Cycle David Lean aux Fauvettes

1
799

LawrenceDArabie

Alors que l’intégrale James Bond y mourra un autre jour, le cinéma de répertoire Les Fauvettes situé près de la Place d’Italie nous annonce d’ores et déjà son prochain cycle. Il s’agit d’une rétrospective partielle des films du réalisateur anglais David Lean. Sept de ses films seront ainsi présentés en version restaurée à partir de mercredi prochain, le 9 mars. Bien que l’équilibre trouvé entre les films britanniques et les grandes épopées de Lean soit tout à fait appréciable, nous ne pouvons que regretter que cette programmation intitulée « Les Immanquables de David Lean – Du grand spectacle sur grand écran » ne comprenne pas davantage de ses films, dont certains comme Oliver Twist et Vacances à Venise devraient être disponibles sur support numérique.

BreveRencontre

De la première période de la filmographie de David Lean (1908-1991), Les Fauvettes ont inclus trois films dans leur cycle, et pas des moindres puisque l’on pourra revoir Ceux qui servent en mer, Brève rencontre et Les Grandes espérances dans les meilleures conditions. Tandis que le premier, coréalisé en 1942 avec Noël Coward, est un film de guerre typique, les deux suivants témoignent déjà pleinement de la maestria de Lean pour les drames intimistes sur fond de décors plus ou moins épiques. David Lean avait reçu ses deux premières nominations aux Oscars, sur un total de onze au fil de sa longue et illustre carrière dont deux prix, en tant que Meilleur réalisateur et Meilleur scénario en 1947 pour Brève rencontre. Il avait renouvelé l’exploit l’année suivante grâce aux Grandes espérances, oscarisé deux fois pour la photo en noir et blanc de Guy Green et les Meilleurs décors en noir et blanc.

PontDeLaRivièreKwai

Le cycle opère ensuite un saut de dix ans, lorsque le réalisateur était aux commandes de son premier triomphe international Le Pont de la rivière Kwai, le film aux 7 Oscars dont ceux du Meilleur Film, Meilleur réalisateur et Meilleur acteur pour Alec Guinness. Si cette aventure dans la jungle s’apparentait déjà à du grand spectacle, le film suivant de Lean allait révolutionner le genre épique et conquérir le monde entier. Lawrence d’Arabie est à juste titre un chef-d’œuvre incontournable de l’Histoire du cinéma et l’un de nos films préférés. C’est donc celui que nous courrons en priorité revoir aux Fauvettes et pas qu’à cause de ses 7 Oscars dont une fois de plus ceux du Meilleur Film et du Meilleur réalisateur en 1963. Dans les deux derniers films de la programmation, Le Docteur Jivago et La Fille de Ryan, le goût de David Lean pour l’excès baroque se montre légèrement plus pesant, même si ces épopées romantiques valent largement la peine d’être revues sur grand écran !

DocteurJivago

https://youtu.be/ci0OLNp61Z0

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici