Test DVD : Popstar – Célèbre à tout prix

0
346

 
États-Unis : 2016
Titre original :
Réalisateurs : ,
Scénario : , ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h23
Genre : Comédie
Date de sortie DVD : 3 janvier 2017

 

 

Après deux ans de tournée mondiale à guichets fermés, la superstar Conner4Real est le nom le plus respecté de l’industrie de la musique. Il devra faire face à une grave crise de popularité : son second album est un énorme flop ! Ses fans, son armée d’assistants et ses rivaux se demandent tous ce qu’ils pourront bien devenir lorsque que le chanteur ne sera plus le maître incontesté du star-système… Conner n’est cependant pas prêt à laisser sa place et compte bien revenir en force sur le devant de la scène…

 

 

Le film

[4/5]

Depuis 1984 et le chef d’œuvre This is Spinal Tap, les films de cinéma prenant la forme de faux documentaires se sont certes multipliés, mais peu d’entre eux ont finalement eu le courage de se faufiler dans la voie ouverte par Rob Reiner en suivant la trajectoire de musiciens « fictifs » ; tout juste se rappelle-t-on de Que reste-t-il de Chris Conty, réalisé par Benoit Finck en 2006 pour Canal+, ou encore de Accords et désaccords (Woody Allen, 1999) ou du film Hong-Kongais The Heavenly Kings (Daniel Wu, 2006).

La naissance de  : tient sûrement ses origines d’un segment de News movie (The Onion movieThe Onion au détour d’un gag assez amusant. Délaissant la forme du film à sketches de son modèle,  : est donc un « documenteur » suivant les hauts et les bas de la carrière solo de Conner Friel, aka Conner4real, rescapé d’un boys-band des années 90.

Assez monumental dans son genre,  : donne donc l’occasion à ses trois scénaristes (, et lui-même) de se vautrer dans l’humour le plus bête et méchant qui soit, et de livrer une série de chansons toutes plus délirantes les unes que les autres, réservant de francs éclats de rire au spectateur (« She wanted to f*ck me harder than the US government f*cked Bin Laden »). Le rythme du film est excellent, les rires fusent et les caméos se succèdent à un rythme fou : outre Justin Timberlake qui livre ici la prestation la plus drôle de sa carrière dans la peau du cuisinier Tyrus Quash, on aura également le droit à des passages éclairs de, entre autres, Maya Rudolph, Joan Cusack, Imogen Poots, Nas, Usher, 50 Cent, Ringo Starr, Akon, Mariah Carey, Pink, Will Arnett, Bill Hader, RZA, Pharrell Williams, Seal, Martin Sheen, Snoop Dogg ou encore Michael Bolton…

 

 

Le DVD

[4/5]

Aux États-Unis,  : ( en VO) est sorti en Blu-ray l’année dernière ; en France, nous n’aurons malheureusement droit qu’à une sortie DVD. C’est dommage : les qualités techniques du film et les nombreux numéros musicaux complètement déjantés auraient sans doute mérité un encodage en haute définition, mais on ne se plaindra pas trop, le DVD édité par permettant aux cinéphiles de découvrir cette indispensable comédie dans des conditions tout à fait satisfaisantes. On se dit également que c’est une chance de pouvoir toujours compter sur des éditeurs prêts à se lancer dans l’aventure du DTV en France, quel que soit le format, ce qui est loin d’être évident économiquement parlant, étant donné le nombre ahurissant de téléchargements illégaux tournant malheureusement autour des films tardant à se frayer une distribution en salles. Et il faut de toute façon avouer qu’Universal est rodé au format DVD, et nous propose une nouvelle fois un master sans faille : définition, piqué et couleurs composent plutôt bien avec les limites d’un encodage en définition standard. VF et VO sont proposées en Dolby Digital 5.1, dans des mixages dynamiques et bien enveloppants, qui prennent toute leur ampleur lors des passages musicaux. Pas de bonus.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici