http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 01 octobre 2015
Test DVD : Les aventures de la Ligue des justiciers – Dieux et monstres

Les aventures de la Ligue des justiciers – Dieux et monstres

 
États-Unis : 2014
Titre original : Justice League – Gods and Monsters
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs (VO) : Benjamin Bratt, Michael C. Hall, Tamara Taylor
Éditeur : .
Durée : 1h09
Genre : Animation, Fantastique
Date de sortie DVD/BR : 23 septembre 2015

 

 

Dans une histoire alternative est le père de , est une chauve-souris vampirique, et est l’enfant d’Arès, dieu de la guerre. Lorsque ces héros sombres forment une alliance, la question que chacun se pose est vont-ils sauver le monde, ou le supprimer ?

 


 

Le film

[4/5]

Réalisé par l’incontournable Sam Liu (Batman : Year one) sur un scénario co-signé par l’excellent Bruce Timm (Batman contre le fantôme masqué), le nouveau film des studios Warner Premiere, La ligue des justiciers : Dieux et monstres, s’impose automatiquement comme un must-have, un indispensable pour tout amateur d’animation et/ou des films adaptés de . Classé PG-13 par la commission de censure US, le nouveau film de Liu est un nouvel exemple de la créativité impressionnante des équipes gravitant au sein de Warner Bros Animation, s’adressant toutefois à un public adolescent et non aux jeunes garçons de 5 à 6 ans ne jurant que par Superman, Batman et consort : plus sec dans sa violence, n’hésitant pas même à aborder de front la nudité, Dieux et monstres n’est définitivement pas pour les kidz.

Se déroulant dans une réalité parallèle à celle que les amateurs de DC Comics connaissent bien, cette aventure de la ligue des justiciers nous présente un trio de super héros violents et prêts à tous les sacrifices afin de faire régner l’ordre. Dans cet univers parallèle, Superman est en fait le fils de Zod (et tient beaucoup de son père dans sa conception très personnelle de la justice), Batman est un mutant chauve-souris tenant beaucoup du vampire, et Wonder Woman est l’enfant d’Arès, dieu de la guerre. Autant dire que ce ne sont pas des tendres mais plutôt des personnages retors et manipulateurs, faisant régner la « justice » par la terreur et servant avant tout leurs propres intérêts. C’est l’occasion pour Bruce Timm et son co-scénariste Alan Burnett d’explorer une nouvelle fois une face très sombre de l’univers DC, ce qui ravira à coup sûr les amateurs du genre, souvent un peu déçu par les séries animées « régulières » autour de la ligue des justiciers, qui manquent souvent de noirceur et de profondeur. A partir de ce point de départ singulier, Sam Liu nous livre une belle réflexion sur la notion de justice, au cœur d’un récit passionnant et par ailleurs très riche en action. En deux mots comme en cent, La ligue des justiciers : Dieux et monstres devrait mettre d’accord tous les amateurs de super-héros…

 

 

Le DVD

[4,5/5]

Le DVD édité par Warner bros. est à l’image des galettes auxquelles nous a habitué l’éditeur au fil des années. Bien rôdé à l’encodage en définition standard, et aidé par la courte durée du film (1h12), Warner nous offre une image superbe, bien définie, composant de façon habile avec les limites d’un encodage en définition standard. Côté son, VF et VO sont mixées en Dolby Digital 5.1, d’un dynamisme franc et immersif.

Du côté des suppléments, on trouvera la bande-annonce du très attendu nouveau Batman animé, Batman : Bad blood.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles