Cinélatino, 28es Rencontres de Toulouse : ça commence aujourd’hui

1
148

Du 11 au 20 mars 2016, ‏le rendez-vous annuel des cinémas latino-américains en Europe propose 150 films dont 27 en compétition avec 900 séances à Toulouse, en périphérie et en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Cinelatino 2016 affiche

Au programme de cette année un Focus sur les grandes figures d’Amérique latine en une trentaine de films, fictions & documentaires, qui évoquent entre autres les personnalités historiques et culturelles que sont Eva Perón (Eva ne dort pas, bientôt en salles), Frida Kahlo (Frida naturaleza viva de Paul Leduc), Carlos Gardel (Carlos Gardel, El Mago de Martin Boteiro), Che Guevara (), Violeta Parra (Violeta de Andrés Wood), Salvador Allende (Allende, mon grand père), (via le documentaire de Emir Kusturica), le photographe Sebastião Salgado (), Zapata (Viva Zapata ! de Elia Kazan) et bien d’autres dont le président brésilien Lula, l’architecte brésilien Oscar Niemeyer, l’actrice mexicaine Maria Félix et le révolutionnaire mexicain.

Grande soirée d’inauguration du festival en plein air au Square Charles-de-Gaulle (Métro Capitole) à 19h30 avec une sélection de courts-métrages en présence des réalisateurs invités.

Les longs-métrages en compétition :

  • d’Ana Cristina Barragán (Équateur)
  • de Sérgio Andrade et Fábio Baldo (Brésil)
  • d’Alejandro Fernández Almendras (Chili)
  • El acompañante de Pavel Giroud (Cuba)
  • Epitafio de Yulene Olaizola et Rubén Imaz (Mexique)
  • de Maximiliano Schonfeld (Argentine)
  • de Pablo Lamar (Paraguay)
  • Rara de Pepa San Martín (Chili)
  • Siembra de Ángela Osorio Rojas et Santiago Lozano Álvares (Colombie)
  • Te prometo anarquía de Julio Hernández Cordón (Mexique)
  • Vida sexual de las plantas de Sebastián Brahm (Chili)

jauja review viggo

Comme chaque année, le festival proposera de voir ou revoir des films sortis en salles ces derniers mois dont du mexicain Pablo Trapero, El Club du chilien Pablo Larraín (critique), Ixcanul de Jayro Bustamante (critique), de Lisandro Alonso (critique), L’Étreinte du serpent de Ciro Guerra (nommé aux Oscars 2016), La Terre et l’ombre de César Augusto Acevedo (critique), de Patricio Guzmán et d’Anna Muylaert ainsi que des inédits en avant-première dont Alias María de José Luis Rugeles Gracia, révélé à Cannes l’an dernier.

Programme complet sur le site officiel de Cinelatino.

Infos pratiques

Le village du festival

Cour de la Cinémathèque, 69 rue du Taur

Ouvert tous les jours – Bar – Tapas – Apéros concerts tous les soirs de 18h30 à 19h30
Lieux de projections à Toulouse

Cinémathèque, Gaumont Wilson, ABC, Utopia, Cratère, Instituto Cervantes, Les Abattoirs, Médiathèque José Cabanis, Espace des Diversités et de la laïcité…
Tarifs

PASS illimité : 55€

Carnet  »15 séances à partager » : 55€

Carnet  »Découverte 5 Séances » : 25€

Séance unique : 7€ plein tarif / 5€ tarif réduit

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.