Décès de l’actrice Sondra Locke

0
895
© Warner Bros. Tous droits réservés

L’actrice américaine est décédée le 3 novembre à Los Angeles des suites d’un cancer. Elle était âgée de 74 ans. Sa mort n’a été annoncée que cinq semaines plus tard, le 13 décembre. Ce retard est comparable au décalage important entre la disparition de l’actrice Lila Kedrova en février 2000 et l’annonce seulement en avril de la même année, à une époque avant les réseaux sociaux, qui auraient dû rendre pareille négligence inconcevable de nos jours. Toujours est-il que Locke avait quitté depuis longtemps les feux des projecteurs médiatiques, depuis la séparation tumultueuse de son compagnon de longue date à la fin des années 1980. C’est dans les films de ce dernier qu’elle avait tenu la plupart de ses rôles les plus mémorables, par exemple dans Josey Wales hors-la-loi, L’Épreuve de force et . Leur relation s’était sérieusement détériorée à partir du moment où Locke avait entamé une carrière de réalisatrice, avec des films comme Ratboy et Double jeu.

© Rex Features Tous droits réservés

Après sa participation à quelques pièces de théâtre régionales, s’était imposée dès son premier rôle de cinéma en 1968 aux côtés de Alan Arkin dans de Robert Ellis Miller, qui lui avait valu une nomination à l’Oscar et au Golden Globe de la Meilleure actrice dans un second rôle. Elle avait ensuite collaboré au classique du cinéma d’horreur de Daniel Mann et à Le Souffle de la peur de William A. Fraker, avant de faire presque exclusivement équipe avec Eastwood à partir de 1976. Ce n’est qu’après leur séparation houleuse en 1989 qu’elle était encore apparue dans de rares films dépourvus de quelque influence de Eastwood que ce soit, tels que Prophet’s Game de David Worth et Ray meets Helen de Alan Rudolph, sorti dans les salles américaines en mai dernier. Quant à sa brève filmographie en tant que réalisatrice, elle cristallise plutôt tristement l’influence pas toujours constructive de . Sa société Malpaso avait produit son premier film Ratboy en 1986, les suivants – Double jeu avec Theresa Russell et Trading favors avec Rosanna Arquette – souffrant plus ou moins explicitement du sabotage de la part de son ancien compagnon de vie. En 2015, le nom de Locke était apparu en tant que productrice exécutive au générique de de Eli Roth avec Keanu Reeves, le remake de Ça peut vous arriver demain de Peter Traynor dans lequel elle avait joué en 1977.

© Moonstone Entertainment Tous droits réservés

L’essentiel des rôles de coïncide avec une période très fructueuse de la longue carrière de . Après le western magistral Josey Wales hors-la-loi en 1976, ils allaient encore faire équipe à cinq reprises, la plupart du temps dans des films également réalisés par Eastwood : le policier explosif L’Épreuve de force, la comédie de James Fargo et sa suite de Buddy Van Horn, le nostalgique et les quatrièmes aventures de l’un des personnages emblématiques de Eastwood Sudden impact Le Retour de l’inspecteur Harry en 1983. Les ambitions professionnelles de la part de Locke et le refus de les soutenir de la part de Eastwood avaient fini par l’une des séparations les plus fracassantes et amères des années ’80. Alors que Locke avait d’abord obtenu un contrat sur trois ans auprès de la Warner, la maison mère des films de Eastwood, afin d’y développer ses propres projets, elle avait intenté un deuxième procès en 1995, puisque aucune des trente propositions qu’elle avait faites n’avait abouti.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici