Festivals News — 12 mai 2017
Champs Elysées Film Festival 2017 : la sélection

Il n’y a pas que Cannes dans la vie ! Alors que les heureux festivaliers du mois de mai bouclent fébrilement leurs préparatifs pour douze jours de festin filmique sur la Croisette, les pauvres spectateurs parisiens devront attendre le mois de juin pour se rattraper copieusement. En effet, en plus des différentes sélections parallèles de Cannes projetées à nouveau à Paris début juin, les derniers jours du printemps riment également avec le , dédié au cinéma américain indépendant, qui fêtera déjà sa sixième édition sur la plus belle avenue du monde, du 15 au 22 juin prochains. Les détails de la sélection officielle ont été annoncés hier lors d’une conférence de presse. Parmi les nouveautés de ce festival incontournable, fondé par la distributrice Sophie Dulac, on notera une compétition de longs-métrages français, complémentaire à celle des films américains en place depuis quelques années déjà, ainsi que l’accent mis sur la musique avec des concerts de la scène indépendante française sur le toit-terrasse du Drugstore Publicis ou dans d’autres lieux emblématiques de la capitale.

 

Le jury des longs-métrages devra élire respectivement son Prix – doté de 10 000 € remis au distributeur français des films primés – de la compétition de longs-métrages américains et de longs-métrages français, chacune composée de six films. Ses membres sont les actrices Lolita Chammah (Drôles d’oiseaux), Lola Créton (Corniche Kennedy), Camélia Jordana (), Karidja Touré (Bande de filles), les acteurs Jérémie Elkaïm (Dans la forêt) et Gustave Kervern (Un profil pour deux), ainsi que l’humoriste Vincent Dedienne. Pour la première fois, le Champs-Elysées Film Festival se dote également d’un jury pour la compétition des courts-métrages, elle aussi répartie en une sélection américaine et française. Ce jury est présidé par l’acteur Louis-Do De Lencquesaing (Brice 3) et compte également l’actrice Laetitia Dosch (Jours de France), la productrice Marie-Louise Khondji (le Cinéma Club), l’actrice et monteuse Dounia Sichov (Departure) et le responsable du pôle Court-métrage à France-Télévisions Christophe Taudière dans ses rangs.

La Compétition des longs-métrages indépendants américains
California Dreams de Mike Ott, documentaire
Columbus de Kogonada, avec John Cho et Haley Lu Richardson
Jean of the Joneses de Stella Meghie, avec Taylour Paige et Erica Ash
My entire high school sinking into the sea de Dash Shaw, film d’animation
Rat film de Theo Anthony, documentaire
The Strange ones de Lauren Wolkstein et Christopher Radcliff, avec Alex Pettyfer et James Freedson-Jackson

La Compétition des longs-métrages indépendants français
de Alain Della Negra et Kaori Kinoshita, avec Laure Calamy et Michèle Gurtner, sortie française le 28 juin
de Océane Rose Marie et Cyprien Vial, avec Océane Rose Marie et Alice Pol, sortie française le 5 juillet
Les Etoiles restantes de Loïc Paillard, avec Benoît Chauvin et Camille Claris
Jeune femme de Léonor Serraille, avec Laetitia Dosch et Souleymane Seye Ndiaye
Merrick de Benjamin Diouris, avec Mickaël Etrillard et Marie Colomb
de Berni Goldblat, avec Makan Nathan Diarra et Ibrahim Koma, sortie française le 28 juin

La Compétition des courts-métrages américains
The Robbery de Jim Cummings
The Rabbit Hunt de Patrick Bresnan
Casa De Mi Madre de Frank Mosley
Antarctica de Iesh Thapar
Game de Jeannie Donohoe
Black Holes de David Nicolas, Laurent Nicolas et Kevin Van Der Meiren
Across My Land de Fiona Godivier
Fanny Pack de Uttera Singh
Homing In de Parker Hill
Grace Period de Simon Hacker

La Compétition des courts-métrages français
Le Phénomène de Raynaud de Lionel Nakache
Pétage de Greg Tudéla
Respire de Jérôme Roumagne
Les Pionniers de Gaby Ohayon
Fox-terrier de Hubert Charuel
Mi-temps de Lotfi Bahmed et Marie Sauvion
Alice de Karine Silla Pérez
Last Day in Paradise de Ellie Foumbi
Octopus 451 de Vincent Kerner
Estate de Ronny Trocker

Les Avant-premières
Cherchez la femme de Sou Abadi, avec Félix Moati et Camélia Jordana, sortie française le 28 juin
de Alexandre Castagnetti, avec Arthur Mazet et Karidja Touré, sortie française le 19 juillet
Florida project de Sean Baker, avec Willem Dafoe et Caleb Landry Jones [film d’ouverture]
de Benjamin Renner et Patrick Imbert, sortie française le 21 juin
de Trey Edward Shults, avec Joel Edgerton et Riley Keough, sortie française le 21 juin
The Last girl Celle qui a tous les dons de Colm McCarthy, avec Gemma Arterton et Glenn Close, sortie française le 28 juin
Une prière avant l’aube de Jean-Stéphane Sauvaire, avec Joe Cole et Vithaya Pansringarm

 

Les invités d’honneur qui rencontreront le public et présenteront leurs films


l’acteur français (*1936) – Descente aux enfers de Francis Girod, Dom Juan ou Le Festin de Pierre de Marcel Buwal et Un éléphant ça trompe énormément de Yves Robert


les réalisateurs français (*1966) et (*1965) – Un homme un vrai, Peindre ou faire l’amour et Les Derniers jours du monde


le réalisateur américain (*1984) – The Color wheel, Golden exits, Impolex, Listen up Philip, Queen of Earth et La ultima pelicula, ainsi qu’une carte blanche comprenant Les Amants du Pont Neuf de Léos Carax, Beau travail de Claire Denis, Bottle Rocket de Wes Anderson, The Brown Bunny de Vincent Gallo et Domicile conjugal de François Truffaut


le réalisateur américain (*1927) – L’Ami retrouvé, L’Epouvantail et Panique à Needle Park

Les (Re)Découvertes
L’Esprit de Caïn (1992) de Brian De Palma, avec John Lithgow et Lolita Davidovich [director’s cut de 2016, entrepris par Peet Gelderblom, approuvé par le réalisateur]
Léon (1994) de Luc Besson, avec Jean Reno et Gary Oldman [director’s cut de 1996]
Phase IV (1974) de Saul Bass, avec Nigel Davenport et Michael Murphy [one time director]
Sang pour sang (1984) de Joel et Ethan Coen, avec John Getz et Frances McDormand [director’s cut de 1998]
La Science des rêves (2006) de Michel Gondry, avec Gael Garcia Bernal et Charlotte Gainsbourg [version B]
Une histoire immortelle (1968) de Orson Welles, avec Jeanne Moreau et Orson Welles [version cinéma]
Wanda (1970) de Barbara Loden, avec Barbara Loden et Michael Higgins [one time director]

Escale à la Nouvelle-Orléans
Bad lieutenant Escale à la Nouvelle-Orléans (2009) de Werner Herzog, avec Nicolas Cage et Eva Mendes
Les Bêtes du sud sauvage (2011) de Benh Zeitlin, avec Quvenzhané Wallis et Dwight Henry
Dans la brume électrique (2009) de Bertrand Tavernier, avec Tommy Lee Jones et John Goodman
Johnny Belle Gueule (1989) de Walter Hill, avec Mickey Rourke et Ellen Barkin
La Petite (1978) de Louis Malle, avec Keith Carradine et Brooke Shields
La Princesse et la grenouille (2008) de John Musker et Ron Clements
Un tramway nommé désir (1951) de Elia Kazan, avec Vivien Leigh et Marlon Brando

 

Enfin, le Champs-Elysées Film Festival reste peu ou prou fidèle à ses salles de projection habituelles, à savoir le Gaumont Marignan, l’UGC George V, le Publicis Cinémas, le Balzac et le Lincoln, le Gaumont Ambassade – encore marqué dans le dossier de presse – ayant hélas définitivement fermé ses portes fin juillet 2016. Quant à la tarification, elle est toujours aussi attractive, avec la séance ordinaire à 7 €, les rencontres et avant-premières à 10 €, deux formules d’accréditation destinées au public à respectivement 25 € et 35 €, ainsi que les cartes d’abonnement UGC et Gaumont acceptées dans les salles affiliées. Et puis, pour le plus grand bonheur des derniers réfractaires au tout numérique – suivez mon regard … –, certains films seront projetés en 35 mm, comme l’indique d’ores et déjà le dossier de presse du festival.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles