Comics : Horizon Zero Dawn – Le Faucon soleil

0
1231

Horizon Zero Dawn – Le Faucon soleil


États-Unis : 2020
Titre original : Horizon Zero Dawn – The Sunhawk
Auteurs : Anne Toole (scénario), Ann Maulina (dessins)
Genre : Comics, Science-Fiction
Éditeur : Mana Books
Traduction : Benjamin Viette (Studio Makma)
Date de sortie : 3 février 2022
Nombre de pages : 128

Note : 3,5/5

Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisés en tribus primitives luttent pour survivre. Au lendemain d’une bataille titanesque qui a presque ravagé la capitale Méridian, Talanah, l’une des plus grandes chasseuses de machines du pays, peine à trouver sa place dans l’effort de reconstruction. Pire encore, Aloy, son amie de confiance, s’est volatilisée. Lorsqu’une nouvelle menace émerge dans l’arrière-pays, elle doit décider de la meilleure façon de servir sa tribu, ses amis et elle-même…

Jeu vidéo à succès, développé par le studio Guerrilla Games pour la PlayStation 4, Horizon Zero Dawn est un excellent jeu de rôle et d’action en monde ouvert s’étant écoulé à plus de dix millions d’exemplaires depuis sa sortie en 2017. La richesse de son univers a rapidement permis au studio de multiplier les goodies et produits dérivés, et d’une façon presque « naturelle », ce grand jeu de science-fiction nous plongeant dans un monde peuplé de dinosaures mécaniques chassés par des tribus de chasseurs humains sans pitié débarque aujourd’hui sous la forme de comics, destinés à créer un trait d’union entre la trame narrative du jeu et celle de sa première extension (DLC), intitulée The Frozen Wilds, et lancée quelques mois après la sortie du jeu de base.

Sortie sous les couleurs de Titan Comics entre le mois d’août et le mois de novembre 2020, la première mini-série prenant place dans l’univers d’Horizon Zero Dawn s’intitule « Le Faucon-Soleil ». Les quatre volumes de ce premier arc viennent de sortir en France chez Mana Books, dans une luxueuse édition cartonnée de 128 pages, réunissant également une galerie de couvertures absolument superbes et quelques pages de glossaire destinées à expliquer aux néophytes les bases de ce grand monde de science-fiction.

Horizon Zero Dawn : Le Faucon-Soleil se base essentiellement sur le personnage de Talanah, un des PNJ les plus intéressants du jeu original. Le scénario d’Anne Toole parvient cependant à équilibrer l’exploration de nouveaux éléments au cœur d’un monde de SF extrêmement vaste et le fan-service attendu, qui prendra la forme d’un caméo d’Aloy, l’héroïne du jeu d’origine. Son apparition est plutôt bien amenée au lecteur, par le biais d’un flash-back efficace. Horizon Zero Dawn : Le Faucon-Soleil réussit donc l’exploit de fonctionner parfaitement en tant que one-shot, sans jamais donner l’impression de gonfler artificiellement des storylines qui n’en avaient aucunement besoin.

Et si Anne Toole parvient à trouver cet équilibre finalement assez rare quand on aborde les séries « dérivées » d’autres médias, c’est en partie parce que le personnage de Talanah est lui-même très riche (il s’agit d’une femme déterminée et complexe, portant sur ses épaules le poids de son ambition et de ses erreurs passées), mais également parce que l’autrice parvient à créer une galerie de personnages solides et un enchaînement de situations simples qui attireront à coup sûr votre attention et ne vous lâcheront plus jusqu’à la dernière page – Horizon Zero Dawn : Le Faucon-Soleil est assurément d’un comic book que vous dévorerez d’une traite, du début à la fin, incapable de le reposer avant de l’avoir terminé. Les 128 pages du récit ne vont demanderont d’ailleurs probablement guère plus d’une grosse demie heure de lecture.

Anne Toole réussit ainsi à mettre en valeur les différentes interactions entre les personnages, et à doser de façon habile les scènes d’action et les moments de calme où ils mettront à nu leurs émotions. Plus fort encore, les nouveaux venus dans le monde d’Horizon Zero Dawn ne seront à priori jamais « perdus » au cœur de ce nouvel univers, dont elle ne tire que le strict nécessaire, sans informations superflues. Bien sûr, l’immersion au cœur de l’histoire qui nous est racontée au fil des pages d’Horizon Zero Dawn : Le Faucon-Soleil tient également au talent de dessinatrice d’Ann Maulina. Bien sûr, on vous prévient d’entrée de jeu que les amateurs de dessin « foisonnant », masculin, bourré de détails et de testostérone – les traits furieux à la Todd McFarlane, Humberto Ramos, J. Scott Campbell, Simon Bisley ou Joe Madureira – risquent bien de mettre une poignée de pages à s’habituer au trait aéré d’Ann Maulina, qui donne presque l’impression que cette dernière se contente de « croquis », de dessins non finalisés, manquant de détail.

Mais s’arrêter au trait léger et à la ligne claire de la dessinatrice serait une erreur, tant elle s’avère finalement capable de faire preuve d’un véritable sens du dynamisme et de l’action au fil de ses pages. Dans les moments de calme, les visages de ses personnages dégagent par ailleurs une réelle impression de « vérité » – leurs expressions sont soignées, les émotions humaines ressortent bien – du beau travail, surtout si l’on considère l’épure stylistique utilisée afin d’obtenir ce résultat. Le dynamisme du trait d’Ann Maulina est bien sûr encore mis en évidence par le traitement des couleurs que lui offre le coloriste – de talent – Bryan Valenza. Ce dernier nous livre ici un excellent travail, donnant du relief aux images, et soulignant par la couleur la richesse et l’étrangeté du monde d’Horizon Zero Dawn : Le Faucon-Soleil.

Comme le veut la tradition, les dernières pages du recueil publié par Mana Books nous propose une galerie de couvertures alternatives, qui met en valeur des œuvres visuellement époustouflantes réalisées par des artistes tels que la japonaise Peach Momoko, la hollandaise Loish ou encore le hongkongais Stanley Lau alias Artgerm. Les amateurs d’illustrations et de personnages féminins puissamment iconiques seront probablement aux anges à la découverte des tueries ornant cette galerie.

Un mot sur l’éditeur : Depuis 2017, Mana Books célèbre le jeu vidéo sous toutes ses formes, au travers de ses licences les plus importantes. Beaux-livres, bandes dessinés, romans, essais, guides : en partenariat avec des acteurs incontournables du marché tels que Square Enix, Konami ou Blizzard, Mana Books propose un catalogue éclectique dédié à des univers vidéoludiques salués par la critique et plébiscités par les fans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici