Test DVD : Little Palestine – Journal d’un siège

0
348

Little Palestine – Journal d’un siège

Liban, France, Qatar : 2021
Titre original : Little Palestine (Diary of a Siege)
Réalisation : Abdallah Al-Khatib
Scénario : Abdallah Al-Khatib
Éditeur : Blaq Out
Durée : 1h25
Genre : Documentaire
Date de sortie cinéma : 12 janvier 2022
Date de sortie DVD : 17 mai 2022

Suite à la révolution syrienne, le régime de Bachar Al-Assad assiège le quartier de Yarmouk (banlieue de Damas en Syrie), plus grand camp de réfugiés palestiniens au monde. Yarmouk se retrouve alors isolé et le réalisateur témoigne des privations quotidiennes, tout en rendant hommage au courage des enfants et des habitants du quartier…

Le film

[5/5]

Entre 2013 et 2015, le quartier de Yarmouk à Damas en Syrie, le plus grand camp de réfugiés palestiniens au monde, a été soumis à un blocus par le régime syrien. Personne n’était autorisé à entrer ou à sortir. Au cours de cette période, un flux constant de documentaires et de reportages ont alerté l’opinion en décrivant la situation du pays, mais aucun n’est aussi puissamment déchirant que Little Palestine – Journal d’un siège, réalisé par Abdallah Al-Khatib. Un film remarquable parce qu’il a été tourné « de l’intérieur », mais aussi parce qu’Al-Khatib n’avait jusqu’ici jamais touché une caméra. En s’improvisant cinéastes, Abdallah Al-Khatib et ses amis ont pris leurs téléphones et leurs appareils photo, et ont commencé à documenter la vie de tous les jours, les expériences, et surtout la résilience de leurs camarades de galère.

Little Palestine – Journal d’un siège est un film extrêmement simple et linéaire : il s’agit d’un condensé chronologique d’images prises sur le vif à Yarmouk pendant le siège. Au début, nous voyons des gens frustrés, mais qui continuent à vivre malgré tout. Abdallah Al-Khatib a commencé à filmer en 2011, saisit la vie quotidienne dans la région alors que la situation se détériore progressivement, presque imperceptiblement au début. Il suit notamment sa propre mère, qui est devenue infirmière pendant le siège et que l’on voit essayer d’aider les personnes âgées et fragiles, ainsi que de nombreux enfants. Il y a dans Little Palestine – Journal d’un siège les petits plaisirs simples, ces ballons rouges que sa mère distribue aux enfants du quartier, ou leurs solutions simples aux problèmes géopolitiques. Mais il y a aussi le spectacle déchirant de ces enfants qui sombrent dans l’apathie par manque de nourriture et qui sont obligés de fouiller parmi les mauvaises herbes pour tenter de nourrir leur famille.

La pénurie de nourriture est probablement l’élément le plus critique et le plus marquant pour le spectateur. Little Palestine – Journal d’un siège est d’ailleurs dédié aux 181 personnes qui sont mortes en conséquence directe de ces manques de nourriture. De la même façon que les bombardements, l’amenuisement des ressources tue la population à petit feu. Les bombes font le reste bien sûr, faisant peu à peu s’écrouler tout le quartier de Yarmouk, et Abdallah Al-Khatib nous propose régulièrement des images d’une tristesse écrasante : des squelettes gisent dans la rue, un bébé donnant d’inquiétants signes de mal-nutrition, un couple de petits vieux fouille dans un tas d’ordures, se partageant ce qu’ils y trouvent.

Avec Little Palestine – Journal d’un siège, Abdallah Al-Khatib ne s’attarde jamais sur le contexte politique ayant amené à cette situation, et il n’a pas besoin de le faire, dans le sens où rien ne justifiera jamais de faire vivre un tel enfer à des êtres humains. Dans le même état d’esprit, on ne reprochera pas à Little Palestine – Journal d’un siège son manque de structure. Cela dit, le film s’impose néanmoins comme un témoignage bouleversant sur l’horreur que certains hommes font subir à d’autres – autant dire peut-être sur l’humanité en général. Autant dire donc que le film d’Abdallah Al-Khatib est difficile à regarder, mais il n’en pas moins fascinant, important et indispensable.

Le DVD

[4/5]

Excellent éditeur français, Blaq Out continue sur sa lancée d’excellents titres DVD avec Little Palestine – Journal d’un siège, le documentaire événement, qui devrait d’ailleurs mettre tout le monde d’accord. Le DVD nous propose une image bien définie et sans problème particulier, même si naturellement il s’agit d’un documentaire. Cependant, l’éditeur connaît le support sur le bout des doigts et maîtrise l’encodage de façon vraiment remarquable. Qu’il s’agisse de la définition, des couleurs ou de la gestion bruit vidéo, tous les écueils auxquels on pourrait s’attendre sont brillamment et soigneusement évités. Coté son, le film nous est proposé dans un mixage Dolby Digital 2.0, sobre mais efficace, en arabe et VOST.

Dans la section suppléments, on trouvera Siege – Quatre histoires de Yarmouk (10 minutes), qui regroupe quatre courts-métrages issus d’un atelier collaboratif organisé par Bidayyat pendant le siège.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici