Nécrologie News — 10 octobre 2018
Décès de l’acteur Scott Wilson

L’acteur américain est décédé le 6 octobre à Los Angeles d’une leucémie. Il était âgé de 76 ans. Au cours d’une carrière longue d’un demi-siècle, Wilson s’était imposé dès le début dans des films comme et De sang-froid et jusqu’à la fin en participant à des séries telles que « The Walking Dead ». Il était également très impliqué dans le syndicat des acteurs américains, la Screen Actors Guild, qui lui avait décerné son prix Ralph Morgan en 2007 en reconnaissance de son engagement en faveur d’une paie équitable pour les acteurs dans des productions étrangères.


Scott Wilson a su s’imposer dès ses deux premiers films, tous les deux sortis en 1967 et tous les deux des rôles d’ores et déjà imbus d’une déchéance morale qu’il allait régulièrement explorer tout au long de sa carrière : Dans la chaleur de la nuit de Norman Jewison – Oscar du Meilleur Film en 1968 – et De sang-froid de Richard Brooks. Pourtant, par la suite, l’acteur s’était fait plutôt rare, n’apparaissant que dans environ un film tous les deux ans. Les titres de sa filmographie restent alors d’autant plus impressionnants, puisqu’il avait collaboré entre autres avec John Frankenheimer (Les Parachutistes arrivent), Sydney Pollack (), Robert Aldrich (Pas d’orchidées pour Miss Blandish), Richard Fleischer () et Jack Clayton (Gatsby le magnifique). En 1981, il avait obtenu sa seule nomination aux Golden Globes pour de William Peter Blatty, suivi par L’Étoffe des héros de Philip Kaufman, L’Année du soleil calme de Krzysztof Zanussi – Lion d’or au Festival de Venise en 1984 – et de Walter Hill.


A partir des années ’90, Wilson adoptait un rythme de travail plus soutenu, grâce à des seconds rôles plus ou moins mémorables dans Young Guns II de Geoff Murphy, L’Exorcist III de William Peter Blatty, Flesh and Bone de Steve Kloves, Geronimo de Walter Hill, de Tim Robbins, de Ridley Scott, Way of the Gun de Christopher McQuarrie, de Michael Bay, de Patty Jenkins, de Edward Zwick, Junebug de Phil Morrison, de Bong Joon-ho, Les Femmes de ses rêves de Bobby et Peter Farrelly et plus récemment de Scott Cooper. Ce n’est qu’à partir des années 2000 qu’il avait tenu régulièrement des rôles sur le petit écran, notamment dans les séries « Les Experts », « The OA » et surtout pendant trois saisons de « The Walking Dead » entre 2011 et 2014. Il devait par ailleurs faire une brève apparition dans la neuvième saison de la série à succès, dont la diffusion vient de commencer.

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles