Un Jour

0
1424
Un Jour

Un JourUn Jour

USA : 2011
Titre original : One Day
Réalisateur : Lon Scherfig
Scénario : , David Nicholls (d’après son best-seller)
Acteurs : Anne Hathaway, Jim Sturgess, Patricia Clarkson
Distribution : SND
Durée : 1h48
Genre : Drame romantique
Date de sortie : 24 août 2011

Globale : [rating:4][five-star-rating]

Après Love & autres drogues, Anne Hathaway s’expose dans un tout autre drame romantique aux côtés de Jim Sturgess. Un jour, c’est d’abord un best-seller sorti en 2009, avant d’être adapté au cinéma par son auteur David Nicholls. Réalisé par Lone Scherfig (Une Education), Un jour suit l’évolution sur vingt ans de deux personnages, Emma et Dexter. Ils s’aiment depuis le premier jour, mais ne le comprennent pas tout de suite. Cette authentique histoire d’amour repose principalement sur la nostalgie du temps, des regrets et des espoirs que tout le monde peut avoir concernant le futur.

Synopsis : Emma et Dexter passent la nuit ensemble après leur soirée de fin d’étude et décident…de rester amis. Lui est insouciant et frivole, elle est bourrée de complexes. Pendant 20 ans, Dexter et Emma vont s’adorer, se séparer, se détester, se manquer… finiront-ils par comprendre qu’ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu’ils sont ensemble ?

Un Jour

2 mondes opposés

C’est bien connu, les opposés s’attirent. Et c’est bien le cas d’Emma et de Dexter. Alors que la jeune femme est promise à une belle carrière littéraire, Dexter lui rêve d’évasion et de voyage. L’une est cultivée, complexée, stable, tandis que l’autre est constamment en mouvement et frivole. Leurs mondes sont nettement opposés sans être trop marqués et rabâchés. Ainsi, deux trajectoires différentes s’offrent à eux : alors que Dexter sombre lentement vers l’univers de la jet set, la télévision et la drogue sans se soucier du lendemain, Emma, elle, toujours dans la retenue et la sécurité, exerce un métier qu’elle déteste, tout en rêvant sa vie.

Mais la vie est faite de hauts et de bas. Les années de jeunesse et d’insouciance laissent doucement place à des remises en question et des bouleversements. Les personnages vieillissent, mais ne cessent de s’attacher tout en poursuivant leur vie. Leur relation amicale toujours aussi intense est de plus en plus crédible et réaliste. Bien que les années soient passées, Emma et Dexter restent les mêmes, mais leurs idées et leurs carrières ont évolué, dans le bon sens ou le mauvais. Nos deux personnages ont tout de même des coups de vieux (les rides d’angoisse d’Emma / les cheveux blancs de Dexter après ses nuits agitées). Le travail des maquilleurs est réaliste et bien vu.

En 2000 c’est la trentaine et c’est l’heure de l’engagement… avec les mauvaises personnes. Mais chaque erreur est bénéfique et constructive. Même si les regrets sont présents, la vie continue et ces deux-là tentent de rattraper leur passé : tout comme M et Mme tout-le-monde dans la vie. Emma achète un appartement avec un homme qu’elle n’aime pas, et Dexter qui a collectionné les conquêtes, décide enfin de s’engager… mais avec la mauvaise personne.

Il leur faut du temps avant de comprendre qu’ils sont heureux ensemble, qu’ils se complètent et qu’ils s’aiment. On assiste à quelques passages mous dans leur relation, nécessaires au film pour le rendre crédible, mais pas très intéressants (tout comme des passages de notre vie). Toutefois, la passion est toujours aussi présente. Ces deux-là mettent du temps à savoir ce qu’ils veulent, et cette situation est très représentative de nos vies respectives.

Authentique, brillante et intense, cette histoire d’amour est universelle grâce aux personnages qui sont comme deux symboles d’une situation.

Un Jour

Une histoire d’amour qui se démarque

Soyez prévenus : ne vous attendez pas à voir une comédie américaine à gros budget et à l’eau de rose… Un jour n’en est absolument pas une. Emma n’a pas non plus les déboires de Bridget Jones, le film est beaucoup plus profond, subtil et surtout très complexe. On flirte entre l’amitié et l’amour sans que les sentiments mélo n’envahissent le film. Tout est très dosé : les sentiments ne sont pas dévoilés toutes les cinq minutes. On doit admettre que l’enjeu est assez bateau : « Vont–ils finir ensemble ? », toutefois l’auteur parvient à aller au-delà de cette question jusqu’à nous mener dans la tragédie. Un Jour est l’un des rares films à ne pas finir sur une scène de baiser : on va enfin connaître ce qu’il se passe vraiment après le fameux bisou de la fin.

Un Jour comporte évidemment tous les ingrédients d’une belle comédie dramatique, tout en étant en plus authentique et original. A commencer par les lieux : dans ce contexte très britannique (Anne Hathaway, américaine, parle d’un bel accent anglais), Londres est dynamique, Paris romantique et bohème (c’est cliché mais pour une fois on filme la gare du nord et les rues parisiennes lambda), et Edimbourg est historique. Comme vous le verrez, on assiste au sein du film à un parcours aussi bien géographique qu’émotionnel.

Un Jour

Une originalité qui domine Un Jour est la date : le 15 juillet, jour de St Swithin (une fête religieuse britannique). Ça pourrait lasser mais on s’y habitue : on voit les personnages des années de 1988 à 2011 vivre ce jour-là. Ça peut paraître kitsch mais chaque « 15 juillet » est écrit et valorisé en fonction de l’époque : alors qu’en 88 l’écriture est d’une calligraphie plus classique, dans les années 2000 la date apparaît en écran de veille sur le mac d’Emma. C’est une petite touche singulière qui méritait d’être relevée.

Au fil des années on remarque également que l’image s’adapte aux époques : elle est vieillie dans les années 80, colorée et dynamique dans les années 90 et plus nette et moderne dans les années 2000.

Sans assister à un documentaire sur l’histoire britannique, on s’habitue au temps qui passe et l’évolution est très crédible.

Résumé :

On en a vu des histoires d’amour qui durent 20 ans,…( Jeux d’enfant, Quand Harry rencontre Sally ou encore le livre Vince et Joy de Lisa Jewell ) mais celle-ci encore prouve son authenticité et son originalité grâce aux personnages poignants, profonds et émouvants. Quant à la bande originale, la musique sait s’adapter au temps (avec des classiques rock en 80 et de la techno en 90). Tragique, réaliste, drôle et intense, Un jour ne laisse pas sans émotion et comporte une belle morale, c’est qu’il faut profiter de l’instant présent car on ne sait jamais ce que réserve le futur : « Le futur est excitant parce qu’il n’est pas encore connu ».

Un conseil : Si vous avez l’habitude de verser des larmes devant les films dramatiques, apportez vos mouchoirs… vous en aurez certainement besoin.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=-5f1xFl5GCI[/youtube]

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici