The Iceman

0
95

the iceman_afficheThe Iceman

USA : 2013
Titre original : The Iceman
Réalisateur : Ariel Vromen
Scénario : , Morgan Land
Acteurs : , ,
Distribution : Metropolitan FilmExport
Durée : 1h45
Genre : Thriller
Date de sortie : 5 juin 2013

Globale : [rating:3/5][five-star-rating]

Pour son troisième long-métrage, Ariel Vromen nous propose un thriller digne de ce nom basé à la fois sur une histoire vraie et contemporaine et à la fois sur un livre The Iceman : The True Story of a Cold-Blooded Killer d’Anthony Bruno et sur un documentaire The Iceman Tapes : Conversations with a Killer de Jim Thebaut. L’histoire a donc déjà fait couler beaucoup d’encre tant dans la presse américaine et internationale que dans la littérature. Pour le septième Art, l’adaptation a gardé de sa verve. Les spectateurs sont avertis que certaines scènes peuvent heurter leur sensibilité. Le réalisateur israélien a pris le parti de montrer la violence dans son plus simple appareil. Les effets spéciaux sont justement dosés alors que la parcimonie est une qualité qui se perd de nos jours.

SynopsisTiré de faits réels, voici l’histoire de Richard Kuklinski, surnommé « The Iceman », un tueur à gages qui fut condamné pour une centaine de meurtres commandités par différentes organisations criminelles new-yorkaises. Menant une double vie pendant plus de vingt ans, ce pur modèle du rêve américain vivait auprès de sa superbe femme, Deborah Pellicotti, et de leurs enfants, tout en étant secrètement un redoutable tueur professionnel. Lorsqu’il fut finalement arrêté par les fédéraux en 1986, ni sa femme, ni ses filles, ni ses proches ne s’étaient douté un seul instant qu’il était un assassin. Pourquoi l’est-il devenu, et comment a-t-il réussi à continuer pendant si longtemps ?

The Iceman1

Chair de poule !

Le récit se concentre sur la vie d’un homme qui a une double vie. Pour sa famille et ses amis, il est un financier respectable et attentionné. Pour les mafias locales, il est un tueur à gages qui tue de sang froid sans poser davantage de questions sur le pourquoi ou sur le comment. Le scénario donne la chair de poule car il est directement tiré d’une histoire vraie qui s’est déroulée qui plus est relativement récemment (deuxième moitié du vingtième siècle). Ceci étant, peu de temps après, les terroristes nous ont montré leur manière de tuer un maximum de personnes sans être démasqué. Cet homme sans foi ni loi qui assassine sur commande n’a donc d’extraordinaire que cette faculté quasi-naturelle d’avoir deux visages. La question est de savoir s’il a porté un masque pour gagner toujours plus d’argent ou s’il avait finalement une prédisposition au meurtre qui lui a servi de roue de secours suite à la perte de son travail.

The Iceman2

Le bon, la brute et le tueur

Au casting, on retrouve Michael Shannon (Mud – Sur les rives du MississippiPearl Harbor) dans le rôle principal du tueur à gages surnommé « The Iceman » qu’il interprète parfaitement notamment en durcissant les traits de son visage. Il tient son surnom du fait qu’il conservait ses victimes dans un congélateur pendant plusieurs mois pour que les autorités ne soient pas en mesure de déterminer le moment du décès. La belle Winona Rider (Black SwanEdward aux mains d’argent) à la présence chaude et enivrante tient le rôle de l’épouse aimante qui connaît mal les activités professionnelles de son mari mais qui s’intéresse davantage à l’argent qu’il rapporte à la maison et aux cadeaux qu’il lui offre. Comme quoi, l’argent aussi rend aveugle. Et enfin, le chef d’une des mafias américaines de l’époque est brillamment interprété par Ray Liotta (River MurdersBande de sauvages) qui excelle en homme de pouvoir.

The Iceman3

Presque tout le monde est dans la confidence

Lorsque Richard Kuklinski perd son emploi, il se reconvertit en tueur à gages à la demande incontestable de celui qui a fait couler l’entreprise qui l’employait. Boss d’une famille du crime organisé new-yorkaise, ce dernier ne sait régler ses différents qu’à coup de contrats meurtriers. Il ne laisse pas le choix à l’homme de glace et, même lorsqu’il le met au chômage technique (pour la deuxième fois), il n’apprécie pas que celui-ci collabore avec un autre tueur professionnel pour continuer son activité secrète. La spirale infernale tourbillonne et les meurtres s’enchaînent. Dans le milieu mafieux, tout le monde connaît The Iceman mais personne n’a d’intérêt à le dénoncer. En revanche, famille et amis ne se doutent de rien. On soupçonne tout de même l’épouse de ne pas vouloir voir. Elle sait son mari violent et mystérieux mais reste dans le déni face à une réalité bien trop douloureuse à admettre.

Résumé

Au final, ce thriller est une vraie réussite. On apprécie tout particulièrement le soin apporté aux décors et aux costumes. L’histoire est poignante et frigorifiante. On pourrait penser qu’à chaque époque, il existe un fléau. En réalité, il s’agit toujours du même : l’Homme.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=VJaz6Y1YNxg[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici