Alarme fatale

2
1114
Alarme fatale

Alarme fatale

Usa : 1993
Titre original : Loaded Weapon 1
Réalisateur: Gene Quintano
Scénario : Don Holley & Gene Quintano
Acteurs : Emilo Estevez, Samuel L. Jackson, Tim Curry, William Shatner…
Distribution : Metroplitan FilmExport
Durée : 01h25
Genre : Comédie
Date de sortie : 14 juillet 1993

Globale : [rating:4.0]
[five-star-rating]

Alarme fatale est, comme son nom l’indique, une parodie de la série L’arme fatale avec Mel Gibson et Danny Glover. Films à succès rime avec parodie. Il n’y avait donc aucune raison pour que ceux-ci y échappent. Surtout que la matière est là. Ce sont des films qu’on aime tous voir mais dont les exagérations sont évidentes. Et en plus Alarme fatale est drôle. Très drôle.

Synopsis : le sergent Billy York possède sur un microfilm le secret de la transformation de la cocaïne en cookies ( vous lisez bien ). Elle se fait assassiner à cause de ce dangereux secret. Son ex-coéquipier tout proche de la retraite est chargé de l’enquête. On lui adjoint un équipier dépressif, solitaire et alcoolique sur les bords. Ils vont devoir s’appréhender pour mener à bien cette affaire.

Alarme fataleParodies et succès

Une parodie peut souvent s’avérer plus une exploitation de filon qu’une réelle volonté de mettre à mal les codes d’un genre. Ici on se fout pas mal de la mode du buddy movie des années 1980 à 1990 : 48 heures, Double détente, Tango & cash, les trois premiers Arme fatale… On a affaire en général à deux flics au caractère opposé qui finissent par collaborer pleinement pour le besoin de la justice. C’est aussi simple que ça. C’est une mécanique qui repose quasiment autant sur la parodie elle-même que sur le gag mais ça fonctionne. Et les studios le font toujours de temps en temps avec plus ou moins de réussite et d’opportunisme (comme dans les Scary Movie par exemple). Les plus vieux se souviendront sans doute de ce film (comme ils se souviennent des Hots shots), pour les jeunes jetez-y au moins un coup d’œil. De plus le film parodie aussi d’autres succès de l’époque comme Basic instinct, Le silence des agneaux ou Piège de cristal ( etit caméo d’ailleurs de Bruce Willis/John Mc Lane dans le film). Toutes ces références devraient vous donner envie de voir comment le film les maltraite.

Un casting de luxe

La ressemblance physique avec les vrais héros de L’arme fatale est bien vue pour le casting. On sent tout de même Emilo Estevez légèrement plus à l’aise dans le registre. Loin de moi cependant l’idée que Samuel n’aime pas la comédie, il a largement prouvé le contraire, et même dans des films qui ne sont pas des comédies (Une journée en enfer). Ce qu’on cherche ici ce n’est pas une performance à Oscars, donc à la limite la qualité de l’interprétation… Notons tout de même que la plupart du casting a l’air d’avoir assez d’humour et de second degré pour ne pas gâcher le décalage humoristique du film. Et pour les fans (je sais qu’il y en a), vous aurez droit à une apparition de Charlie Sheen. Les nostalgiques noteront la présence dans le film de Tim Curry (Ça), William Shatner (Star Trek avant JJ Abrams), Whoopie Goldberg qu’on ne présente pas ou encore Erik Estrada (Chips). L’arme fatale n’est déjà pas dénué d’humour, il faut le reconnaitre. Mais regardez le début du quatrième opus, et vous comprendrez pourquoi des fois il peut être salutaire de faire des détournements. De films, pas d’avions.

Alarme fataleGag, batterie

Le scénario n’est pas non plus le plus important pour une parodie (même moi, là, je me choque) mais il faut un minimum pour que l’ensemble fonctionne. Riggs et Murtaugh (euh pardon Luger et Colt) mènent une enquête suite au meurtre d’une collègue et vont, petit à petit, se rapprocher des « cerveaux » de l’affaire. Une simple compilation de sketches aurait été moins efficace. Tous les Scary movie n’ont pas cette qualité par exemple. Il y a bien des moments où ça part en vrille (l’introduction) mais on ne le voit pas trop parce qu’on rigole. Inutile de vous faire une compilation des nombreux gags du film (la liste serait trop longue) mais sachez que l’heure et demie est bien remplie. La comédie est définitivement un genre plus ou moins rejeté par les amateurs d’un cinéma plus prestigieux et quand on voit les sorties récentes, on peut être tenté de leur donner raison. Mais faire rire n’est pas moins difficile que de faire pleurer. Et les multiples références de Alarme fatale vous donneront de quoi vous remémorer pour un moment.

Résumé :

Alarme fatale est une parodie qui commence à dater mais toujours aussi efficace. Une belle panoplie d’acteurs, des gags à foison et tout un pan des films à succès des années 1980 et 1990 passé à la moulinette. A redécouvrir.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=gWijrnRvk4A[/youtube]

2 Commentaires

  1. Emilio Estevez est le frère de Charlie Sheen, l’humour chez eux se transmet de père en fils. Par contre, je ne vois pas un seul passage qui parle du rôle super important de Bruce Willis 😆 Ce film est vraiment marrant, complètement idiot mais super drôle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici