Thor : Le Monde des ténèbres

0
161

thor2_affiche

États-Unis : 2013
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Christopher Yost, Christopher Markus, Stephen McFeely
Acteurs : , , , Stellan Skarsgård, ,
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 2h10
Genre : Action, Fantastique
Date de sortie : 30 octobre 2013

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

Le Thor de Kenneth Branagh n’avait pas convaincu tout le monde, car il créait une rupture dans le « Marvelverse » en présentant un univers différent s’éloignant des enjeux terrestres et des personnages très Shakespeariens, plus identifiables à des Dieux qu’à des humains. Pourtant, il constituait l’un des meilleurs films du géant américain justement pour ces raisons, pour cette plongée dans la « SF fantasy ». Aujourd’hui débarque la suite, dans un marché saturé par les super-héros et dont on imagine qu’elle n’est qu’une petite pièce dans le gigantesque édifice de la phase 2 de . Thor : Le Monde des ténèbres parvient-il alors à exister ?

Nota : la projection presse a eu lieu en 2D mais le film sortira aussi en 3D.

SynopsisThor : Le Monde des ténèbres nous entraîne dans les nouvelles aventures de Thor, le puissant Avenger, qui lutte pour sauver la Terre et les neuf mondes d’un mystérieux ennemi qui convoite l’univers tout entier… Après les films Marvel Thor et , Thor se bat pour restaurer l’ordre dans le cosmos, mais une ancienne race, sous la conduite du terrible Malekith, un être assoiffé de vengeance, revient pour répandre les ténèbres. Confronté à un ennemi que même Odin et Asgard ne peuvent contrer, Thor doit s’engager dans son aventure la plus dangereuse et la plus personnelle, au cours de laquelle il va devoir s’allier au traître Loki pour sauver non seulement son peuple et ceux qui lui sont chers, mais aussi l’univers lui-même.

Thor_Natalie

Des relents de fin du monde

Thor est un personnage curieux dans l’univers Marvel, parce qu’il est un mythe et de fait on l’imagine bien supérieur aux autres Vengeurs. Et Marvel assume ce côté « tout puissant » et introduit ce Monde des ténèbres comme une vieille légende, présentant le personnage de Malekith (impeccable Christopher « Doctor Whor » Eccleston) et sa recherche de l’Éther pour dominer l’univers. En quelques minutes tous les enjeux sont dévoilés. Profitons-en pour dire tout de go ce qui ne va pas : la principale déconvenue du film demeure sa narration. Non pas qu’elle soit inintéressante, loin de là, mais certains rebondissements paraissent un peu trop faciles ou prévisibles. Dès qu’il s’agit de l’univers Marvel on imagine les (nombreux) scénaristes marcher sur des œufs pour ne pas écrire quelque chose qui irait à l’encontre d’un futur film : écrire un métrage est déjà complexe, l’édifice l’est encore plus quand il s’insère dans une série prolifique. En cela les situations dans Thor paraissent un tantinet catapultées, les choses arrivent un peu abruptement et on se dit que l’équipe créative a employé quelques raccourcis. De même certaines scènes de Loki (dont on sait qu’elles ont été tournées a posteriori pour ajouter de la présence au personnage) ne sont là que pour le fan service, même si on avoue que l’on prend beaucoup de plaisir à le voir. Mais rassurez-vous, hormis ces quelques points ombragés, on peut dire sans mal que Thor est la plus intéressante des franchises Marvel et un divertissement de poids. Et c’est sûrement dû au fait qu’il s’éloigne des intrigues terrestres pour présenter un univers de pure space fantasy très jubilatoire, aux confins de l’univers, avec des personnages puissants et charismatiques. D’ailleurs les scénaristes semblent avoir compris que ce qui nuisait le plus au premier film était ses scènes terrestres, il y en a donc beaucoup moins ici, même si le grand final a lieu sur Terre.

Thor_frères

En parlant du grand final, et sans spoiler, on peut dire que Marvel a un peu de mal à assurer l’entre-deux Avengers. Ce dernier présentait une fin si spectaculaire qu’il est difficile d’arriver à la cheville. Les enjeux d’Iron Man 3 étaient plutôt timides, et ici pareil, la fin sonne un peu faux. Plus spectaculaire que l’homme d’acier mais un peu facile. Dans les très bonnes raisons de voir Thor : le Monde des ténèbres il y a quand même le casting : Rush a donné un poids certain au jeu de Chris Hemsworth, Natalie Portman est toujours impeccable même si elle joue la demoiselle en détresse, Tom Hiddelston reste le personnage préféré des fans, et Christopher Eccleston qui, comme on l’a dit, pue la classe. Thor sait se montrer léger avec plusieurs scènes de comédie réjouissantes même si les enjeux sont bien plus dark que le premier opus, ce qui donne lieu – fait plus rares – à des scènes dramatiques intenses. Il y a également du spectacle, de nombreux éléments épiques, le tout enrobé par la partition héroïque de Brian Tyler. En bref on peut dire que le réalisateur Alan Tyler nous offre un divertissement plutôt classe malgré les codes du blockbuster, et un moment fort réjouissant. Comme d’habitue avec Marvel on reste pendant le générique de fin avec non pas une mais deux scènes supplémentaires ! La première devrait ravir les fanboys en présentant l’un des films de l’année prochaine, tandis que la seconde restera totalement anecdotique comme celle d’Iron Man 3.

Thor_malakith

Résumé

Même s’il n’évite pas les écueils du blockbuster franchisé (sidekicks gonflant, rebondissements prévisibles…), Thor : Le Monde des ténèbres prouve que Marvel sait manier le divertissement à grande échelle. La révélation, et c’était déjà le cas avec Thor : ils sont bien meilleurs quand ils abandonnent la Terre pour partir dans des univers de pure science-fiction. Autant de raisons d’attendre impatiemment Les Gardiens de la Galaxie !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=-YLjEI1EWsM[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici