Left Bank

1
313
Left Bank avec Robbie, Cleiren et Eline Kuppens

Left BankLeft Bank

Belgique : 2007
Titre original : Linkeroever
Réalisateur :
Scénario : Christophe Dirickx
Acteurs : , Matthias Schoenaerts,
Production : Swift Production
Durée : 1h47
Genre : Drame, Horreur, Thriller, Fantastique
Date de sortie : Inconnue

Réalisation :   [rating:4.0]
Scénario :       [rating:3.0]
Acteurs :         [rating:3.0]
Musique :       [rating:3.5]
Globale :        [rating:3.5]
[five-star-rating]

Lef Bank est le premier film de réalisé en 2007. Le scénario reprend une vieille légende flamande remise au goût du jour avec une bonne dose d’horreur; une première œuvre réussie qui annonce la naissance d’un véritable cinéaste.

Synopsis : Une athlète qui se réfugiait dans le sport pour fuir les contacts humains, est obligée de suspendre ses activités et de se confronter au monde extérieur. Elle s’installe avec son homme dans un appartement et découvre sur place des phénomènes étranges.

Left Bank avec Robbie, Cleiren et Eline Kuppens

La dérive psychologique d’une athlète

Left Bank nous place dès l’entame dans une ambiance froide, et le spectateur suit la dérive psychologique d’une jeune femme () qui vient de perdre tous ses repères. Un univers étrange qui n’est pas sans rappeler les films de Roman Polansky, d’autant plus que par la suite Marie va avoir des hallucinations, sortes de visions de la maternité très inhabituelles (Rosemary’s Baby). La réalisation peut également faire penser au grand David Lynch dans le traitement des pathologies, l’atmosphère pesante presque anxiogène et les transformations du corps.

Pour un premier essai, réussit à insuffler un climat particulier, grâce à des mouvements de caméra minimalistes, une horreur suggérée et des sursauts rares. L’inquiétude est toujours présente et on sent qu’elle peut surgir de partout et à n’importe quel moment (les voisins étranges, la cave inaccessible, le corps de Marie qui se déforme…) mais la mise en scène endort lentement le spectateur et le plonge dans un demi-sommeil diablement efficace.

Left Bank de Pieter Van Hees

Un final décevant

Le spectateur se laisse bercer par le scénario calme et la beauté des images. On finit presque par oublier le drame qui plane atour du personnage principal. L’intrigue n’est pas exceptionnelle mais la réalisation parvient à créer une atmosphère oppressante. Malheureusement, le dénouement final est nettement moins réussi. Tout ce que Piter Van Hees avait habilement suggéré est gâché par une fin qui nous montre tout et de manière quelque peu maladroite. Même si la conclusion fonctionne, il y avait matière à achever le film de meilleure manière.

Résumé

Left Bank est un premier essai réussi pour . Un climat oppressant et un film qui vire lentement vers le fantastique jusqu’à une plongée totale dans l’horreur.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=NHJCyaMSROE[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici