Test DVD : Les enquêtes du commissaire Van Der Valk – Saison 1

0
285
© 2019 Company Television Limited. Tous droits réservés.

– Saison 1


Royaume-Uni : 2020
Titre original :
Créateur :
Acteurs : , ,
Éditeur : L’Atelier d’images
Durée : 4h30 environ
Genre : Série TV, Policier
Date de sortie DVD/BR : 6 octobre 2020

Au coeur de la ville animée d’Amsterdam, le Commissaire Van Der Valk utilise son sens de l’observation et son flair pour résoudre avec son équipe des crimes sauvages et mystérieux mêlant sexe, religion et politique…

© 2019 Company Television Limited. Tous droits réservés.

La saison

[3,5/5]

Les enquêtes du commissaire Van Der Valk est une série schizophrène. Mais elle souffre d’un genre de schizophrénie qui, finalement, devrait permettre de la rendre d’autant plus attachante. Il s’agit d’une série britannique, et du reboot d’une série très méconnue chez nous, ayant connu cinq saisons entre 1972 et 1992. C’est donc une série british, avec des acteurs british, mais celle-ci a été entièrement tournée à Amsterdam. Par conséquent, elle nous donnera à voir une poignée de panoramas typique de cette ville emblématique des Pays-Bas : ses canaux, ses ponts emblématiques, son architecture, ses tulipes, son fromage, son Dave… Ah non, on me fait signe que non. Pas Dave.

Britannique donc, mais profondément ancrée dans une culture « nordique » du thriller, héritée de la nouvelle vague européenne du polar littéraire (Norvège / Suède / Finlande essentiellement), qui développe le plus souvent des intrigues complexes avec un réalisme cru, une lenteur savamment calculée doublée d’une ambiance sombre et morbide. Ainsi, Les enquêtes du commissaire Van Der Valk réinvente complètement le personnage en l’adaptant au monde d’aujourd’hui. Pour ce faire, la chaîne ITV est allée chercher Chris Murray, scénariste pour Agatha Raisin et Barnaby, qui nous livre ici un hommage appuyé à des auteurs tels que Henning Mankell, Stieg Larsson, Jo Nesbø ou Arnaldur Indridason.

Ainsi, le premier épisode de ce reboot (on notera que chaque enquête de Van Der Valk bénéficie d’un épisode de 90 minutes) mettra directement le spectateur dans le bain. Dès ses premières minutes, le spectateur est confronté à la découverte d’un corps sans vie. Deux flics attendent l’arrivée du médecin légiste. Quand ce dernier arrive enfin, il gare son véhicule, en sort et… vomit copieusement à deux pas de la scène de crime. Cet attachement aux détails les plus triviaux de la bande d’enquêteurs mise en scène par le show est typique du réalisme cru développé par les auteurs appartenant à la mouvance du « polar nordique ». Ainsi, cette scène ne sera pas sans en rappeler une autre : dans « Les chiens de Riga » (1992), l’un des polars les plus célèbres de la série de romans d’Henning Mankel consacrés au personnage de Kurt Wallander, le héros interrompait une course poursuite suite à des problèmes intestinaux… pour aller chier dans une poubelle de bureau !

Les trois épisodes qui composent la première saison des Enquêtes du commissaire Van Der Valk nous proposent donc trois intrigues navigant dans monde de l’Art, de la politique, de la toxicomanie ou encore du mysticisme, avec un cynisme souvent assez drôle – essentiellement grâce au personnage de Van Der Valk, interprété par un impassible Marc Warren – et surtout une tendance à aller piocher dans le meilleur du réalisme cru du polar contemporain.

Bref, slalomant avec talent entre les détails les plus scabreux des enquêtes et un humour à froid particulièrement irrésistible, Les enquêtes du commissaire Van Der Valk s’avère une réussite dans l’air du temps, ayant passionné les téléspectateurs de France 3 au mois d’août dernier (jusqu’à 2,6 millions de téléspectateurs). Dans l’absolu, le succès de cette série sortant clairement des sentiers battus du policier télévisuel n’a rien d’étonnant : le fait de mélanger l’humour et les enquêtes réalistes est aussi une des clés du succès d’une série telle que Capitaine Marleau, qui s’avère un des gros succès de France 3 depuis 2015.

© 2019 Company Television Limited. Tous droits réservés.

Le coffret DVD

[4/5]

Les deux DVD qui composent le coffret Les enquêtes du commissaire Van Der Valk – Saison 1 édité par L’Atelier d’images s’avèrent très soignés, et proposes, comme souvent avec les séries récentes, une image littéralement somptueuse, sans l’ombre d’un problème d’encodage à l’horizon : le piqué est précis et les couleurs vraiment pétantes, le tout s’imposant sans peine dans les limites d’un encodage en définition standard. Niveau son, VF et VO sont encodées en Dolby Digital 5.1, et explosent littéralement tout sur leur passage avec leur mixage hyper dynamique. L’équilibre entre la musique, les bruitages et les dialogues est par ailleurs parfaitement respecté.

Du côté des suppléments, on trouvera, outre le traditionnel « espace découverte » des éditions L’Atelier d’images, un court mais intéressant entretien avec l’équipe de la série (4 minutes). Solide !

© 2019 Company Television Limited. Tous droits réservés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici