Décès de l’acteur Michael Parks

0
43

L’acteur américain est décédé hier dans sa ville natale de Corona, près de Los Angeles. Il était âgé de 77 ans. Parmi ses innombrables rôles au cinéma et à la télévision, on retiendra surtout sa collaboration, sur le tard, avec des réalisateurs aussi emblématiques que Robert Rodriguez, Quentin Tarantino et Kevin Smith, respectivement dans , Kill Bill et .

Comme beaucoup d’acteurs de sa génération, Michael Parks avait fait ses premiers pas devant la caméra à la télévision, apparaissant dans près d’une trentaine de séries dès le début des années 1960, avant de décrocher son premier rôle au cinéma dans Fièvre sur la ville de Harvey Hart. Après d’autres rôles principaux dans des films comme Graine sauvage de Brian G. Hutton, La Bible de John Huston, Jeunes gens en colère de Daniel Petrie, Les Détraqués de Elliot Silverstein et L’Homme en fuite de Don Siegel, Parks avait connu un certain succès à la télévision par l’intermédiaire de la série « Then Came Bronson ». Sa carrière allait connaître ensuite une longue période aussi prolifique que discrète, ponctuée de nombreuses apparitions à la télé, mais seulement de rares emplois au cinéma, notamment dans trois films de Andrew V. McLaglen (La Loi de la haine, La Percée d’Avranches et ), ainsi que dans The Private Files of J. Edgar Hoover de Larry Cohen et Fou à lier de Umberto Lenzi.

Les années 1990 allaient très doucement lui apporter une reconnaissance tardive : d’abord grâce à sa participation à la série culte « » de David Lynch, puis – après le Chuck Norris L’Arme secrète de Aaron Norris et Le Justicier L’Ultime combat de Allan A. Goldstein – en travaillant pour les jeunes espoirs du cinéma américain indépendant de l’époque, Robert Rodriguez pour Une nuit en enfer et Quentin Tarantino pour et , ainsi qu’ultérieurement dans une séquence mémorable de . Il était de même de la partie pour leur projet commun Grindhouse, constitué de et de . Un dernier admirateur du jeu de Michael Parks allait se trouver en la personne du réalisateur Kevin Smith, qui lui avait confié deux rôles principaux dans Red state et Tusk. En parallèle, l’acteur avait également collaboré avec des réalisateurs tels que Andrew Dominik (L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford), Ben Affleck ( – Oscar du Meilleur Film en 2013), Jim Mickle () et Jean-François Richet ().

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici