parajumpers ugo jacket the windows 7 ultimate product key you typed is invalid for activation parajumpers web store parajumpers ugo jacket canada goose jacket edmonton canada goose youth price
Animation Critiques de films — 25 décembre 2010
La Belle et la Bête

La Belle et la Bête, Walt Disney

USA : 1991
Titre original : Beauty and the Beast
Réalisateur : Gary Trousdale, Kirk Wise
Scénario : D’après l’œuvre de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Acteurs : Paige O’Hara, Robby Benson, Richard White
Production : Studios Pictures France
Durée : 1h27
Genre : Animation
Date de sortie : 21 octobre 1992

Réalisation : [rating:4.0]
Scénario :      [rating:3.5]
Acteurs :        [rating:3.0]
Musique :       [rating:3.0]
Globale :         [rating:3.5]

est le 39è film d’animation des studios Disney. Le est sorti en 1992 et a rencontré un énorme succès comme peu de temps avant La Petite Sirène. Il fait partie du second souffle qu’a connu Disney après la période creuse des années 80 où l’on pensait que les studios avaient perdu leur magie d’antan.

Synopsis : Belle est une jeune fille sensible et imaginative, qui passe ses journées plongée dans la lecture et qui repousse obstinément les avances de Gaston, un bellâtre musclé et vaniteux. Seul Maurice, son père, un inventeur farfelu, compte dans sa vie. Un jour que ce dernier se perd dans la forêt, il doit se réfugier dans un château pour échapper à une meute de loups. Irrité par son intrusion, le maître des lieux, une Bête gigantesque et terrifiante, le jette dans un cachot. Pour sauver son père, Belle accepte d’être retenue prisonnière à sa place… (Allociné)

La Belle et la Bête, Walt Disney

marque l’évolution des contes de fée avec une héroïne bien plus moderne que les princesse des anciens classiques (comme La Belle au Bois Dormant). On peut voir l’évolution de la femme dans le temps en suivant les transformations et les caractères différents des princesses de . On a ici affaire à Belle, une jeune fille qui sait ce qu’elle veut et qui n’attend pas bêtement le prince charmant. En même temps il s’agit du premier dans lequel la princesse va sauver son prince elle-même. Des originalités dans le scénario qui ont probablement participé au second souffle de l’entreprise aux grandes oreilles. Notons que La Belle et la Bête est le seul Disney à avoir été nominé aux Oscars dans la catégorie meilleur film de l’année.

Autre évolution majeure, l’utilisation de l’image de synthèse dans un . La scène mythique où la Bête danse avec la Belle emploie effectivement des séquences numérisées principalement pour la salle de bal. On obtient alors des séquences impressionnantes dans lesquelles la caméra plonge et virevolte en suivant la danse des 2 héros. Le film est également bien plus sombre que bon nombre de classiques, notamment avec plusieurs scènes en forêt, un lieu peu rassurant et infesté de loups. Enfin autre détail important, le sang qui coule du torse de la bête après le coup d’épée est extrêmement rare dans les Disney.

La Belle et la Bête, Walt Disney

Coté musique, La Belle et la Bête n’a pas marqué les esprits. Les personnages eux aussi n’ont pas connu un succès formidable et aucun n’est entré dans le cercle très fermé des personnages mythiques de Disney, à part Belle. Il manque toutefois à cette dernière un petit quelque chose pour lui donner l’étincelle d’une princesse éternelle.

Résumé :

La Belle et la Bête est un bon . Un film agréable à regarder qui montre le début du modernisme pour Disney et son adaptation aux techniques modernes qui ne cesseront de progresser. Un beau conte de fée qui plaira surtout aux petites filles.
Image de prévisualisation YouTube

Related Articles

Share

About Author

Julien

Cet article a été rédigé par Julien Mathon, fondateur et rédacteur du site Critique Film.