Dans l’ombre de Mary – La promesse de Walt Disney

2
534
dans l'ombre de mary tom hanks walt disney

dans l'ombre de mary afficheDans l’ombre de Mary

États-Unis, Angleterre, Australie : 2013
Titre original : Saving Mr. Banks
Réalisateur : John Lee Hancock
Scénario : Craig Borten, Melisa Wallack
Acteurs : Tom Hanks, Emma Thompson, Paul Giamatti, Jason Schwartzman, Colin Farrell
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 2h05
Genre : Biopic, Drame, Comédie
Date de sortie : 05 mars 2014

Note : 4/5

Les américains aiment parcourir leur propre histoire. À des fins cathartiques sans doute mais également pour raconter la petite histoire derrière la grande. Disney applique en ce moment cet adage à son propre catalogue en revisitant ses classiques (Maléfique, Cendrillon, Le Livre de la Jungle…). Dans l’ombre de Mary est un peu différent mais beaucoup plus intéressant car il propose de raconter les origines de Mary Poppins, mais également son adaptation au cinéma.

Synopsis :  Lorsque les filles de Walt Disney le supplient d’adapter au cinéma leur livre préféré, “Mary Poppins”, celui-ci leur fait une promesse… qu’il mettra vingt ans à tenir ! Dans sa quête pour obtenir les droits d’adaptation du roman, Walt Disney va se heurter à l’auteure, Pamela Lyndon Travers, femme têtue et inflexible qui n’a aucunement l’intention de laisser son héroïne bien aimée se faire malmener par la machine hollywoodienne. Mais quand les ventes du livre commencent à se raréfier et que l’argent vient à manquer, elle accepte à contrecoeur de se rendre à Los Angeles pour entendre ce que Disney a imaginé… 

dans l'ombre de mary tom hanks walt disney

Beau Cerf-volant

Le film ne sombre pas dans le divertissement facile. Si on pourra lui reprocher un pathos omniprésent, on ne peut que constater que l’écriture et le jeu des acteurs l’emporte sur tout le reste. Il serais intéressant de voir si les spectateurs qui ont grandi avec le film Mary Poppins sont plus touchés que les autres, ou comment notre enfance nous conditionne dans nos affects. Le parti pris du réalisateur est de raconter deux histoires en parallèle, adoptant une narration en écho où les deux intrigues sont le miroir l’une de l’autre. Si on comprendra rapidement que la petite fille du premier segment est la PL Travers jeune du second, on se demandera comment cette demoiselle a pu devenir la psychorigide auteure des livres Mary Poppins que Walt Disney apprécie tant. Toujours un pic acerbe pour diminuer son interlocuteur, absolument pas d’accord avec la légèreté présumée de l’adaptation de son livre – elle ne voulait pas un dessin animé, et s’est battue contre les chansons du film… D’autant plus étrange que cette femme soit contre la fantaisie alors que son personnage vole avec son parapluie ! Comme on l’imagine, cet apparence froide cache des blessures.

dans l'ombre de mary collin farrell

Saving Mr. Banks ressemble à un film initiatique qui lève le voile sur les origines d’un personnage culte, et qui explique la progression mentale d’une femme un peu brisée qui a fait une croix sur son enfance (enfance qui représente la mièvrerie) , et qui va progressivement se remettre en question alors que les équipes de Disney préparent le film. Le vrai but de Mary Poppins, qui apparaît sous-jacent dans le titre original, c’est que la fameuse nounou ne vient pas pour sauver les enfants dans l’histoire, mais bel et bien pour sauver leur père George Banks. Et on vous le donne en mille, cette image du père renvoie directement au père de PL Travers (incarné par Colin Farrell). Le film montre un père aimant, incitant ses enfants à toujours rêver, tout en étant alcoolique et dépressif.

Si le montage de Dans l’ombre de Mary est un peu maladroit au point de calquer de manière plus ou moins réussie les deux époques, les situations et les personnages sont très finement écrits. Donner à Tom Hanks et Emma Thompson des rôles forts et ils les conduiront au plus haut ! Tout le casting est vraiment formidable et logiquement, vous devriez finir le film avec quelques larmes.

dans l'ombre de mary 

Résumé

Dans l’ombre de Mary est un mélo très finement écrit et superbement interprété. Même si le montage se révèle un peu pataud par endroit, les adultes d’aujourd’hui qui ont grandi avec le film de 1964 devraient logiquement être emportés par cette histoire.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici