Autour des séries DVD Séries TV — 16 décembre 2013
Test DVD – Treme Saison 3

Jaquette coffret DVD Treme Saison 3 Saison 3

Etats-Unis 2010
Créateurs : ,
Avec : , , ,
Distribution : Warner Home Video,
Durée : 600 minutes
Genre : série

[five-star-rating]

Synopsis : . D’abord, c’est le retour des habitants. Puis celui du crime. Aujourd’hui, plus de deux ans après que la ville ait frôlé la mort, l’argent commence à revenir. Pour les habitants même les promesses de réaménagement ont une contrepartie, et chaque dollar qui arrive comporte une nouvelle dynamique et son lot de risques. Ceux qui connaissent et aiment la « Ville Croissant » doivent revenir à l’essentiel et reconstruire l’identité de leur ville. Mais malgré leurs efforts, les progrès restent très lents, et rien dans la Nouvelle-Orléans ne fonctionne comme il le faudrait. Rien n’est facile. Leurs seules armes sont finalement l’esprit de communauté. Et la culture.

Wendell Pierce-Steve Zahn-Melissa Leo

La série

[rating:4]

La très originale et sympathique Treme est relativement peu connue en France. Alors qu’aux Etats-Unis est diffusée sa quatrième (écourtée) et dernière saison depuis septembre, profitons de l’occasion pour vous présenter le coffret DVD regroupant les 10 épisodes de la troisième saison.

Ne vous attendez à rien de conventionnel ou commercial faisant les recettes des autres productions télévisuelles : la série d’HBO brise les codes, soufflant un vent de réalisme et offrant un regard cru et non édulcoré de la réalité américaine.

En cela, le choix de la Nouvelle-Orléans post-Katrina en 2005, fut sans aucun doute ce qui allait donner sa force (paradoxalement) à la série. Elle nous montre des individualités, des personnages crédibles et tout à fait ordinaires, qui tentent de redonner un sens à leurs vies. Ici, point de distinction Méchant-Gentil, mais des personnes qui ont tout perdu et font leur maximum pour s’en sortir.

Ce panel va du saxophoniste Antoine Batiste (Wendell Pierce) au Chef Indien Albert Lambreaux (Clarke Peters), en passant par l’avocate Toni Bernette (Melissa Leo) ou encore le DJ Mélomane Davis McAlary ().

David Simon, déjà derrière et , a beaucoup insisté sur le respect des faits et l’authenticité des personnages.Ce qui fait la particularité de Treme, et plus particulièrement à partir de cette troisième saison, ce sont les problèmes sociaux, sanitaires et de sécurité qui rôdent à la Nouvelle-Orléans après le passage de l’ouragan. Si un semblant de vie peu reprendre tout doucement, certaines personnes peu recommandables saisissent l’occasion de prendre le pouvoir. Tandis que l’argent est revenu au premier plan, on tente de faire taire ce qui fait l’âme de la « Ville Croissant », la musique et son héritage culturel primordial.

Chaque épisode de Treme pourrait juste s’écouter, à défaut d’être regardé. La musique et les sonorités de la Nouvelle-Orléans qui ont engendré tant de talents, incluant les Armstrong et autres Bechet, sont presque un personnage à part entière dans la série. Son importance dépasse le stade du simple habillage : elle est un vecteur d’espoir, d’opportunités, de chance. De plus, elle est souvent l’occasion de rassembler tous les personnages, quels que soient leurs liens.

Wendell Pierce - Antoine Batiste

Le travail orchestré par Simon et son équipe est impressionnant, tant le rendu est réaliste. On s’y croirait. On reste loin des codes du documentaire, mais on sent que son ombre rôde derrière le souci du détail. Mais si Sur Écoute ou Generation Kill insistaient sur les moments angoissants et stressants, Treme fait la part belle à l’attente et tous ces instants qui résonnent comme des antichambres du stress (la cuisine du restaurant, la salle d’enregistrement…).

Du reste, le casting est impeccable et les différents protagonistes participent activement à notre plongée dans les sonorités néo-orléanaises. L’arrivée de L.P Everett (), un journaliste d’investigation venu enquêter sur différents meurtres post-Katrina, nous apporte un point de vue neuf et frais sur la situation.

Le DVD

[rating:3]
Si nous retrouvons avec plaisir les dix épisodes de 60 minutes chacun répartis sur les quatre DVD qui composent ce coffret, on ne peut que regretter l’absence d’une bande originale, tant la série repose sur sa musique. Un effort a néanmoins été fait dans les bonus concernant la musique, permettant d’afficher à chaque fois des informations sur les titres entendus et joués à l’écran.

Pour le reste des bonus, nous avons les classiques commentaires audio sur 5 épisodes de la saison 3, ainsi que des commentaires sur la musique utilisée. On appréciera le résumé des deux saisons passées sur le premier DVD et les trois « documentaires » dans les coulisses sur notamment un repas avec des chefs étoilés en guest stars. Le plus long (9’25) est centré sur le créateur David Simon, relatant l’historique de la série et la carrière de ce dernier. Le tout reste intéressant, mais nous laisse sur notre faim. On aurait apprécié un making-of en bonne et due forme.

En termes de qualité, les menus sont plutôt agréables à l’œil, réutilisant les images, ainsi que la musique du sympathique générique de la série.
Comme toujours, privilégiez la version originale : même si la version française est dotée de voix connues (Emmanuel Jacomy, Philippe « Homer Simpson » Peythieu), certains passages n’ont tout simplement pas étés doublés !

Le coffret de la saison 3 de Treme se savoure pour sa musique et sa plongée dans une Nouvelle-Orléans à nulle autre pareille. Il sera votre parfait compagnon dans l’attente de la saison 4, qui débarquera dans nos contrées l’année prochaine. Long Live Music ! Voici la bande annonce :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=bzLVKedgZUI[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
William

Cet article a été rédigé par William Dang Ha, chroniqueur séries TV de Critique Film.fr.

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *