Critique : J’ai rencontré le Diable

0
262
I saw the devil

I saw the devilJ’ai rencontré le Diable

Corée du Sud : 2010
Titre original : I saw the Devil
Réalisateur :
Scénario : Park Hoonjung
Acteurs : , , Oh Sanha, Chun Kookhaun
Production : ARP Sélection
Durée : 2h22
Genre : Horreur, thriller
Date de sortie : 6 juillet 2011

4/5

J’ai rencontré le Diable est un film sud coréen réalisé par Kim Jee-Woon (Le Bon, la Brute et le Cinglé) en 2010. Le film a remporté le prix du public et de la critique au 18ème festival international du film fantastique de Gérardmer.

Synopsis : La confrontation entre un assassin sadique et un agent des services secrets qui devient de plus en plus mauvais à mesure qu’il pourchasse le tueur de sa fiancée.

I saw the devil

J’ai rencontré le Diable est un événement, car il s’agit du nouveau film de Kim Jee-Woon à qui l’on doit de nombreux films magnifiques comme Le Bon, la Brute et le Cinglé ou A Bittersweet Life. Ensuite, parce que le réalisateur a su s’entourer du beau Lee Byung-hun (G.I. Joe – Le Réveil du Cobra) mais surtout de l’énorme star Choi Min-sik, le formidable interprète de Old Boy qui avait pourtant juré qu’on ne le verrait plus dans un film, dans le but de protester contre le quota annuel de films imposé dans le pays. Le réalisateur a dû trouver les bons mots pour convaincre l’immense acteur, et ce, pour notre plus grand plaisir.

Jusqu’où peut-on aller par vengeance ?

I saw the devil

J’ai rencontré le Diable reprend un thème récurrent dans le cinéma coréen, la vengeance, et se pose plus précisément la question suivante : jusqu’où peut-on aller par vengeance ? A la croisée entre le film d’horreur et le thriller, le réalisateur trouve ici le juste milieu et parvient à contenter tout le monde. En effet Choi Min-sik qui joue ici un tueur psychopathe tout simplement atroce (un des pires rôles de salaud au cinéma) va durant tout le film se faire poursuivre et torturer par le conjoint (Lee Byung-hun) de la jeune femme qu’il a assassinée. Le jeune homme fait partie des services secrets coréens et dispose de l’entraînement et des outils nécessaires pour traquer le dangereux psychopathe.

Le jeune homme assoiffé de vengeance va-t-il devenir un monstre à son tour et prendre goût à ce petit jeu pervers ? En traquant le tueur, il réalise à son tour les mêmes actes que la personne qu’il hait le plus. Et malgré une certaine appréhension sur la longueur film, il faut bien avouer que le rythme est rondement mené. La tension dramatique est très présente, on souffre pour le héros et on déteste le tueur, puis on souffre pour le tueur et on juge le héros etc.

I saw the devil

Choi Min-sik est incroyable

La réalisation est saisissante, la photographie est superbe et le film ne nous laisse pas une minute de répit. Le scénario réserve bien des surprises, mais plus que tout, le véritable attrait du film reste ses personnages. En effet on a affaire à un monstre du cinéma coréen. Choi Min-sik dans le rôle d’un tueur diabolique est incroyable. Repoussant toujours les limites, il installe un véritable malaise. On le sent totalement fou et imprévisible et malgré le fait qu’il soit la proie, on sait qu’il peut à tout moment reprendre les rênes de ce petit jeu. C’est jouissif.

Résumé :

J’ai rencontré le Diable est un mélange de thriller et de film d’horreur diablement efficace. La raison : un acteur, Choi Min-sik au sommet de son art, couplé à un réalisateur, Kim Jee-Woon, qui n’a plus rien à prouver. On se régale durant les 2h face à ce petit jeu malsain et on tremble dès qu’on ne voit plus Choi Min-sik à l’écran.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=AFp6BVHiVPo[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici