Décès de l’acteur Tom Sizemore

0
1284

Tueurs nés © 1994 Sidney Baldwin / New Regency Productions / Alcor Films / Warner Bros. France Tous droits réservés

L’acteur américain Tom Sizemore est décédé le 3 mars à Burbank en Californie. Il était âgé de 61 ans. Sizemore avait été victime d’une attaque cérébrale le 18 février dernier et il était resté dans le coma depuis. L’un des acteurs incontournables dans les années 1990, où il interprétait souvent des personnages durs, voire antipathiques, Tom Sizemore avait eu de sérieux problèmes avec la justice au cours de la décennie suivante. Arrêté plusieurs fois pour possession de stupéfiants, il avait été condamné à une peine de prison en 2005 pour avoir tenté de falsifier un test urinaire. Deux ans plus tôt, il avait été jugé pour violences conjugales envers sa partenaire de l’époque.

Côté cinéma, il avait participé aux films de réalisateurs de renom tels que Oliver Stone, Kathryn Bigelow, Tony Scott, Michael Mann, Steven Spielberg, Martin Scorsese et Ridley Scott pendant les dix années fastes de sa carrière, avant de sombrer dans des dizaines de productions indépendantes.

Heat © 1995 Frank Connor / New Regency Productions / Art Linson Productions / Warner Bros. France Tous droits réservés

Tom Sizemore avait commencé à se faire un nom dès la fin des années 1980 en interprétant des rôles très secondaires dans des films comme Haute sécurité de John Flynn, Né un 4 juillet de Oliver Stone et Blue Steel de Kathryn Bigelow. Sa période de gloire et de notoriété avait commencé progressivement à partir de 1990, à travers Le Vol de l’Intruder de John Milius, La Liste noire de Irwin Winkler, Harley Davidson et l’homme aux santiags de Simon Wincer, Passager 57 de Kevin Hooks, True Romance de Tony Scott, Piège en eaux troubles de Rowdy Herrington, Wyatt Earp de Lawrence Kasdan, Tueurs nés de Oliver Stone, Strange Days de Kathryn Bigelow, Le Diable en robe bleue de Carl Franklin, Heat de Michael Mann et Relic de Peter Hyams.

C’est en 1997 qu’il décrochait son rôle sans doute le plus marquant, celui du sergent Horvath dans Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg.

Il faut sauver le soldat Ryan © 1998 David James / Amblin Entertainment / Mutual Film Company /
Mark Gordon Pictures / Dreamworks Pictures / Paramount Pictures France Tous droits réservés

Dès lors, les portes d’Hollywood lui semblaient grandes ouvertes. Au cours des cinq années suivantes, il allait collaborer entre autres avec Tony Scott (Ennemi d’état), Martin Scorsese (A tombeau ouvert), Ron Shelton (Les Adversaires), Antony Hoffman (Planète rouge), Michael Bay (Pearl Harbor), Ridley Scott (La Chute du Faucon noir) et Lawrence Kasdan (Dreamcatcher L’Attrape-rêves).

Ensuite, c’était une longue descente aux enfers, avec certes encore de très nombreux rôles alimentaires, mais très peu de productions prestigieuses. Dans les cinémas français, Tom Sizemore n’avait fait que de brèves apparitions ces vingt dernières années : dans Paparazzi Objectif chasse à l’homme de Paul Abascal, Five Thirteen de Kader Ayd et – son dernier travail digne d’intérêt – The Secret Man Mark Felt de Peter Landesman, sorti en novembre 2017.

Tom Sizemore a été nommé au prix du Meilleur ensemble de la Screen Actors Guild en 1999 pour Il faut sauver le soldat Ryan.

La Chute du Faucon noir © 2001 Sidney Baldwin / Revolution Studios / Jerry Bruckheimer Films / Scott Free Productions /
Sony Pictures Releasing France Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici