Critique : Captain America Civil War

3
124

Captain America Civil War

Etats-Unis, 2016
Titre original : Captain America Civil War
Réalisateur : et
Scénario : Christopher Markus et Stephen McFeely
Acteurs : , ., , Sebastian Stan
Distribution : Walt Disney Studios
Durée : 2h27
Genre : Fantastique
Date de sortie : 27 avril 2016

Note : 2,5/5

Les Avengers sont de retour. Car ne vous y trompez pas, peu importe le titre dont sont affublées les aventures Marvel produites par Disney, elles vont intégrer peu ou prou l’ensemble des super-héros de l’univers. Maintenant que tous ces personnages aux pouvoirs impressionnants sont connus du public mondial, on pourrait croire que l’union fasse la force et que cette équipe de choc tende vers une suprématie sublime. Eh bah non, c’est tout le contraire qui se passe dans Captain America Civil War, un film qui ravira les fans inconditionnels de ce genre de production tonitruante et qui laissera indifférents tous ceux qui sont d’ores et déjà gavés par cette éternelle ritournelle d’affrontements musclés aux effets spéciaux exponentiels, entrecoupés de palabres politiques nébuleux. Faute d’adversaire digne de se mesurer à leur force de frappe sans commune mesure, les Avengers s’usent dans des différents stériles, qui pèchent même par leur raisonnement psychologique trop expéditif pour le spectateur lambda, qui ne va pas aiguiser son impatience en revoyant tous les films précédents du héros américain par excellence avant de découvrir ce nouvel opus. Bref, il n’y a rien de révolutionnaire à voir dans cet épisode de transition, qui se situe quelque part au milieu d’une longue série d’histoires interchangeables, à quelques détails mineurs près.

Synopsis : Après avoir écarté in extremis une menace terroriste lors d’une opération sous le commandement de Captain America en Afrique, les Avengers sont sommés par le gouvernement américain de se soumettre désormais aux décisions d’un organisme international avant d’agir. En effet, leurs interventions causent sans exception des dégâts et des dommages collatéraux énormes. Tandis que Iron Man est favorable à cette contrainte supplémentaire, Captain America s’y oppose avec véhémence. Chacun d’entre eux est rejoint sur ses positions irréconciliables par d’autres membres de l’équipe de super-héros. Or, des souvenirs enfouis qui remontent à la surface vont brouiller davantage les rapports entre ces deux leaders charismatiques.

Apocalypse en catimini

La tromperie par rapport au titre va même encore plus loin, parce que les enjeux de ce film – que les frères Russo mettent efficacement en scène, quoique sans la moindre personnalité – restent bien en dessous d’un soulèvement de masses auquel les super-héros prêteraient main forte. Les protagonistes ont ainsi beau parcourir le globe dans tous les sens, de l’Afrique à l’Allemagne, en passant par une forteresse flottante, la seule chose qu’ils doivent sauver à proprement parler, c’est leur honneur ou plus précisément la cohérence de leur structure hiérarchique. Alors que les petites frictions idéologiques au sein de l’équipe accompagnaient jusque là en bruit de fond passablement divertissant des intrigues à l’envergure planétaire, elles deviennent ici rapidement le point focal quasiment exclusif d’une histoire, qui ne tarde pas à tourner en rond. Quel intérêt à s’investir pendant plus de deux heures dans une guéguerre nombriliste, si l’on sait que ces frères d’armes ne se chamaillent en fait que pour une question de principe ? La légèreté et l’ironie malicieuse encore pleinement à l’œuvre dans les premiers films de super-héros Marvel prennent ainsi des allures de ridicule dans le cas présent, comme si le fait de ne plus avoir rien à prouver et d’être privé de schémas manichéens pour détecter l’ennemi et l’anéantir prestement prédestinait ce groupe de personnages à des exercices aussi risibles que leur bastonnade à l’aéroport.

Je te tiens, tu me tiens …

La qualité solide des scènes d’action qui rythment le film souligne encore un peu plus la vacuité de son propos. Peu importe que ce soit la course poursuite dans le tunnel ou bien ce grand rassemblement presque décontracté sur la piste de l’aéroport de Leipzig, ce côté-là de Captain America Civil War n’est pas nécessairement déplaisant. Le hic, c’est que l’utilité dramatique de ces séquences est minime par rapport aux grandes interrogations philosophiques qui tourmentent le camp de Iron Man et celui de Captain America. Dans le meilleur des cas, on pourrait y voir un commentaire guère subtil sur le marasme de la politique internationale de notre époque trouble, où les réponses toutes faites du passé et les tactiques qui en découlent n’ont plus aucune emprise sur le déroulement des événements. Il nous paraît cependant plus probable que le scénario soit si convaincu du charisme de ses héros – après tout le fruit d’une familiarisation à longue haleine, orchestrée au fil d’une dizaine de films – qu’il se contente de leur faire dire toutes sortes de discours pompeux. Hélas, ce va-et-vient des allégeances fragiles et en fin de compte sans conséquences finit vite par nous lasser, voire par nous rendre antipathique ce microcosme obnubilé par sa propre importance.

Conclusion

Les vedettes de l’univers Marvel ainsi que les acteurs qui les interprètent désormais sans états d’âme (Chris Evans, Robert Downey Jr., Scarlett Johansson, , , et tous les autres) se sont donnés rendez-vous pour une nouvelle aventure qui ressemble à s’y méprendre aux précédentes. En effet, la recette éprouvée risque sérieusement de tourner à vide dans Captain America Civil War, un film qui ne convertira personne à devenir un fan de cet univers à l’héroïsme aseptisé et qui pourrait même rendre encore plus blasés ceux et celles qui surveillaient leurs frasques d’un œil distrait.

3 Commentaires

  1. Très bon film de divertissement…ce film, contrairement à ce que le critique veut nous faire croire, n a pas l ambition de veiller une conscience universelle en léthargie ou nous faire passer un message…C est un film spectacle dont l histoire est tirée d une série de BD…Bref cette critique est comme son auteur…ridicule :)…Ce film fera plaisir au fan du genre…Ce qui n aime pas les films fantastiques…ben restez chez vous ou allez voir un autre film, mais n en dégoûtez pas les autres…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici