Cannes 2014 : Hippocrate

0
111

hippocrate aff

France, 2014
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Thomas Lilti, Julien Lilti, , Pierre Chausson
Acteurs : , ,
Distribution : Le Pacte
Durée : 1h30
Genre : Comédie
Date de sortie : 3 septembre 2014

Note : 3/5

Synopsis : Benjamin Barois commence son stage de futur médecin dans le service de son père où il va apprendre la dure réalité de ce métier en compagnie d’Abdel, un algérien déjà expérimenté contraint de redémarrer à zéro sa formation pour pouvoir exercer en France.

hippocrate 02

Cette comédie médicale présentée avec succès en clôture de la dernière édition de la Semaine de la Critique est portée par l’énergie de Vincent Lacoste et la puissance dramatique de Reda Kateb.

Serment d’Hippocrate ou hypocrisie du serment ?

Médecin généraliste dans la ‘vraie vie’, le scénariste et réalisateur Thomas Lilti sait de quoi il parle. Même s’il a toujours rêvé de faire du cinéma, il a suivi des études de médecine et est aujourd’hui docteur en parallèle de son activité artistique, refusant de choisir l’une ou l’autre de ses activités. Il porte un regard désabusé et un peu cruel sur l’opposition sémantique entre le serment d’Hippocrate et l’hypocrisie d’un monde professionnel avec ses tics de langage et ses codes de comportement. La désillusion frappe les plus motivés même si le ton du film est la légèreté de la comédie (avec un grand moment autour de la série ) grandement malmenée par la proximité avec la mort et les injustices de l’administration. On retrouve le style de Lilti déjà repéré avec mais aussi celui de Baya Kasmi, scénariste du Nom des Gens où apparaissait déjà Jacques Gamblin, père du jeune stagiaire avec qui il ne communique qu’en le protégeant avec excès. Vincent Lacoste est ce candide un peu cynique qui va prendre une sévère leçon de modestie en étant confronté à la vraie vie.

Reda Kateb, Jacques Gamblin et Marianne Denicourt
Reda Kateb, Jacques Gamblin et

Un honnête homme

S’il est excellent dans son réel premier rôle d’adulte encore un peu puéril, après Les Beaux gosses ou Jacky au royaume des filles, le cœur de ce film est bien Reda Kateb. Révélé par Qu’un seul tienne et les autres suivront et Un Prophète, vu encore dans est ce médecin intègre et humain qui ne cède en rien à ses exigences professionnelles malgré les pressions. Cet honnête homme est la conscience morale de cette comédie noire, il affiche des méthodes différentes de Marianne Denicourt dans le rôle de sa supérieure hiérarchique, plus dure sans être caricaturale. Sacrifié par sa hiérarchie, il sera au centre d’une fin positive et collective à la Frank Capra qui atténue la force de la dénonciation.

Au-delà de la culpabilité de perdre un patient, à cause d’une erreur ou parce qu’il n’est plus possible de prolonger artificiellement la vie, le scénario évoque aussi les problèmes de moyens et la solidarité entre collègues, souligne la beauté de cette noble profession et ses errements possibles. Le tournage a eu lieu dans un hôpital en activité avec des infirmières professionnelles et les gestes médicaux sont effectués avec réalisme.

hippocrate 01

Résumé

Thomas Lilti ne souhaite pas sombrer dans le désespoir et croit encore à cette noble profession même s’il n’édulcore ni les problèmes de moyens ni les erreurs humaines. La médecine n’est pas un monde parfait, loin de là et s’il souligne quelques qualités humaines, il n’ignore pas les errements possibles. La mise en scène est un peu trop sage pour convaincre complètement mais la comédie sociale est très plaisante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici