À la une Festivals News — 01 octobre 2019
2e Festival CinéComedies : rendez-vous avec Michel Blanc

Un an après une première édition qui avait réuni 12 000 spectateurs, une deuxième édition de CinéComedies était inévitable. Elle débute ce mercredi 2 octobre à Lille, avec l’avant-première de La vérité si je mens ! Les débuts qui, comme son titre l’indique, revient sur les jeunes années des amis du Sentier. On retrouve donc Dov, Yvan, Serge et Patrick Abitbol qui étrangement, quand on pense à la troupe composée pour le premier film sorti en 1997 où il avait un rôle secondaire, devient le protagoniste principal de cette préquelle. Gilbert Melki est d’ailleurs le seul acteur de la trilogie originelle à revenir et il joue le père de son personnage. On pouvait craindre le pire, mais on rit plutôt franchement aux nouvelles aventures du quatuor qui vont efficacement lancer ces cinq jours de cinéma placés sous le signe de l’humour, d’hier avec une programmation essentiellement basée sur la patrimoine et d’aujourd’hui avec quelques avant-premières.

succède à Pierre Richard en tant qu’invité d’honneur avec une Masterclass le samedi 5 octobre à 19h30 à l’UGC Ciné Cité Lille, entre les films Marche à l’ombre et Viens chez moi, j’habite chez une copine. On remarquera que leurs chansons titres sont interprétées par Renaud et qu’il s’agit de deux titres avec impératifs, donc, en résumé, allez-y, quoi, bordel, et en plus et c’est en entrée libre (sur réservation). Michel Blanc faisant partie de ces artistes qui savent parler de leur métier avec enthousiasme et générosité, il serait dommage de s’en priver. Le film de clôture est une avant-première de son dernier film, ? de Tristan Séguéla.

La Belgique, autre grand pays de comédie, est à l’honneur avec, entre autres, le film culte pour toute une génération : , projeté en plein air en présence de son réalisateur Olivier Van Hoofstadt. Comme le dit le communiqué officiel, «Les Belges osent tout, et c’est à ça qu’on les reconnaît !». Lors de ce focus, il sera possible de revoir du Abel & Gordon (le délicieux Rumba), La Patinoire de Jean-Philippe Toussaint, très rare film francophone avec la légende Bruce Campbell en vedette américaine, Mon Ket de dans le cadre d’une autre soirée spéciale ainsi qu’une vraie grosse découverte potentielle à faire : le documentaire Week-end ou La qualité de vie de Pierre Manuel et Jean-Jacques Péché (1972). Sans oublier une sélection de 5 court-métrages datant de ces derniers mois et une table ronde sur la comédie belge.

Au programme encore une soirée en sa présence, avec films et masterclass, l’anniversaire des 70 ans de de Jacques Tati, avec recréation de la place du village ; des hommages à Gérard Oury (en présence de sa fille, la réalisatrice et scénariste Danièle Thompson), Lino Ventura et Jean Lefebvre qui auraient célébré leur 100ème anniversaire cette année ; une exposition Gérard Oury – Il est l’or, un concours vidéo sur le thème « arroseur arrosé » ; une séance scolaire avec L’Homme de Rio de Philippe de Broca ; des ciné-spectacles musicaux avec un Retour de Flamme toujours animé par Serge Bromberg et le Living Cartoon Duet, qui consiste à recréer la bande-son d’un cartoon en direct ; une résidence d’écriture parrainée (OSS 117) et un débat sur la difficulté de l’adaptation des dialogues d’une comédie.

Voir agenda complet des séances ci-dessous et le site officiel est à retrouver en cliquant sur ce lien.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles