Amitiés sincères

0
403

afficheAmitiés sincères

FRANCE : 2012
Titre original : Amitiés sincères
Réalisateur : Stephan Archinard, François Prévôt-Leygonie
Scénario : Marie-Pierre Huster
Acteurs : Gérard Lanvin, Jean-Hugues Anglade, Wladimir Yordanoff
Distribution : SND
Durée : 1h44
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie : 30 janvier 2013

Globale : [rating:2/5][five-star-rating]

Adaptation de leur propre pièce de théâtre, Stephan Archinard et François Prévôt-Leygonie n’ont pas pris beaucoup de risques pour la réalisation de leur premier long-métrage. Du coup, il ne pouvait être que réussi ! L’histoire est préchauffée mais les acteurs sont parvenus à lui insuffler un nouveau souffle qui mérite qu’on lui porte de l’intérêt. 

Synopsis : Walter Orsini aime la pêche, un peu. Il aime la grande cuisine et les bons vins, beaucoup.

Il aime aussi Paul et Jacques, ses amis d’une vie, passionnément.
Il aime surtout Clémence, sa fille de 20 ans, à la folie.
Mais il n’aime pas le mensonge. Pas du tout.
Walter Orsini pense qu’en amitié comme en amour, on se dit tout.
Il ne le sait pas encore, mais il se trompe…

Une salade composée sans beaucoup de saveurs

L’entrée en matière est un peu sinueuse et le titre est trompeur mais l’éclectisme est de mise dans ce film qui aborde autant de thèmes socio-politico-économico-humains que les doigts des deux mains. Le tout – bien ficelé comme un gigot du dimanche – entre dans l’air du temps et résume bien les préoccupations des contemporains. C’est malheureusement sans compter sur la BO lente et peu entraînante que l’on croirait venue du XVIIIème siècle. L’autre ennui réside dans le manque d’originalité du scénario qui reste constamment prévisible du début descriptif à la fin heureuse (ce n’est pas trop en dévoiler que de le dire !).

Amitiés Sincères1

Belle performance d’acteurs

Le jeu d’acteur de Gérard Lanvin (Les lyonnais, A bout portant) est épatant que l’on aime l’acteur ou pas. Le charme de Jean-Hugues Anglade (Les 3 silences TV, La Mauvaise rencontre TV) est quasi-irrésistible. Il le doit sans doute en partie à ses rides de quinquagénaire. Quant à Wladimir Yordanoff (Pauline détective, Polisse), il est admirable dans le rôle de cet ancien professeur devenu libraire rattrapé par son passé. Entre les trois, les relations se veulent transparentes mais se flouent petit à petit, à force de secrets et de cachotterie, jusqu’à imploser. Les liens tissés au fil des années s’entrevoient au travers de la complicité des personnages et de leur rituel hebdomadaire.

Amitiés Sincères2

Du déjà vu

On aurait sans doute pu se priver sans peine de ce nouveau long-métrage français sur les aventures d’une bande d’amis. La curiosité l’emportera pour certains et ils passeront assurément un excellent moment. Pas de regrets pour les autres qui ne ratent pas un chef d’oeuvre mais une comédie des temps modernes. Ceci étant, l’ouvrage technique est appréciable alors que l’on ne peut pas en dire autant de tous les produits du cinéma français.

Résumé

Au final, tout le monde trouvera son compte parmi la tranche d’âge 20-70 ans au visionnage de ce film bourré de talents. Les sujets sont traités avec un sérieux léger qui permet à tout un chacun de s’identifier à l’un des personnages. Certaines situations pourront paraître familières de sorte que ce film n’a rien d’innovant.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=a4AXqHD7inc[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici