http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD Séries TV — 07 mai 2019
Test DVD : Meurtres à Sandhamn – Saisons 5, 6 & 7

– Saisons 5, 6 & 7

 
 
Suède : 2016-2018
Titre original :
Acteurs : , ,
Éditeur : L’atelier d’images / Arte Éditions
Durée : 5h15 environ
Genre : Série TV, Policier
Date de sortie DVD : 7 mai 2019

 

– Saison 5 – Au cœur de l’été : Sur l’île de Sandhamn, les policiers doivent faire face au cadavre d’un adolescent découvert en bas d’une falaise. Les forces de l’ordre pourraient être impliquées…

– Saison 6 – Dans l’ombre du pouvoir : Un couple nouvellement arrivé à Sandhamn invite l’île entière à fêter l’achèvement de sa luxueuse villa. Mais il est loin de faire l’unanimité et reçoit rapidement des menaces anonymes…

– Saison 7 – Au nom de la vérité : Le Club de voile démarre sa nouvelle saison mais il devient le théâtre du harcèlement de Benjamin, adolescent timide…

 

 

Les saisons 5, 6 & 7

[4/5]

Dans le petit monde des séries policières contemporaines, Meurtres à Sandhamn est parvenue à se créer, en l’espace de quelques saisons, une place à part dans le cœur des téléspectateurs du monde entier. Confrontant la froideur austère du polar nordique traditionnel aux paysages idylliques d’une petite île suédoise qui, forcément, va contribuer à réchauffer les cœurs entre les deux personnages principaux (le policier Thomas et la juriste Nora), qui se cherchent sentimentalement et jouent à une espèce de petit jeu amoureux du chat et de la souris depuis maintenant de nombreuses saisons.

De fait, Meurtres à Sandhamn réconciliera le public des amateurs de thrillers et un public n’étant pas à la base forcément enclin à apprécier ce genre d’intrigues, mais qui se verra à coup sûr charmé non seulement par le cadre où se déroulent les enquêtes, mais également par les relations qui se tissent entre les personnages, et évoluent de façon assez subtile d’une saison à l’autre.

Mais Rome ne s’est pas faite en un jour, et si Meurtres à Sandhamn enregistre aujourd’hui des records d’audience et compte des milliers de fans à travers le monde, c’est bien parce que la série a gagné en qualité au fil des années… En effet, durant les premières saisons de la série, les auteurs s’efforçaient de trouver un équilibre entre les histoires « individuelles », c’est-à-dire les trajectoires personnelles et sentimentales de chacun des personnages, l’introduction de nouveaux personnages importants en cours de route et l’évolution des différents liens entre eux, et les histoires purement « policières », qui adaptaient la sécheresse des récits d’enquêtes typiquement Nordiques à une implantation géographique très inhabituelle, Sandhamn étant une petite île suédoise coupée du reste du pays, un microcosme au paysages idylliques qui, malheureusement, semble la cible de très nombreux crimes violents. En résultait donc au final une série qui penchait tantôt du côté sentimental, tantôt du côté purement policier.

Du point de vue de l’équilibre entre ces deux tendances, la cinquième saison de Meurtres à Sandhamn, composée – à l’image des quatre précédentes – de trois épisodes d’environ 45 minutes s’imposera de fait comme la plus réussie, la plus enthousiasmante et, de fait, la plus réussie depuis les tous débuts de la série. L’enquête est passionnante, pleine de rebondissements et de non-dits assez passionnants, qui mèneront à un final d’une brutalité sans concession ; parallèlement, les relations entre Nora et Thomas prennent une tournure assez inattendue…

La sixième saison continuera dans cette voie : les personnages et divers enjeux narratifs étant posés, l’équilibre entre le privé et le professionnel sera assez bien géré par les scénaristes du show, qui passent pour l’occasion à des épisodes plus longs, d’une durée d’une heure trente. Bien sûr, ils ont également à affronter ici un challenge supplémentaire : celui de boucler les nouvelles enquêtes avec un temps imparti un peu plus serré, et une dynamique différente, liée au fait que l’ensemble n’est pas scindé en épisodes. Et dans l’ensemble, si les épisodes suivants ne retrouvent pas l’état de grâce de la cinquième saison, on retrouvera tout de même les personnages avec grand plaisir, d’autant que les enquêtes sont intéressantes et jonglent parfois avec des thématiques très noires, le tout contrastant toujours de façon assez frontale avec la beauté bucolique des paysages qui nous sont montrés.

On notera un fait amusant : En Suède, lors de sa diffusion à la TV en 2018/2019, la sixième saison de Meurtres à Sandhamn comptait quatre épisodes de 90 minutes, proposant quatre enquêtes indépendantes. Lors de sa diffusion en France il y a quelques mois, Arte a décidé de découper la saison en quatre, chaque enquête étant présentée comme une saison indépendante. Ce qui représentait donc uniquement la sixième saison du show chez nos voisins Krisprolls sera donc diffusé et distribué en France en DVD sous la forme de quatre saisons : si vous avez bien suivi, il s’agira donc des saisons 6, 7, 8 et 9. Cela dit, on vous conseille de ne pas vous laisser aveugler par ces considérations bassement mathématiques, et de vous plonger le plus vite possible dans la découverte de ces nouveaux épisodes !

 

 

Le coffret DVD

[4/5]

Côté DVD, point de souci à se faire avec le coffret Meurtres à Sandhamn – L’intégrale des saisons 5, 6 & 7 co-édité par ARTE Éditions et L’atelier d’images : les deux éditeurs sont rodés à l’encodage DVD depuis de nombreuses années et donnent littéralement le meilleur d’eux-mêmes avec cette édition vidéo. L’image joue habilement des limites du support et nous propose un rendu de très bonne qualité, qu’il s’agisse de la définition ou du piqué, en intérieurs autant que dans les extérieurs, qui affichent des couleurs tout bonnement explosives (on n’en attendait pas moins vu le côté « coloré » de la ville de Sandhamn). Niveau son, les traditionnelles pistes VF et VO sont proposées dans des mixages Dolby Digital 2.0 dynamiques à souhait, et la série bénéficie d’une excellent doublage français.

Pas de suppléments, mais on est du genre à voir le verre à moitié plein sur critique-film.fr, et on affirme haut et fort que la découverte de la série se suffit à elle-même !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles