Critique : Winnipeg mon amour

0
612

winnipeg-mon-amour AFFWinnipeg mon amour

Canada, 2007
Titre original : My Winnipeg
Réalisateur : Guy Maddin
Scénario : George Toles, Guy Maddin
Acteurs : Darcy Fehr, Ann Savage, Amy Stewart
Distribution : Ed Distribution
Durée : 1h19
Genre : Essai, Documentaire, Drame
Date de sortie : 21 octobre 2009

Note : 4,5/5

Synopsis : Winnipeg mon amour est un hommage doux-amer à la ville natale de Guy Maddin au Canada. Ville des superlatifs, selon le réalisateur : la plus froide au monde, le plus petit parc du monde, la ville des somnambules, des magnétiseurs et des séances de spiritisme, une ville somnolente, habitée par les esprits.

winnipeg-mon-amour 05

Guy Maddin, réalisateur qui possède un sens unique de la mise en scène et un imaginaire qui ne ressemble à celui d’aucun autre  est le narrateur de ce bel hommage à Winnipeg, sa ville de naissance et à sa mère.

winnipeg-mon-amour 02

Entre autobiographie familiale et fiction

Winnipeg mon amour est un mélange inventif et touchant entre autobiographie et fiction. Guy Maddin revisite sa ville natale, assoupi dans un train, avant de la quitter, voire de la fuir, lassé de l’évolution du lieu qui est au coeur de son oeuvre. Il est désormais meurtri par la destruction de lieux marquant de son enfance abattus pour être remplacés par des lieux sans âme et ressent la destruction de la patinoire Winnipeg Arena ou du magasin Eaton’s, remplacé par une enseigne du nom symbolique de MT (se prononce Empty = vide) comme le symbole de la mort de son père.

winnipeg-mon-amour 03

Sa famille est au coeur de ce film très personnel. Maddin reconstitue en effet des événements de son enfance dans le salon de sa mère, avec beaucoup d’humour et un vrai amour, mêlant le vrai et le faux, réunissant dans un seul lieu des comédiens qui interprètent des membres de sa famille, vivants ou décédés et vrais parents, ou pas… Il observe ses lieux intimes, comme le salon de coiffure au-dessus duquel se trouvait le lieu où il a grandi et se demande avec humour quelle a été l’influence de cet endroit sur sa vie et sa carrière. Son regard sur les Winnipegois qui vivent en grande partie la nuit, ou comme des vampires, est à la fois ironique et sincère. Et comme souvent dans son oeuvre, la frontière entre rêve et réalité reste ténue.

winnipeg-mon-amour 01

Au risque de gâcher le plaisir des spectateurs sur l’interrogation quant à la réalité de la relation entre Guy Maddin et sa mère, il faut préciser qu’elle est interprétée par Ann Savage, actrice du film mythique Detour de Edgar G.Ulmer, décédée depuis ce tournage qui fut son premier depuis 1955. il rêve par ailleurs de faire tourner Olivia de Havilland, un rêve qu’il exaucera peut-être ?

Le dvd est disponible sur le site officiel du distributeur, la FNAC ignorant tout de son existence !

winnipeg-mon-amour 04

Résumé

Avec ce film d’une grande beauté et d’une émotion forte, ce cinéaste de talent fait une déclaration d’amour à son passé et à sa famille par l’intermédiaire de sa ville natale, malgré son ressentiment face à ce qu’elle est devenue, comme l’a fait Terence Davies avec Liverpool dans son magnifique documentaire Of time and the city.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici