Décès du réalisateur François Dupeyron

2
619

FrancoisDupeyron

Le réalisateur et scénariste français François Dupeyron est décédé ce jour. Il était âgé de 65 ans. Parmi ses dix longs-métrages, on retiendra surtout l’épopée historique La Chambre des officiers, ainsi que des œuvres teintées à la fois d’un engagement social fort et d’un cadre formel marqué, comme C’est quoi la vie ?.

DroleDEndroitPourUneRencontre

Diplomé de l’Institut des hautes études cinématographiques, François Dupeyron s’était d’abord fait un nom, pendant les dix premières années de sa carrière, en tant que réalisateur de courts-métrages. Dès la fin des années 1970, il alternait ainsi entre la fiction – L’Ornière, On est toujours trop bonne, La Dragonne et Lamento – et le documentaire – La Télédiction Un nouveau regard sur la terre, La Nuit du hibou et Oasis sous la mer. Ce n’est qu’en 1988 qu’il a réalisé son premier long-métrage, Drôle d’endroit pour une rencontre avec Catherine Deneuve et Gérard Depardieu. Il a par la suite mis en scène Un cœur qui bat avec Dominique Faysse et La Machine avec Depardieu et Nathalie Baye.

ChambreDesOfficiers

C’est en 1999 que François Dupeyron signe son film probablement le plus beau et touchant : C’est quoi la vie ?, un drame rural avec Jacques Dufilho et Eric Caravaca, qui avait décroché le César du Meilleur espoir masculin pour ce film et qui allait rester fidèle au réalisateur. Avec Caravaca, il allait enchaîner deux ans plus tard sur l’adaptation de Marc Dugain La Chambre des officiers, présenté en compétition au festival de Cannes et César de la Meilleure photo et du Meilleur second rôle masculin pour André Dussollier, ainsi qu’en 2004 sur le drame de réfugiés Inguélézi, son seul échec commercial. Entre-temps, Dupeyron avait permis à Omar Sharif de décrocher le César du Meilleur acteur pour Monsieur Ibrahim et les fleurs du coran, adapté du roman de Eric-Emmanuel Schmitt. Tandis que Aide-toi le ciel t’aidera avec Claude Rich et son dernier film Mon âme par toi guérie avec Grégory Gadebois restaient fidèles au style et aux thèmes chers à Dupeyron, Trésor en 2009 avec Alain Chabat et Mathilde Seigner était essentiellement une faveur rendue à son coréalisateur mourant Claude Berri.

MonsieurIbrahimEtLesFleurs

Le scénariste de presque tous ses films, à l’exception de Trésor, François Dupeyron avait également écrit pour d’autres réalisateurs, comme Nicole Garcia (Le Fils préféré), Gérard Depardieu et Frédéric Auburtin (Un pont entre deux rives) et Yves Angelo (Au plus près du soleil).

AideToiLeCielTAidera

François Dupeyron a été nommé à huit reprises aux César, pour Drôle d’endroit pour une rencontre (Premier film & scénario), La Chambre des officiers (Meilleur Film, réalisateur & scénario) et trois courts-métrages. Il a gagné le César du Meilleur court-métrage documentaire pour La Nuit du hibou en ’85 et celui du Meilleur court-métrage de fiction pour Lamento en ’89.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici