution Son Goku…

Fabriqués en une pièce, triptyques (trois pièces) ou même cinq pièces, ces tableaux de qualité, disponibles avec ou sans support, vous permettront de retrouver vos héros préférés et de vous replonger avec nostalgie dans votre série : Shangohan, Son Goku, Vegeta, Krillin

Dragon Ball GT

Comptant au total 64 épisodes de 22 minutes, Dragon Ball GT est la suite « alternative » de la série « Z », laquelle a été lancée par Toei Animation qui, victime du succès du manga et de l’animé, a désiré poursuivre l’œuvre d’Akira Toriyama pour apaiser la tristesse de fans ayant mal vécu la fin de Dragon Ball Z.

Soulignons cependant que le fantasque japonais Akira Toriyama n’était pas réellement derrière la série GT, mais a tout de même aidé les scénaristes de la Toei Animation dans sa création, en dessinant les nouveaux looks de Son Goku, de Trunks et de Pan, ainsi que quelques dessins. Avec Dragon Ball GT, les fans de la série Z ont espéré repartir pour une aventure intéressante s’inscrivant dans la continuité de ce qu’ils venaient de vivre depuis que Raditz avait débarqué sur Terre.

Mais malheureusement, GT était un véritable échec, tant public que critique, et cela est en grande partie dû à l’absence de l’auteur de Dragon Ball Z et au développement catastrophique de l’histoire et des personnages. C’est ce qui explique ainsi pourquoi Toei Animation a préféré limiter Dragon Ball GT à seulement 64 épisodes. Mais bien que cela soit le cas, force est d’admettre qu’au fil du temps, la série GT est tout de même parvenue à trouver sa place dans le cœur des fans. Le trio Son Goku, Trunks et Pan (la fille de Son Gohan et Videl) existe toujours dans leur conscience, et ils ont même du mal à oublier Son Goku, Vegeta et surtout Gogeta en Super Saiyan 4.

Après la fin de la série Dragon Ball Z, les fans ont attendu 19 ans avant qu’ils n’obtiennent enfin une suite concrète à cette dernière : Dragon Ball Super.

Quoi de neuf dans Dragon Ball Super ?

En réalité, la série « Super » se déroule plus précisément après la défaite de Kid Buu et avant les derniers épisodes de Dragon Ball Z, où nos héros étaient plus vieux et avaient des enfants et petits-enfants. Alors que la terre connaît enfin une période de paix et de sérénité, le dieu de la destruction, Beerus, se réveille d’un sommeil de 39 ans avec l’intention de défier le « Super Saiyan God », un guerrier légendaire apparu dans une vieille prophétie.

L’arc « la Bataille des Dieux » et « la résurrection de « F » »

C’est en effet cette détermination de Beerus qui a donné naissance à Dragon Ball Super et donc, au premier arc jalonnant cette nouvelle série : « la bataille des dieux ». Racontant en 14 épisodes le film « Dragon Ball Z : Battle of Gods », cet arc a déçu les fans, et on les comprend parfaitement compte tenu de leur envie de découvrir à quoi allait ressembler la véritable suite de la série. Et ce n’est pas terminé ! L’arc qui se trame juste après celui-ci est aussi axé sur l’un des films que les fans de Dragon Ball Z connaissent déjà par cœur et qui est même sorti au cinéma avant le début de Dragon Ball Super : « la résurrection de Freezer ».

L’arc « Dieu de la destruction Champa »

Ce n’est alors qu’à partir du 3e arc que commence la suite de Dragon Ball Z. Il s’agit ici de l’arc « Dieu de la destruction Champa » permettant aux fans assoiffés de renouveau de découvrir une nouvelle base narrative, de nouvelles aventures et de nouveaux univers. Et le plus intéressant est que cet arc met enfin en évidence ce qui a fait le charme de la série, les personnages charismatiques et combats épiques. Quoi qu’il en soit, il est axé sur une rivalité entre frères jumeaux et bien sûr entre dieux de la destruction : Beerus et Champa.

L’arc « Trunks du futur »

L’arc le plus intéressant et qui marque davantage le renouveau du chef-d’œuvre d’Akira Toriyama intervient juste au terme de celui du Dieu de la destruction Champa : « Trunks du Futur ». Au-delà de la réapparition de Trunks du futur, cet arc tire surtout son épingle du jeu grâce à l’apparition de deux nouveaux ennemis, lesquels sont aussi torturés que diaboliques : Black (un sosie de Son Goku) et Zamasu (un apprenti Kaio Shin).

L’arc « Survie de l’univers »

Le tout dernier arc de la série Dragon Ball Super est celui-ci qui a le plus boosté la popularité de la franchise Dragon Ball : « Survie de l’univers » ou « Tournoi du Pouvoir ». Ce sont notamment les combats titanesques ayant rythmé cet arc qui ont le plus tenu en haleine les fans de la série, des Saiyans de l’univers 6 (à savoir Caulifa et Kale) jusqu’au Pride Troopers de Jiren, et en passant par les puissants robots de l’univers 3. L’arc Survie de l’univers a aussi montré toute la puissance de Son Goku : notre héros favori est parvenu à aller bien au-delà de ses limites grâce au fameux « Ultra Instinct », une transformation que même les dieux ont du mal à maîtriser. Marquée par une overdose de puissance, cette formule ultime de Son Goku a permis aux fans d’assister à un combat extraordinaire contre Jiren.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici