Thirteen

0
801
Thirteen de Catherine Hardwicke avec Holly Hunter

ThirteenThirteen

USA : 2002
Titre original : Thirteen
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , , ,
Production : UFD
Durée : 1h35
Genre : Drame
Date de sortie : 10 décembre 2003

Réalisation :  [rating:2.5]
Scénario :       [rating:2.0]
Acteurs :        [rating:3.5]
Musique :       [rating:2.0]
Globale :         [rating:2.0]
[five-star-rating]

Thirteen est le premier long-métrage de . Elle y évoque la crise d’adolescence des jeunes filles aux États-Unis, un peu à la manière de Larry Clark mais avec une vision plus positive et un message d’espoir à la fin.

Synopsis : Après avoir vu Evie et ses copines se « servir » froidement dans une boutique de mode, Tracy vole un sac à main richement garni. L’argent dérobé lui sert de viatique : il n’en faut pas plus que cela pour intégrer la bande, et après quelques plans fringues, Tracy devient la nouvelle protégée d’Evie. Avec les encouragements de son inséparable « mentor », relookée, tatouée, la langue et le nombril percés, Tracy découvre très vite les clés de la popularité et l’art de plaire aux garçons. Constatant chez Tracy les signes de plus en plus nombreux d’une dérive accélérée, Melanie finit pourtant par s’inquiéter et décide vaille que vaille de reprendre sa fille en main. Trop tard peut-être…

Thirteen de Catherine Hardwicke avec Holly Hunter
Une avalanche de récompenses

Pour un premier film, Thirteen a reçu de nombreuses récompenses : le Prix de la mise en scène au Festival de Sundance 2003, le Prix du jury du 29e Festival du cinéma américain de Deauville mais aussi le Léopard d’Argent et le Prix d’interprétation pour au Festival International du Film de Locarno 2003.

Thirteen est filmé à la manière d’un reportage, très proche de la réalité. Cependant manque de nous donner mal à la tête avec une caméra qui bouge dans tous les sens et des contrastes trop forts, l’image passant du noir total au clair éblouissant. La photographie est totalement oubliée et laisse place à des scènes assez moches qui nous font plus penser à une émission de MTV qu’à un film.

Thirteen de Catherine Hardwicke avec Holly HunterLarry Clark… en bien moins réussi

Le scénario, basé sur les maux de l’adolescence, nous rappelle forcément Larry Clark en bien plus soft tout de même. Parsemé de petites anecdotes, le film en fait souvent trop en nous proposant un pot pourri de tout ce qu’il peut se passer dans la tête d’une ado américaine en pleine crise : scarification, piercing, sexualité débridée, vol, drogue, alcool, échec scolaire, violence… On a l’impression d’être face à un best of de la déchéance adolescente, ce qui nuit terriblement à la crédibilité du film.

L’histoire est trop naïve. Une ébauche superficielle de cette période de vie si unique est difficile à mettre en scène. Les péripéties sont de véritables clichés et jouent la  carte de la surenchère tout en restant trop politiquement corrects. Enfin, le final avec sa morale puérile nous montre que l’on vaincre tous ses problèmes familiaux…

Un trio féminin fort en intensité

Cependant, malgré des erreurs (de débutant), Thirteen reste efficace grâce à des personnages fort bien interprétés. Le trio féminin, composé de la mère qui se bat pour nourrir sa famille (), de Tracy () l’adolescente qui sombre petit à petit dans l’obscurité à cause de ses nouvelles fréquentations, et enfin d’Evie la jeune adolescente qui a déjà sombré depuis longtemps dans la délinquance () tient la mesure et est criant de vérité.

Thirteen de Catherine Hardwicke avec Holly Hunter

Résumé :

Thirteen veut peindre l’adolescence, mais n’arrive jamais à la cheville de Larry Clark dans le réalisme des travers de la jeunesse américaine. La faute à trop de clichés, de naïveté et une morale à deux sous.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=DmrZYi9r3qQ[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici