Zulu

0
327

zulu_affiche

Français : 2013
Titre original : –
Réalisateur : Jérôme Salle
Scénario : Jérôme Salle, Julien Rappeneau d’après Caryl Ferey
Acteurs : , ,
Distribution : Pathé Distribution
Durée : 1h45
Genre : Policier
Date de sortie : 04 décembre 2013

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

Présenté en clôture du 66e festival de Cannes,  est adapté du roman éponyme de Caryl Ferey, un polar teinté drame se déroulant dans un univers post-apartheid. Même si la présence de Jérôme Salle, qui a commis Largo Winch 2, ne rassure pas de prime abord, le film est une bonne surprise

SynopsisDans une Afrique du Sud encore hantée par l’apartheid, deux policiers, un noir, un blanc, pourchassent le meurtrier sauvage d’une jeune adolescente. Des Townships de Capetown aux luxueuses villas du bord de mer, cette enquête va bouleverser la vie des deux hommes et les contraindre à affronter leurs démons intérieurs.

zulu

Drame social

L’Afrique du Sud reste un lieu privilégié pour situer une histoire du fait de la forte mixité sociale, des luttes de classes et raciales, dans un pays en reconstruction après les horreurs liées à l’Apartheid. Même si évite les clichés il faut avouer que le film, qui se présente a priori comme un polar, est en réalité un drame social plus profond. L’enquête menée par les inspecteurs dans les bidonvilles de Cape Town n’est qu’un prétexte pour parler de drames plus humais (ceux que vivent les personnages) et des drames d’une société encore en plein bouleversement.

zulu

Ali Sokhela a subi la persécution contre les Zoulous et a fini mutilé pour le restant de sa vie. Pour combler ce qui lui manque et qu’il n’aura jamais, il se noie dans un boulot qu’il exerce avec un zèle tout particulier. Son collègue Brian Epkeen, un flic blanc, est une vraie épave, enchaînant les conquêtes (et les échecs dans sa vie). Troisième personnage important qui transparaît tout au long du film au côté de nos deux policiers : l’Afrique du Sud. Là où gagne sa subtilité c’est qu’il ne traite pas directement de l’Apartheid mais de tout ces petits drames périphériques, ces traumatismes sous-jacents. L’insécurité, la violence qui touche la partie la plus pauvre de la population alors que les hautes castes sociales sont épargnées. Tous ces drames de société apparaissent en toile de fond et donnent à son cachet.

zulu

C’est dans ce contexte fort que le thriller prend place. Peut-être le seul bémol du film : si l’enquête se suit sans déplaisir, elle se révèle au final un enjeu très secondaire face aux histoires individuelles de nos personnages, leurs tiraillements sont en effet fort bien représentés et l’empathie éprouvée totale. Jérôme Salle filme intelligemment et de plusieurs manières possibles, un montage ultra énergique lors des phases d’action, la partie thriller est de fait très dynamique et sans temps mort, et des parties plus brutes et « à chaud » lors des moments plus intimes où les personnages craquent, révèlent leurs failles et ce qui les motive.

zulu

Et ce sont toutes ces failles justement qui donnent au film sa force, modifient son rythme au gré des humeurs de Ali et Brian. La dernière partie du métrage est digne des plus haletants films noirs : poussés à leur paroxysme, la densité des personnages prend tout son sens lors d’une fin intelligente et surprenante, n’offrant pas la rédemption à tout le monde. Au milieu de cette cohue rendons à César ce qui lui appartient : est grandiose, tout en nuances, incarnant un personnage peu enclin à la bonhomie, il donne toute sa force à ce flic torturé. Même , gros point de doute avant la découverte du film, s’en tire avec les honneurs, prouvant qu’il a mûri depuis Legolas et William Turner. Au final est tout le contraire de ce qu’on en attendait : un drame noir dans un contexte politique intéressant, avec de superbes acteurs et une fin intéressante.

Résumé

Tenu de bout en bout, un polar tout en nuance. y est impérial et même semble avoir mûri. Assurément une bonne surprise !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=KwpvKsKTVNM[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici